Nigel Owens parle de l'homosexualité dans le rugby et pousse la chansonnette comme personne à la radio
Nigel Owens pousse la chansonnette comme personne à la radio.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Celui qui a publiquement révélé son homosexualité en 2007, fait aujourd'hui part de son expérience avec l'espoir que cela pourra en aider d'autres.
« Certains sports ont encore du chemin à faire avant en ce qui concerne l'acceptation des personnes gays, bisexuelles et lesbiennes. » Selon Nigel Owens, arbitre professionnel depuis 2001, le rugby n'en fait heureusement pas partie. Car pour celui qui a publiquement révélé son homosexualité en 2007, cela aurait été une toute autre affaire. Aujourd'hui, il fait part de son expérience avec l'espoir que cela pourra en aider d'autres. « Dans mon cas, le monde du rugby a vraiment été encourageant et accueillant, confie à The Independant celui qui a récemment arbitré avec brio le match entre les Springboks et les All Blacks. Me permettant ainsi de savoir qui j'étais. » Un processus que le Gallois a entamé au début des années 90 : « J'avais 19 ans quand je me suis rendu compte que j'étais différent de la norme et des personnes qui m'entouraient. » Elevé dans un village appelé Mynyddcerrig, à l'Ouest du Pays de Galles, dans un environnement catholique, Nigel Owens n'avait à ce moment-là aucune une idée de ce que pouvait être une personne gay, un terme souvent associé à l'époque aux hommes travaillant dans les salons de coiffure ou en tant que steward.

Une fois certain de sa sexualité, il a tout d'abord cherché à la combattre en conservant une petite amie. Mais cela n'a fait que le pousser dans la dépression. « Être gay était quelque chose de totalement étranger à la façon dont j'avais été élevé qui était d'avoir une femme, des enfants... Je pensais que c'était comme ça que ça devait se passer. » Puis les années ont passé. Un peu plus en accord avec lui-même pour entretenir sa première relation avec un homme, il continue néanmoins d'agir dans le secret, terrorisé par la réaction que pourraient avoir sa famille et ses collègues dans le monde du rugby. Très mal dans son corps, il finit par devenir boulimique et consommer des stéroïdes. Ce qui n'arrange rien à sa situation. Laquelle se dégrade jusqu'au point où il en vient même à attenter à sa vie : « J'ai écrit une lettre à mes parents, je suis allé dans la montagne avec des cachets et un fusil pour me tuer. Mais les cachets m'ont mis dans le coma et du même coup sauvé la vie. Sans cela, j'aurais appuyé sur la détente. J'ai eu une seconde chance. »

Une chance d'enfin accepter qui il est. Ce qu'il fit en prenant tout d'abord le temps de parler à ses proches : « Beaucoup de mes amis ont été surpris. Ils m'ont dit : « Tu es sûr d'être gay ? Tu ne ressembles pas à un gay. » Ils ont été présents et le sont toujours, tout comme ma famille. » Révéler son homosexualité au monde du rugby a cependant revêtu une plus grande importance alors qu'il espérait à l'époque faire ses débuts au mondial 2007. « J'avais besoin de savoir si je pouvais continuer à arbitrer si j'en parlais. Si ce n'était pas le cas, j'aurais du choisir entre abandonner l'arbitrage ou bien continuer en cachant ma sexualité. » Ses collègues furent heureusement très accueillants. « Depuis, d'autres sportifs l'ont révélé. Cela montre au monde que peu importe si l'on est efféminé, macho, grand ou petit : être gay n'a pas de rapport avec l'apparence. » Malheureusement, il existe toujours des personnes que cela dérange, et il n'est pas rare que Nigel Owens soit la cible de railleries de la part de certains supporters pendant les matchs : « Je ne le prends pas personnellement, cela fait partie du rôle d'arbitre que d'être malmené. » S'il n'encourage pas les gens à révéler leur sexualité, le faire lui a cependant permis d'être en accord avec lui-même et de fait d'être meilleur dans son travail. « Si je ne l'avais pas fait, je n'aurais pas été aussi relaxé. » Ce qui lui permet aujourd'hui de pousser la chansonnette à la radio en toute simplicité. À retrouver à 10'22.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Kadova
    31045 points
  • il y a 6 ans

Je suis d'accord avec Grisou. Meme si cela n'a pas l'air d'etre la pire chose du monde a vivre, il faut d'abord que la personne elle-meme accepte son homosexualite, sa difference, et ce n'est pas facile selon la famille et la culture dans lesquelles on a grandi, et ensuite on craint toujours un rejet de la famille et des amis, sans parler du milieu pro. On est regardé differemment.
Je ne suis pas homo moi-meme, mais j'ai des amis homos, et il leur a fallu beaucoup de confiance, a la fois en eux et en moi (et en leurs autres amis hetero) pour nous le dire ou nous le faire comprendre.

L’orientation sexuelle, est-ce vraiment la première chose qui définisse un être humain.
Pathétique.

Je suis pilier et mon 2nde ligne est gay, résultat il me pousse au cul .... et alors, j'ai jamais été gêné pour cela !!!!
C'est mon pote, comme tous les autres de l'équipe il peux compter sur moi à tout moment et je sais que je peux compter sur lui à tout moment. Et sa vie privé, est privé et même si nous le savons tous il reste et restera notre copain. Et nous nous posons pas du tout de questions pour les douches et le reste. Laissons les médiocres ou ils sont.
Nigel Owens est comme moi, c'est un homme et il aime le rugby, et c'est surtout un bon arbitre et un bon mec.

  • Grisou
    17632 points
  • il y a 6 ans

Moi je comprends qu'il ait eu d'énormes difficultés à assumer son homosexualité étant donné le cadre dans lequel il a grandi ! Ce qui fout les boules, c'est que ca puisse pousser quelqu'un à bout au point de commettre l'irréparable ! Après, ce que disent les décérébrés dans les tribunes, heureusement qu'il s'en fout parce que je suis sûr que les 3/4 des gars qui l'attaquent là dessus n'en ont finalement rien à foutre qu'il soit gay...

En tous cas, c'est un grand arbitre, et pour avoir les cojones de faire son coming out dans de pareilles circonstances : ca doit etre un grand Monsieur en prime ! Et ca fait méchamment plaisir de voir que le rugby est finalement un monde de gens ouverts d'esprit, meme si je n'en doutais pas !!! 🙂

De toute façon, si t'es sur un terrain de rugby, c'est que t'es pas un pédé.

  • Bonobo
  • il y a 6 ans

Peut être un peu moins que certains mais je pense pas que le rugby ne fasse pas partie de la catégorie des sports qui ont du chemin à faire. J'pense que c'est tout simplement valable dans tous les sport, peu être un peu plus sur le foot ou une partie de la population a un QI limité mais on en a pas mal non plus.
Pour répondre à 6592 j'crois que tu vis dans un monde de bisounours mec, un coming out aujourd'hui fait toujours des dégâts auprès des prches comme de la famille comme du milieu professionnel et avancer que tout le monde s'en fou maintenant c'est être bien loin de la réalité (même en france)

C'est marrant un arbitre dévoile son homosexualité et de façon presque unanime il est félicité pour ça, reçoit des messages de sympathie... au football, il aurait déjà été lynché par le public et les joueurs !

  • 6592
    31776 points
  • il y a 6 ans

@ Leojim

bien sur, personne ne peut comprendre, il n'y a QUE les gays qui ont des questionnements, des doutes, des problèmes, des contraintes sociales...

Je vais te dire sincèrement, le problème des homo en 2013, ce n'est pas leur sexualité, car tout le monde s'en fout (sauf peut être une part marginale de gens un peu étroits), le vrai problème, c'est le grand cas qu'ils en font, et cette idée, qui transparait très bien dans ton message, d'être un cas unique et exceptionnel que personne ne peut comprendre, avec le plus gros obstacle du monde à surmonter.

Je ne dis pas que c'est facile, mais crois moi, il y a pire.

Il arbitre toujours avec le sourire...normal il matte des culs pendant 80min!! Non, plaisanterie a part, des arbitres de cet qualité il n'y en a pas beaucoup, surtout dans le top14, alors je veux bien que des arbitres gay en top 14 si ils sont tous aussi bon!

  • kleag
    512 points
  • il y a 6 ans

Ça fait un bout de temps que je pense proposer à mon équipe folklo qui accueille ouvertement des débutants et des filles 😉 que nous devrions afficher explicitement notre ouverture aussi aux gays. Tant qu'il y a des discriminations, autant être explicite !

  • Leojim
    2970 points
  • il y a 6 ans

Très bon arbitre, et quand on voit les arbitres du top 14, que je suppose hétéros, au moins pour la majorité, je ne peux m'empêcher de penser que je préférerais avoir 100% d'arbitres gays de cette qualité !
A ceux qui précisent en commentaire que sa sexualité ne regarde que lui, je répondrais qu'ils ne peuvent pas comprendre ce que c'est que de "faire semblant", de cacher une partie de ce que l'on est vraiment, de son identité, tous les jours de sa vie. Étant moi-même homo, je comprends parfaitement le besoin qu'il a eu de se révéler ; et pour finir, je préciserais que les hétéros n'ont pas à révéler leur sexualité, mais se montrer aux bras de sa femme revient au même.
En tous cas, merci à tous, je crois que c'est la première fois que je lis des commentaires sur un forum abordant ce thème, sans propos homophobes !!! Et ça, ça fait super plaisir et chaud au cœur. 🙂 Vive le rugby et ses vraies valeurs !

  • 6592
    31776 points
  • il y a 6 ans

Merci Erig !

  • Erig
    419 points
  • il y a 6 ans

C'est clairement un bon mec et un excellent arbitre, mais franchement sa sexualité, ce qu'on s'en tape...

  • nath
    40802 points
  • il y a 6 ans

"J'avais besoin de savoir si je pouvais continuer à arbitrer si j'en parlais."

Cette phrase me choque, pourquoi aurait il du arreter d'arbitrer pour cette raison ? Le fait que cette question lui vienne à l'esprit montre que la société a encore bien du chemin à faire...

J'aime bien cet arbitre ... je l'ai souvent vu arbitrer avec le sourire, il est cool. Ça change de certains connards qui se la jouent adjudant-chef pour faire les dindons à la télé, non ? (pas de noms, pas de noms ...)

  • 6592
    31776 points
  • il y a 6 ans

Je suis le seul que les "😜ro" agacent exactement autant que les "anti" ?
Ca fait partie de la sphère privée et ça doit le rester.

Avec le match qu'il viens d'arbitrer, il pourrait meme se promener sur le terrain en TUTU que le monde de l'ovalie ne pourrais que le félicité pour son tag, et c'est la le plus important.

Très sympa cet article, bcp plus que ce put*** de lien que m'a filé l'Ovale!! :s
😉

effectivement, super article et beau témoignage...La sexualité des gens ne regarde qu'eux.
Nigel est un des meilleurs arbitres du monde et est bien plus couillu que la somme de tous les supporters débiles qui le raillent à ce sujet.

  • CedricH
    15270 points
  • il y a 6 ans

Merci pour cet article 🙂 !

Pas sûr qu'il crie "Hands away!" si un gros moustachu l'approche de près... 😉

  • Kromm
    3997 points
  • il y a 6 ans

Qu'il soit gay, noir, blanc, jaune, rouge, vert, ... on s'en fou !!! C'est un type qui fait partie des tout meilleurs arbitre au mode !!!!
Le reste n'a que peu d'importance

  • Guiôm
    3582 points
  • il y a 6 ans

Il y aura toujours des abrutis dans les tribunes, après il faut le juger pour ce qu'il est sur le terrain, c'est-à-dire un très bon arbitre !

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
Jeux
News
Vidéos
News
News
News