Fédérale 1 - Mazamet : ''L'affaire David Smith a fait trop de bruit''
Mazamet misera sur sa jeunesse pour sa prochaine saison en Fédérale 1. (Crédit photo : RadioOlympiqueTV)
Décidément la poule 5 de Fédérale 2 était relevée ! Derrière Gaillac, se classent second et troisième, deux futurs promus : le SC Mazamet et le SC Appaméen.

En 16ème de finale Mazamet se débarrasse péniblement de Lombez-Samatan. Le 8ème est décisif, il est synonyme de montée face au FCTT. Au bout, ce sont deux victoires étriquées pour les Tarnais : Mazamet est en Fédérale 1 ! Et maintenant ? Réponse avec Patrice Fargues, manager de Mazamet.

Vous êtes manager sportif de Mazamet. Que recoupent vos fonctions au sein du club ? 

Je m'appelle Patrice Fargues, 50 ans et au club depuis 30 ans. J’avais pris du recul depuis 8 ans et je suis revenu en février dernier, à la demande des présidents pour donner un coup de main. Et puis les choses ont fait que je suis toujours là. J’occupe un rôle de manager général, je m’occupe de la mise en place des encadrements, du recrutement des joueurs, des staffs, de la gestion quotidienne. Pour moi, le terrain est pour les entraîneurs, même si on échange beaucoup. Avec les présidents nous avons restructuré le club pour s’adapter à l’échelon supérieur.

En regardant votre recrutement, on a le sentiment que vous avez misé sur la jeunesse (Nomani Tonga est le seul joueur qui a une grosse expérience) ? Quels étaient les axes de cette campagne ?

Nous avons des joueurs d’expériences. On avait besoin de durcir devant, d’où le recrutement de Nomani Tonga. Ensuite on a envie de continuité, donc on a pris pas mal de jeunes joueurs pour espérer construire sur du long terme avec ce groupe.

Trois joueurs supplémentaires devaient être annoncés. Un pilier gauche, un demi de mêlée, un centre/ailier. Êtes-vous en mesure de dévoiler leurs noms ?

On avait besoin d’un gaucher d’expérience, solide en mêlée. Ioselliani Astamour correspond à ce profil. En ce qui concerne le demi de mêlée, Romain Montenegro a un profil que nous voulions et en plus est jeune. Pour l’ailier, Lucas Caneda, Argentin, qui jouait à Soyaux-Angoulême nous a rejoint.

Durant l’intersaison, le club a beaucoup fait parler de lui : longtemps vous sembliez en pôle position pour faire venir David Smith. Comment cela s’est-il passé, la mise en relation, les négociations et sa volte face?

L’affaire David Smith a fait trop de bruit. Quand on est pas riche comme c’est notre cas, il faut vivre caché. Beaucoup de clubs se sont alors rapprochés de lui. Dès lors, le Sporting ne pouvait pas lutter. Mais nous aurons l’honneur de le voir évoluer sur la pelouse de la chevalière avec Narbonne le 16 février.

Pouvez-vous revenir sur le parcours de Mazamet lors de la saison écoulée et nous dire quel est le plan du club pour les saisons à venir ?

Depuis 4 ans le club s’est toujours qualifié. On est resté invaincu à domicile en championnat, et on a échoué sur la dernière marche. Ce groupe méritait de connaître la Fédérale 1. On va se battre pour s’y maintenir, c’est l’objectif. Si descente il y a, on aura appris et on fera tout pour y revenir, ce ne sera pas dramatique. Mais je redis, on va se battre pour se maintenir c’est certain.

Que pensez-vous de la poule dans laquelle vous êtes versé ?

Ce sont des poules régionales, il est difficile de comprendre qu’il y ait 4 clubs du Tarn en Fédérale 1 et aucun derby pour nous… Nous ne sommes pas riches (500 000€ de budget). On a besoin de ces derbys pour vivre. Nous aurons 8000 kilomètres de bus, les joueurs travaillent tous... Ce sera dur. Sportivement, la poule à six clubs avec un fonctionnement de professionnel et 6 clubs amateurs. Il y aura donc deux championnats. On va essayer de gagner le nôtre, et de réaliser quelques beaux exploits à la chevalière, ou le public aura un grand rôle à jouer.


La poule 2 pour 2019/2020 :

  • Aubenas
  • Bédarrides-Château-neuf-du-Pape
  • Bourgoin-Jallieu
  • Bourg-en-Bresse
  • Castanet
  • Céret
  • Châteaurenard
  • Hyères Carqueiranne La Crau
  • Mazamet
  • Narbonne
  • Nice
  • Nîmes

Les mouvements à Mazamet en 2019/2020 :


Arrivées : Judicaël Soye (pilier, Bourges) Yannick Pardo Butina (pilier, Céret) Jeremias Sanches Pereira (talonneur, Orléans) Nomani Tonga (2ème-ligne, Rodez) Pierre Labouchere (2ème-ligne, Nantes) Thibault Maffre (2ème-ligne, Castres) Lucas Roques (3ème-ligne, sans club) Thomas Colom (ouvreur, Céret) Nathan Bontems (centre, Beauvais) Louis Martel (ailier, Nevers) Baptiste Bonnet (centre, Castres) Joshua Hart (arrière, Cahors) Hamza Martin (arrière, Nevers) Robin Salette (talonneur, Carcassonne) Romain Montenegro (demi de mêlée, Céret) Astamour Iosseliani (pilier, Rodez) Lucas Caneda (ailier, SA XV).

Départs : Thibault Urios (ouvreur, Arcachon) Ronald Kemayou (pilier, Pamiers) Maris (2ème-ligne, arrêt) PH Assemat (3ème-ligne, arrêt) Garric (demi de mêlée, arrêt) Bastien Bonnet (talonneur).

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

C'est vrai que la poule dans laquelle se retrouvent les Mazamétains, c'est pas un cadeau pour un promu.

- Tain Marcel, le ministère y cause de Mazamet qu'il remonte en fédérale 1 !
- Ouais, mais moi je m'en bats les coudes de Mazamet. Si qu'ils seraient dans l'Aveyron je les suivrais, j'y suis bien Castres. Mais le Tarn je m'en fous.
- Mais quand même z'avaient disputé une finale dans les années soixante que je crois.pis un Du Manoir....
- M'en fous te dis, c'est dans le Tarn.
- C'est vrai que s'y z'avaient été dans l'Aveyron pitêt que le Pierre Fabre y aurait mis de l'oseille;
- Pitêt mais c'était déjà dans le Tarn à cette époque, Mazamet.
- En tout cas z'avaient Lucien Mias quand ils z'ont failli être champion, que c'était un tout bon
- Vi çui-là c'était un tout bon, sais pas ce qu'il est allé faire dans le Tarn.
- Ben il était médecin à Mazamet, Mazamet c'était dans le Tarn, donc il était dans le Tarn, tiens, c'est pas difficile à comprendre.
-- Puteborgne Raymond, tu m'insuques, là, pis que je te dis que je m'en fous du Tarn je m'en fous aussi de Mazamet qu'est dans le Tarn. Et z'ont qu'à le faire revenir ton Mias, si z'ont besoin d'un bon deuxième pompe.
- Tu déconnes, doit avoir 90 ans maintenant !
- Et alors, même dans le Tarn on n'a que l'âge de ses artères, et un toubib, ça doit savoir les garder propres, ses artères. Y fait dix minutes le temps d'en assommer deux ou trois avec des commotions pis y sort sur un brancard.
- N'empêche que tout du Tarn qu'il était c'était un sacré joueur...
- Jacquot, fais nous y deux Ricard, de l'Aveyron, je crois que le Raymond il a la cervelle qu'a des ratés, lui faut du carburant, et une charrette de machins verts avec un noyau dedans pour faire qu'un voyage.
Tiens à propos de brancard, le sourire du jour :
https://lelinzhou.blogspot.com/2019/08/le-sourire-du-3-aout.html

Derniers articles

Amateur
News
News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
Amateur
News