Pays de Galles - Sam Warburton sacrifie le Tournoi des 6 Nations au profit de sa santé
Pays de Galles - Sam Warburton va manquer au Tournoi des 6 Nations.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Le troisième ligne et capitaine du Pays de Galles Sam Warburton ne participera pas au Tournoi des 6 Nations 2018.

Sam Warburton (29 ans, 53 sélections) a choisi de faire passer sa santé et son avenir avant le Tournoi des 6 Nations. En accord avec sa fédération, le troisième a décidé de se faire opérer du genou. Déjà touché au cou, il n'a pas joué de la saison avec les Cardiff Blues. Il aurait pu revenir à la compétition pour le Tournoi mais a préféré être "proactif". Il sera encore tenu éloigné des terrains pour une durée comprise entre quatre et six mois. Ce devrait donc être une saison blanche. 

Une sage décision pour celui qui se réjouit de retrouver le pré lorsqu'il sera en pleine possession de ses moyens. Il pourra alors se concentrer entièrement à la préparation de la prochaine Coupe du monde au Japon. Sans son capitaine, le Pays de Galles accueillera l'Écosse en ouverture du 6 Nations début février puis recevra la France pour terminer la compétition.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Kadova
    31045 points
  • il y a 2 ans

Il ne veut pas prednre le risque de louper la CdM parce qu'il serait revenu trop tot et accumulerait les blessures par la suite.
Sage decision, donc.

Serge ne comprends pas. Il n'y a pas de problème dans le rugby.

  • spir
    17561 points
  • il y a 2 ans

Bravo ! C'est beaucoup trop rare de voir une preuve d'intelligence pareille, dans le rugby ou le sport de haut niveau en général. Et si sa fédération le soutien vraiment de bon coeur, voire de tout coeur, alors ça signifie qu'au plus haut niveaux les dirigeants gallois sont bien plus intelligents que les nôtres, à la fois au sens d'intelligence globale et d'intelligence humaine ou sociale.

@spir

Peut être pas besoin de crier au génie! Il est déjà blessé et convalescent, il reprend doucement et sent des douleurs. Il est salarié - n'oublions pas - et va subir une deuxième opération dans la foulée, ce qui est logique.
En son temps, Sir Johny Wilkinson a vécu la même situation mais plus d'opérations !

Le coup est vraiment une partie délicate de notre anatomie.

@Krakinut

Tout comme le cou de casque .....

@batelier

le cou de bol est aussi primordial si on veut arriver a qqchose

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News