Les secrets du XV de France par David Ellis,  ancien entraîneur de la défense
Le technicien anglais est actuellement consultant pour le LOU.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
David Ellis, ancien entraîneur de la défense du XV de France, revient sur ses années avec l'équipe de France et nous livre le secret de la victoire française contre les Blacks en 2007.
Passé par le Racing métro, Gloucester, Castres, Brive et plus récemment par les London Irish ou Lyon, David Ellis est un entraîneur de renom. Il était donc logique qu’une sélection nationale fasse appel à lui pour étoffer sa défense. C’est ainsi qu’en 2000, cet ancien troisième ligne de rugby à XIII a rejoint l’encadrement du XV de France sous les ordres de Bernard Laporte. « Au début, on ne me payait que les frais puis on m’a proposé un salaire décent l’année suivante. Evidemment, j’ai dit oui et j’ai collaboré jusqu’en 2011 » confie le technicien à The Rugby Paper. Parmi ses meilleurs souvenirs avec les Bleus, Ellis met en avant le Grand chelem de 2004 puis les titres en 2006 et 2007 dans le Tournoi.

Mais « le quart de final de Coupe du monde contre la Nouvelle-Zélande conserve une saveur particulière » pour lui : « Nous avions employé une certaine technique en première mi-temps qui n’a pas fonctionné. Aussi nous avions décidé de changer pour la seconde en choisissant de faire des prises à deux sur n’importe quel joueur. Le but était de forcer les Blacks à envoyer plus de joueurs au combat. » Une stratégie payante puisque la France sortira victorieuse de ce match au sommet. Cependant les joueurs avaient laissé trop de force durant la compétition pour pouvoir mettre à mal les Anglais en demies. David Ellis avoue également avoir utilisé certaines choses qu’il avait vues chez les All Blacks lorsqu’il les avait entraînés durant un mois en 2005.

Homme d’expérience, il était logique que le successeur de Laporte, Marc Lièvremont, lui fasse également confiance. « C’était différent avec Marc car il n’avait pas la même approche de la défense. » Le technicien de donner son avis sur son management : « Sa trop grande honnêteté lui a certainement été préjudiciable car c’est un homme bien et un excellent entraîneur. » En 2011, Ellis s’est tourné vers un autre sélectionneur mais cette fois-ci sans succès : « J’ai contacté Stuart Lancaster plusieurs fois mais ça n’a pas fonctionné. Je suis déçu car la prochaine Coupe du monde aura lieu en Angleterre. » Aujourd’hui c’est la sélection des Tonga qui bénéficie de son expertise. « J’attends avec impatience le prochain match contre la France en novembre. » Espérons pour les Bleus qu’il n’a pas été trop bavard.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Kadova
    31045 points
  • il y a 7 ans

Pinaise, Buzz, il est grand temps de digerer la finale. Surtout qu'en terme d'arbitrage, ce n'etait franchement pas la meme chose.
Bref, revenons a nos moutons. Ellis, je suis contente qu'il ne travaille pas pour les Anglais 🙂

  • buzz
  • il y a 7 ans

t'inquiete jojo, ils ont rétablis la balance en nous la mettant bien lors de la derniere coupe du monde!

  • JOjo
  • il y a 7 ans

l est sympa Ellis, mais il oublie de dire que la victoire de 2007 est surtout dû à un arbitrage plus que laxiste sur les hors-jeu français durant les 20 dernières minutes du match.

Derniers articles

News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
Vidéos
News
News
Vidéos
News
News