Les rugbymen sont sauvés, la 3ème mi-temps (arrosée) n'aurait pas d'impact négatif sur la santé
Vive la bière et les 3èmes mi-temps.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
On est sauvés ! Et on peut dire merci à nos voisins britanniques pour cette étude très intéressante.

Si on s'y file à l'entraînement, on supportera mieux les matchs... mais aussi les après-matchs ! C'est la conclusion tirée par une étude publiée dans le British Journal of Sports Medicine et relayée par Le Monde, qui - si les conclusions ne sont pas définitives - tend à prouver qu'une activité physique régulière pourrait compenser (en partie) l’effet néfaste de l’alcool. Pour faire simple, "le sur-risque de décès chez les buveurs était diminué, voire parfois annulé chez ceux pratiquant au moins 150 minutes d’activité physique modérée ou intense par semaine". 150 minutes, soit beaucoup moins que le triptyque entraînements/échauffements/matchs !

Une fois n'est pas coutume, on remercie donc nos amis Britanniques, qui nous permettent d'attaquer la nouvelle saison avec une grosse envie... de 3èmes mi-temps ! La prochaine fois que votre moitié vous fera une remarque sur votre consommation après le coup de sifflet final d'une rencontre, n'oubliez pas de lui montrer cette étude tout ce qu'il y a de plus sérieuse. Notez tout de même que tabler sur le sport pour compenser les tournées offertes par les copains n'est pas non plus l'idée de l'année !

Evidément les poulets, on ne peut s'empêcher de vous rappeler qu'il faut boire avec modération et qu'il ne faut pas prendre le volant après avoir abusé de l'alcool, qui est dangereux pour la santé... contrairement à l'abus de camaradérie. Bonne saison à tous !


Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

J'avais trouvé un paquet d'excuses pour continuer à aller au rugby jusqu'à plus d'age, mais si cette étude était sortie plus tôt, j'y serais encore.

Dommage j'ai raccroché les crampons

Nous voilà sauvés !
Il ne me reste plus qu'à me mettre au sport...

Je mets toujours une Nuance entre "Je viens faire du Rugby parce que j'aime cela, accessoirement il m'arrive de Boire" et "Je viens au Rugby pour Boire"...Le 1er ce peut ètre une Finalité, le 2ème est trop souvent un But...

  • Kad Deb
    29797 points
  • il y a 3 ans

Jusqu'à la prochaine étude qui démontrera le contraire...
Ou jusqu'à ce qu'on apprenne que la présente étude a été commandée et financée par des grands distributeurs de boissons alcoolisées : les chercheurs ne font rien au hasard et les études coûtent des sous. Ne soyons pas naïfs...
Se mettre la tête à l'envers laisse toujours des traces, surtout si ça se répète souvent. Le principal danger étant de devenir alcoolique. Et pas besoin d'études pour savoir que ça existe dans le rugby, même chez les pros. Avec des conséquences parfois très graves (ex. Marc Cécillon)...
Faut quand même faire gaffe aux messages délivrés à des jeunes qui vont les interpréter comme la possibilité de se murger systématiquement, du moment qu'ils ont fait du sport avant.

@Kad Deb

Le problème de Marc Cécillon était :
- son alcoolisme ?
- sa dépression ?
- sa passion des armes à feu ?
- ou sa femme ?

Vous avez 15 s !

@La Gérasse

Kad Deb, je te trouve bien sérieux mon petit lutin. Par ailleurs, a-t-on déjà vu des jeunes respecter les messages de sensibilisation sur la conso d'alcool ?

  • Kad Deb
    29797 points
  • il y a 3 ans
@La Gérasse

Ben peut-être que j'ai vécu un peu trop de 3e mi-temps qui ont dégénéré avec, dans le désordre, des comas éthyliques (sympa de ramener un copain inanimé chez ses parents, en ambulance, en pleine nuit !), des bagarres entre coéquipiers, des salles de resto dévastées et, le plus grave, un accident de la route où des potes ont frôlé la mort et failli tuer d'autres personnes...
Donc ouais, ça me plaît moyennement qu'on tente de minimiser les problèmes liés à la surconsommation d'alcool. Après, je suis pas naïf. Je sais bien qu'on n'empêchera pas des jeunes de boire, mais qu'au moins ils n'aillent pas imaginer que ce soit sans conséquences parce qu'ils font du sport.

  • AKA
    49000 points
  • il y a 3 ans
@Kad Deb

Entièrement d' accord avec toi! J' ai eu la chance de ne pas perdre de copains où de faire moi même du mal à quelqu' un d' autre, mais on a souvent frôlé la correctionnelle!!! Par contre c' est arrivé à des garçons dont la vie a basculé ou s' est arrêtée... Et je pense moi aussi que cet article est un peu "border line"

Mais de qui abuser alors ???

@noComment

D'un bouclier (ça fera la nique aux deux Auvergnats qui ont commenté avant moi 😛)

@Yann Béli

ah ? c'est quoi ça chez les catalans ???

  • sylche
    37658 points
  • il y a 3 ans
@noComment

Eh bien d'une jeune strip-teaseuse, forcément. C'est ce qu'on fait ces temps ci en troisième mi temps, non ?!

@sylche

Ou à défaut d'un pote trop bourré.
C'est pas ça la vraie camaraderie ? 😉

Chérie!!! Viens voir un truc!!!

  • ced
    100132 points
  • il y a 3 ans

les Britiches ont toujours fait de bonnes études mais c'était une évidence

Derniers articles

News
News
News
News
Arbitrage
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News