Les Écossais ont-ils vraiment dominé les Bleus ? Ce que disent les chiffres
Les stats françaises montrent que le match n'était pas si catastrophique.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Après la déroute du XV de France face à l'Écosse, les traces sont encore là. Mais les chiffres donnent-ils les Écossais vainqueurq ?

Ce fut une véritable déroute dans cette 4e journée du Tournoi des 6 Nations 2020. Le XV de France s'est emmêlé les pieds à Murrayfield face à une équipe écossaise qui les attendait au tournant. Les points de jeu visés ont été ceux sur lesquels les Français ont eu du mal depuis le début de Tournoi, notamment cette rush defense avec une défense en inversée excessive des ailiers. Mais que nous disent les statistiques ? Sont-elles en raccord avec le résultat ? Quels secteurs de jeu ont été plus fructueux que d'autres ?

Tout d'abord, nos Bleus ont eu une possession de balle de 53 % pour une occupation de 56 % : pas de quoi dominer clairement son adversaire. Mais ce n'est pas l'équipe qui joue le plus de ballons qui marque le plus, la preuve avec les 261 ballons français joués contre 192 pour les Écossais.

Gestion du ballon

727
C'est le nombre de mètres ballons portés par le XV de France face aux Écossais qui eux, ont seulement parcouru 489 mètres balle en main. Les Bleus ont également porté moins du double de ballons, avec 124 contre 68 pour les coéquipiers d'Hastings.
Le total de passes faites par les Français est de 129 contre 99 pour les Écossais. Pourtant, nos Bleus ont effectué 13 passes après contact là où les Écossais ont manqué 10 passes (6 côté français).
129

Les fondamentaux

10
Jeu de mains, mais pas forcément jeu du XV de France. Face aux Écossais, nos Bleus ont commis 10 en-avants contre seulement 4 chez leurs adversaires du jour. Mais la statistique ballon porté entraîne un risque de ballons tombés plus élevé.
100%
Les Bleus ont eu toutes leurs touches sur un total de 10 lancers. Les touches les plus utilisées ont été avec un alignement de 6 joueurs (44 % des touches).

Discipline

C'est le point faible de cette défaite, les Bleus ont été pénalisés à 11 reprises sur ce match, notamment sur les rucks où les Écossais ont souvent été les premiers au ballon. La zone de plaquage a été la plus sanctionnée avec 4 fautes derrière les deux fautes en mêlées pour des poussées anticipées. Julien Marchand et François Cros sont les joueurs ayant écopé de deux pénalités chacun.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Pianto
    35841 points
  • il y a 3 mois

Une remarque sur les compositions et coachings :
le seul 3/4 qui a fait toutes les minutes c'est Fickou.
paradoxalement, derrière, c'est Dupont et Bouthier alors que leurs remplaçants (Serin et Ramos ont plutôt fait des bonnes entrées).
devant on a utilisé 15 mecs seulement je crois et Ollivon a tout joué. Aldritt tout moins un carton jaune.
On a donné du vécu commun mais pas trop fait tourner.
Vivement la tournée d'été (qui aura lieu en automne ?) qu'on continue à voir cette équipe se monter...

Et oui mais comme mentionné en fin d'article il y a bien tous les grattages écossais contre peu côté français. Il y a la bataille des airs totalement perdue. Il y a plus de plaquages ratés côté français dont certains importants. Ça fait bcp au cumulé et pas sûr qu'un 15è joueur aurait changé grand chose.

On a fait des passes pour faire des passes et on a manqué d'intelligence dans l'organisation. J'ai eu l'impression lors de ce match que la connexion Dupont - Jalibert n'était pas top ! Pourtant l'un comme l'autre ont fait de leur mieux. Ce match aura eu le mérite de montrer l'importance d'un groupe, nous en sommes pas une grande équipe car la blessure de N'Tamack a à mon avis pesé sur le match et la stratégie. Les grandes équipes s'adaptent les moyennes compenses !

Mais ça va venir, j'ai confiance en ce staff et encore plus en les joueurs, même si j'espère revoir la paire Fickou - Vakatawa au centre afin de jouer avec deux purs ailiers.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 mois
@MrBrooks

ce qu'il y a c'est qu'on a très peu utilisé la charnière remplaçante. de fait, non seulement dupont et jalibert ont peu joué ensemble jusqu'à ce match, mais en plus, ça n'a pas permis à cette charnière de vraiment prendre en main l'équipe, n'ayant que trop peu de temps de jeu.
si déjà galthié ne s'était pas acharner à les garder sur le banc, on aurait peut être eu un autre match.
pour ce qui est de la connexion en elle même, dupont a trop rarement dans ce match trouver le bon rythme. or une phase de jeu où déjà le rythme de base est mauvais, c'est difficile de la rendre constructive et malgré ça, arthur vincent a brillé ce qui veut dire que jalibert a souvent réussi à trouver malgré tout des failles en défense pour son centre.
ce problème de rythme se répercute également sur le jeu au sol, si ça démarre pas comme il faut, l'avant qui reçoit le ballon n'a pas encore la bonne attitude pour aller gagner des mètres, mais surtout, ça l'oblige à se lancer pour le faire et de fait les soutiens ne sont pas prêts et réagissent donc prennent un micro temps de retard qui peut compter sur le grattage.
pour moi, la blessure de n'tamack a joué son rôle, mais avec un demi de mélée pas dans son meilleur jour, pas sur qu'il aurait trouvé de meilleures solutions du moins offensivement.
après ce match ne change pas grand chose au ressenti que j'avais de cette équipe. c'est une équipe avec beaucoup de talent mais très peu d'expérience. elle a une grande envie de s'affirmer et l'assume pleinement. elle aura des jours meilleurs à n'en pas douter et saura dans le futur ne plus tomber dans ce genre de pièges.

Oussama, dans ta formulation : Les Français ont porté près du double plutôt que moins du double.

En utilisant moins tu minimises, en utilisant près tu es cohérent avec le sens de ton propos qui est de dire que c'est énorme.

Bonne journée.

  • jojo7
    2007 points
  • il y a 3 mois

Les statistiques ont bon dos ! On peut toujours leur faire dire ce que l'on veut mais la réalité est tout autre . Les analyses les plus simples ne sont pas forcément les plus mauvaises . Jour sans pour notre équipe et surtout une charnière inexistante ce qui somme toute est handicapant . Il est regrettable que les circonstances " sanitaires " reportent la prochaine rencontre parce que nous aurions pu constater , si oui ou non , il ne s'agissait que d'un passage à vide . Allez , match à vite oublier !

  • Byron
    291 points
  • il y a 3 mois

Les statistiques des écossais sont similaires à l'ensemble des équipes qui gagnent dans ce tournoi. L'équipe de France avait les mêmes statiques que les écossais lors de ses 3 premières victoires. Les systèmes de jeu font la par belle à la rush défense, aux turnover, et à l'occupation du terrain adverse. Donc le vainqueur se retrouve souvent à avoir fait moins de passes, à moins jouer dans les défenses et donc à effectuer moins de passes après contact, à faire moins de passes car beaucoup de tournover et à parcourir moins de mètre balle en main car il joue dans le camp adverse, plus prés des lignes d'en-but. CQFD

11 pénalités à 4 et surtout 1 jaune et 1 rouge à 0

L'essai casquette sur la touche contrée est de mon point de vu le tournant réel, avant ça le retournement de situation est possible et on a des phases de domination intéressantes.
Mais les Écossais ont été parfait pour révéler nos mauvais côtés.

@Nuage69

Oui, mais ce n'est pas casquette, c'est une faute technique. Une touche dans tes 22 tu verrouilles l'axe au cas où. Là, personne. Trop obnubilés par le Rush sur le grd côté on en oublie de fermer le chemin le plus court...

@MARCFANXV

Ce n'est pas "casquette" c'est simplement un mauvais placement de Dupont qui ne s'attend pas du tout à ce contre des siens!Quand je jouais(il y a bien longtemps)on appelait çà"bader"!ce n'est pas parce que c'est Dupont(joueur que par ailleurs j'adore)qu'il ne faut pas dire que ,sur ce match,il était "en dedans"

@MARCFANXV

Tu as raison, mais je crois que l'ailier était sorti pour passer à 8 avants.

  • Pianto
    35841 points
  • il y a 3 mois

la possession ça ne veut rien dire du tout sur la domination d'une équipe.

Si à chaque fois que tu as la balle, tu vas à dame sur le premier temps de jeu et que l'adversaire conserve 78 temps de jeu pour progresser 15 m, c'est l'adversaire qui aura la possession et l'occupation mais c'est toi qui domine.

dans ce match là, les stats importantes, ce sont les pénalités qui nous font reculer de 40 m à chaque fois, les jeux au pied qui sont largement en faveur des écossais en nombre de mètres parcourus. Donc on s'échange des coups de tatane mais on se rapproche petit à petit de notre en-but jusqu'à ce qu'on leur rende la balle chez nous... ça fait la diff.

  • gjc
    5863 points
  • il y a 3 mois

En plus des 11 fautes on pourrait mentionner les 17 turnovers concédés, rédhibitoires à ce niveau.

Donc on peut en déduire que si le rugby s’arbitrait comme le patinage artistique, sans essais, transformations et pénalités, on aurait gagné...

Bon,une "véritable déroute",faut pas exagérer quand même!Les chiffres,c'est bien connu,on leur fait dire ce qu'on veut!Il n'y a pas besoin de chiffres pour s'apercevoir que les gars n'avaient pas le même mental ni la "grinta" en défense qu'ils avaient sur le match contre le PDG!Quand ton 5 de devant n'est pas souverain,ta charnière charge,surtout si les deux ne sont pas dans un grand jour!Personne ne parle du très mauvais coaching du staff,qui laisse Dupont sur le terrain jusqu'à ce qu'il se blesse,alors qu'il était déjà cramé à la 60em!On ne maîtrise pas encore,voire pas du tout cette "rush défense"et on encaisse encore beaucoup trop d'essais,carton rouge ou pas!Il y a encore énormément de travail à faire,mais on n'a pas envie d'accabler cette équipe qui a un vrai grand potentiel pour une marge de progression formidable .Allez les Bleus!

C est la tristitude exacerbée de voir les irlandais, écossais et gallois envoyer des quilles et des quilles, défendre, rien que ça. Pas étonnant les stats de distance parcourue et ballons portés à la main soient en notre faveur. Ça fait mal au fion de dire que les Anglais proposent un jeu plus aéré . Par contre ça fait du bien de dire qu'on les a mis dans les règles de l art!!!!

"Une véritable déroute"? Faut pas pousser non plus!

Comme quoi, les statistiques ne sont pas toujours synonyme de triomphe. Il y a aussi le côté "humain", comme par example le manque d'attitude et la désorientation pendant ce match. Ils n'y étaient clairement pas dedans.

Peut être avec moins de fautes comises on aurait pû le remporter, mais ce n'est qu'une supposition que l'on ne saura jamais.

Vivement France - Irlande

Derniers articles

News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
Vidéos
News
News
Vidéos
News
News