MONTPELLIER. Mohed Altrad rejette les accusations et se défend d'être favorisé par Bernard Laporte
MONTPELLIER : Mohed Altrad répond.
Dans un entretien accordé au Midi Olympique, le président du MHR revient sur ses liens avec celui de la FFR.

FFR : Bernard Laporte reconnaît avoir appelé le président de la Commission d'appel... mais nie les pressionsBernard Laporte a contre-attaqué... C'est désormais à Mohed Altrad de se défendre ! Impliqué par l'enquête du JDD révélant un possible favoritisme de la Fédération Française de Rugby envers son club de Montpellier, le président du MHR - qui est également sponsor de la FFR, d'où la suspicion de conflit d'intérêt - a répondu aux détracteurs, dans un entretien accordé au Midi Olympique. Interrogé sur sa position de "mal-aimé", il explique : 

Il m'arrive de m'interroger... Quand on laisse entendre que le MHR dérégulerait par exemple le marché du rugby français. Outre que l'on a pu dire la même chose du RCT, il se trouve que le MHR, qui n'est pas le plus gros budget du Top 14, n'est pas le club qui affiche les plus gros salaires ni celui qui effectue les transferts les plus onéreux. Dès lors, accuser le MHR de déréguler le marché n'est qu'une calomnie gratuite, servant à alimenter le discrédit. [...] Quand on est emporté de la sorte par la médisance, il n'est plus envisageable qu'un jugement favorable au MHR puisse être juste. Il faut à tout prix soupçonner une intervention occulte. La suspension du stade levée ? Pression ! Les sanctions contre deux joueurs du club réduits ? Pression ! Que l'on avance tout cela sans preuve, sur la foi des "on-dit", ou, ce qui ne vaut pas mieux, de "sources" anonymes, est sans importance. Ce qui importe, c'est de le dire.

Quid de ses liens avec Bernard Laporte ? Altrad reconnaît qu'un contrat liait son groupe à l'ancien manager du RCT. Mais il clame que c'est à l'époque où celui-ci entraînait encore dans le Var que les premiers contacts se sont noués. Concernant les voyages payés à Laporte ? "Le groupe Altrad agissait à l'intérieur du cadre légal défini par le contrat de sponsoring qui le liait à la FFR." Son futur poste de président du GIP, en charge de l'organisation du Mondial 2023 ? S'il insinue que rien n'est fait - "le vote pour l'attribution de la Coupe du monde n'aura lieu que le 15 novembre" - Altrad reconnaît là aussi : "si par la suite, on devait me proposer de prendre la tête du GIP, j'y verrais un honneur dont je ferais tout pour me rendre digne, un service dont je m'acquitterais pour le bien commun." Précisant : "rien de plus, et certainement pas une faveur."

La LNR pas épargnée

Enfin, Mohed Altrad vise également la Ligue Nationale de Rugby. Selon lui, elle "est administrée par un président et un directeur général qui, quelles que puissent être leurs qualités personnelles, n'ont pas nécessairement toutes celles requises pour diriger cette institution." Paul Goze est directement cité. Altrad rappelle que "la Ligue s'est émancipée, entraînant un dédoublement des services dont des coûts et des activités, d'où les conflits d'intérêts". 

Liens Laporte / Altrad : la FFR publie un communiqué de presse, Bernard Laporte contre-attaque

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Jak3192
    77078 points
  • il y a 6 ans

Le rugby français c'est bien.
Ya tout plein de truc pour t'occuper ta vie en permanence
d'abord le championnat (le top 14, meilleur championnat du monde :d)
ensuite des sagas sans cesse renouvellées:
des clubs de pro D2 / F1 qui sont en faillites en cours d'année et c'est le bazar dans le championnat concerné
des sagas passionnantes telles que: les élections à la Fédé, des projets de fusion avortées (R92 / SF; mais aussi BO / ABya qqs années)
Le niveau de jeu français est médiocre,
mais le scénario des coulisses est pas mal

Derniers articles

News
Vidéos
Vidéos
Amateur
News
News
Vidéos
News
News
News
News