Montpellier était au bord du gouffre

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Le nouvel homme fort du MHRC s'est dit surpris de la situation dans laquelle se trouvait le club héraultais au moment de sa reprise
Montpellier était au bord du gouffre
MHRC
« Fin avril, on ne savait pas si on pouvait payer les salaires des joueurs à la fin du mois. Les joueurs ne savaient pas si le club allait déposer le bilan ou si Altrad allait arriver ». Les paroles sont signées Mohed Altrad qui a accordé une interview au journal Le 10 sport. Le nouvel homme fort du MHRC s'est dit surpris de la situation dans laquelle se trouvait le club héraultais au moment de sa reprise. Alors qu'il devait apporter 6 millions d'euros sur 3 ans, il a avoué avoir déjà injecté 5 millions... en deux mois.

L'homme d'affaires a été obligé de combler le trou financier révélé par la DNACG. L'institution financière émettait des doutes sur certaines recettes présentées dans le budget prévisionnel envoyé par Jean-Pierre Massine, l'ancien président. Si Mohed Altrad a porté le costume du sauveur financier, il lui reste à régler des « problèmes de personnes et de clans ». Heureusement, les relations avec le président de l'agglomération, un des plus gros contributeurs financiers , sont au beau fixe.

Mohed Altrad sait pertinemment que la très belle saison vécue par le club Montpelliérain est fortement liée à son duo d'entraîneurs. Il a parlé à Fabien Galthié qu'il considère comme « un très grand entraîneur. Les choses ont été très claires entre nous. Il tiendra ses engagements et vice versa. Ensuite, je pars du principe que personne n'est irremplaçable et une sélection au plan national ne se refuse pas. Et je ne suis pas là pour le bloquer. Ce sera son choix. Même si mon souhait est qu'il reste avec nous.  ». Le suspense reste entier alors que son nom circule avec insistance pour éventuellement remplacer Marc Lièvremont.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Pibale
  • il y a 9 ans

SF c\'est justement grâce des commentaires aussi bien ficelés que le tien que le rugby devient un sport sans intérêt! Le rugby de terroir animait un certain nombre de villes, avec des joueurs qui avaient le sens des responsabilités et un attachement pour leur club! Bourdal à raison pognon, pognon, vive le rugby!

  • brianpohl
  • il y a 9 ans

SF, tu parles comme un footeux, change de sport. " on peut rien y faire " : bien sur que si ! imposer aux clubs un quota mini de joueurs issu de leur centre de formation, limiter les salaires, tout ça va dans le bon sens.
Et taches d'etre un peu plus sympa dans tes propos sur le forum, c'est mieux....

  • Alek
    837 points
  • il y a 9 ans

Lol tu me fais bien rire avec ton rugby du terroir toi...
Sors de ta campagne et mets toi a la page. C'est finis le rugby d'il y a 30 ans. Maintenant c'est comme ça et on y peut rien.
Et ne fait pas d'un sport le tiens quand 400 000 personnes y jouent en France.
Et au passage tu parles des stars qui "se cassent" au premier problème mais en attendant ils font du rugby 6 jours sur 7 et je suis pas sûr que tu puisses faire un quart de leur entraînement... Et puis les blessures je pense pas que ce soit leur pêché mignon.

encore un club qui vient de reussir alors qu'il vit au dessus de ses moyens, c vraiment penible toutes ces affaires d'argent dans MON sport que j'ai choisi il y a 22 ans et que je trouvais le plus representatif des sports au niveau de son rapport a ll'argent !! On triche on vire pour moi c'est aussi simple que l'on devienne pas aussi con que le foot ou le basket revenons a un rugby de terroir avec des gars du cru et non des star qui se casse au 1er probleme

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News