Pascal Papé souhaite s'occuper de la formation du Stade Français après sa retraite sportive
Pascal Papé souhaite s'occuper de la formation du Stade Français après sa retraite sportive

🔥 Black Friday 🔥

6 mois offerts ! (30 € / an)

Comme vous le savez sans doute déjà, Pascal Papé va raccrocher les crampons à l’issue de la saison. Mais le seconde ligne de 36 ans (65 sélections avec le XV de France, rappelons-le) devrait rester fidèle au club où il évolue depuis bientôt 10 ans, le Stade Français Paris.

Dans une interview accordée au quotidien Var-Matin, où il est largement revenu sur la publication de son autobiographie « Double jeu », l’ancien capitaine du XV de France a également évoqué la proposition de contrat que lui avait fait Mourad Boudjellal il y a quelques années. Avant de révéler son intention de poursuivre sa carrière dans le staff sportif du Stade Français :

J’ai été en contact avec le RCT pour venir faire l’attelage avec Bakkies Botha et les beaux deuxième ligne qu’ils avaient à l’époque. Ça m’a vraiment fait réfléchir, c’est une certitude. C’est un beau club, c’était tentant. Mais je ne regrette pas. J’ai été champion de France avec Paris en suivant, c’est ma 10ème saison là-bas, j’adore ce club, et je ferai tout pour y rester en interne (…) Puisque Mourad ne m’a pas rappelé, je souhaite mettre la main à la pâte, travailler à la formation des jeunes, et à rendre le club plus régulier dans ses résultats. »

 


Plus généralement, Papé s’est confié sur son après-carrière :


Tout le monde a peur. C’est normal. Nous, on vit dans un monde un peu parallèle à la réalité... ça il faut savoir se le répéter régulièrement. Quand j’avais 25 ans, je me disais « si demain tout s’arrête, qu’est-ce que je fais ? ». J’ai arrêté l’école à 19 ans, j’ai eu à peine le temps de passer mon bac, donc c’est quelque chose qui m’a vraiment hanté. Je n’étais pas bien dans ma peau alors j’y pensais. Il y a trois ans, je me suis associé pour créer une boîte d’évènementiels sur Paris, avec une filière de reconversion du sportif de haut niveau. J’ai aussi une affaire à Lyon. Et je passe mes diplômes d’entraîneur. Et puis c’est une vie presque normale qui s’ouvre à moi. J’aurai des vacances, du temps pour ma famille. Là, on est constamment dans l’action. À un moment, on ne profite plus du reste. »


Vous pouvez retrouver l'intégralité de l'interview de Pascal Papé dans l'édition papier du Var-Matin de ce dimanche 27 novembre.  

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

éducateur bénévole, c'est cool de sa part........il aura sa carte annuelle de la fédé qui te permet de rentrer dans tous les stades de rugby...........

  • 6592
    31780 points
  • il y a 4 ans

La culture de la fourchette n'est pas près de disparaitre dans ce club.

#CetaitPasMoi
#OnEnMetUneParMatchMaisCestLaCommisionQuiSacharne
#PasIntentionnel

@6592

l'apprentissage du jeu loyal !!!

Il va falloir qu'il aprenne la pedagogie s'il veut s'occuper de la formation...
Hugo Bonneval si tu nous écoutes 😉

  • zebtrip
    44874 points
  • il y a 4 ans

Muscuuuu!!!!!
PICA RENTRER JOUE EN FRANCE

Il va finir par détrôner Jonathan Best dans la catégorie "digitale" si ça continu.

  • tipunch
    11443 points
  • il y a 4 ans

Il a quand la tete sur les epaules,
Et si je ne me trompe pas il fait deja des piges chez les jeunes du SF.
Bonne chance dans ta reconversion Pascal

c'est en tant que kiné qu'il va revenir à rester au SF :
"alors là tu vois, si tu mets un coup de genou entre la 8e et 7e vertèbre, et bah le mec il a bien bien mal, par contre méfie toi de la vidéo"

Je veux Dupuy et Papé comme coachs adjoints du SF ! Les résultats ne suivront peut être pas mais au moins on se marrera bien 😛

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
Vidéos
News
Ecrit par vous !
News