O'Driscoll ne veut pas penser à la retraite
A 34 ans, O'Driscoll continue de faire le bonheur de l'Irlande. / Crédit Photo : Swiv (licence
Brian O'Driscoll est arrivé à un âge où un sportif de haut niveau commence à réfléchir à à la retraite. Mais lui, pas du tout. C'est avec envie qu'il attend le prochain match face à l'Angleterre.
On ne pouvait décidemment pas en rester là avec Mister Brian O’Driscoll. Pris au dépourvu il y a quelques semaines, non pas quand la bise fut venue, mais par le crochet et l’accélération du jeune Gallois Gareth Maule, BOD a démontré ce week-end face aux jeunes loups du XV du Poireau, qu’il faudrait encore compter sur lui pour encore quelques années. « Je ne serai plus dans le coin vers 2015 » a tout même tenu à préciser le centre irlandais à Planet Rugby. Il faut dire qu’il aura 36 ans. Un âge avancé qui peut peut-être passer pour un avant, mais qui, pour un trois-quarts, frise la maison de retraite.



La retraite justement, BOD « n’y a pas vraiment pensé pour le moment » : « Si tu commences à y réfléchir, six mois plus tard, c’est terminé. » Non O’Driscoll a plus que jamais l’envie. Et avec un Irlande-Angleterre qui se profile à Dublin ce week-end, le joueur est d’autant plus remonté : « Peu importe le nombre de fois où tu as joué cette rencontre, c’est toujours aussi excitant. Il faudra sortir le match parfait. » Et pour le centre, le type de prestation qu’il a donné samedi dernier au Millenium Stadium de Cardiff avec un essai (son 44ème), une excellente défense et une passe somptueuse qu’on ne se lasse pas de regarder.



Et si après 14 ans de carrière, Brian O’Driscoll avait atteint le summum de son art ? C’est peut-être aller trop loin, mais l’homme, débarrassé du brassard de capitaine, semble jouer sans pression. « J’ai lu dans les journaux que ça m’aidait à me concentrer sur mon jeu. Mais j’aime à penser que durant les 10 ans où j’ai été capitaine, j’ai aussi fait de bons matchs. » Quant au passage de témoin envers Heaslip, BOD y voit surtout une logique implacable : « Jamie va être dans le coin pour de nombreuses années. Il est normal de lui donner sa chance. » Un grand monsieur on vous dit.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

O'Driscoll est meilleur que Jauzion je pense, car il rajoute à ses qualités de centre le leadership que n'a jamais eu Jauzion, très (trop) discret. Et puis Jauzion est un 12 alors que BOD est un 13. Et Fritz n'atteint pas le niveau de BOD désolé, mais s'il est très bon.
BOD fait partie des meilleurs 13 de ce jeu avec Philippe Sella, Tana Umaga, Conrad Smith ou Tim Horan.

  • 6592
    31776 points
  • il y a 7 ans

C'est un si grand monsieur qu'on peut dire sans trembler qu'il fut le deuxième meilleur centre du monde pendant longtemps, juste derrière Yannick Jauzion :°)

Après, avec l'âge des deux précédent et la montée en puissance du suivant, Fritz leur est passé devant.

Derniers articles

News
Transferts
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
Chroniques
Vidéos