Les 5 raisons pour lesquelles Canal+ a eu raison d'allonger 350 millions d'euros
Les 5 raisons pour lesquelles Canal+ a eu raison.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Canal+ a conservé son monopole sur le Top 14 face à BeIN Sport pour 350 millions d'euros sur cinq ans. Un investissement qui s'explique pour plusieurs raisons.
Après de longs mois de discussions stériles et de menaces, la LNR et Canal+ sont finalement tombées d'accord ce mardi sur la somme allouée pour les droits du Top 14 jusqu'en 2019 : 355 millions d'euros. En définitif, tout le monde y gagne. La Ligue a réussi à faire monter les enchères grâce à son appel d'offres et récolté plus de deux fois le montant autrefois déboursé par la chaîne cryptée (31,7 millions contre 71 millions de moyenne à présent). De son côté, le diffuseur historique du championnat de France a conservé son monopole face à un adversaire aux moyens importants, non sans avoir promis de se défaire de près d'un quart de milliard sur cinq ans. Un investissement qui s'explique pour plusieurs raisons.

1. L'audience du rugby

En moyenne, la chaîne payante attire 726 000 abonnés pour les affiches du week-end et 564 000 abonnés en moyenne le vendredi soir. Une audience en hausse depuis les années 2000 où la moyenne se situait aux alentours de 600 000. Si certains estiment que le championnat de France a quelque peu perdu de sa superbe, il continue cependant de séduire. À titre comparatif, le classico entre le PSG et l'OM le 7 octobre dernier a rassemblé 2,6 millions de téléspectateurs. 1 612 000 téléspectateurs étaient, eux, assis devant leur écran de télé pour la demi-finale entre Toulon et le Stade Toulousain. « Soit plus que le nombre d'abonnés à BeIN Sport actuellement, qui revendique 1,5 million, dont 80% pour le foot », comme le rappelle le site spécialisé En pleine lucarne.

2. Le rapport audimat/prix reste très favorable

Si l’on compare le rugby et le football comme s’il s’agissait de produits, on se rend compte d’une chose : le rapport qualité/prix, ici audimat/prix, reste favorable au ballon ovale. Pour diffuser Nantes – Monaco ou encore Saint-Etienne – Olympique Lyonnais, Canal+ débourse 607 millions d’euros… par saison. Mais si 5 % des droits télés du rugby vont dans les caisses des clubs, 54 % de ceux du football enrichissent les clubs de Ligue 1. Avant la renégociation, le ballon rond était 20x plus cher que son cousin ovale, désormais il ne le sera que 10x. Le symbole d’un sport de plus en plus attractif.

3. La peur de perdre des abonnés fidèles

Comme évoqué plus haut, si Canal+ a choisi de mettre la main au porte-monnaie, ce n’est pas seulement pour faire plaisir à Paul Goze. La menace qatarie était bien réelle et la quatrième chaîne se devait d’agir. En l’espace d’un an et demi, BeIn Sport a recruté 1,5 millions d’abonnés. Il faut dire que cette dernière a ratissé large (L1, ligue des champions, Europa Ligue, L2, NFL, NBA, Ligue des champions de Hand, Rugby à XIII, etc.). Un catalogue important pour une somme fixe qui aurait pu pousser certains fidèles de Canal+ à aller voir ailleurs si l’herbe était plus verte. L’été dernier, En pleine lucarne rappelait que « le socle des fidèles » du rugby sur la 4 était estimé à 400 000. Les perdre aurait été un coup dur. Canal+ n’avait d’ailleurs pas hésité à porter plainte contre BeIn Sport en juillet dernier pour « concurrence déloyale ».

4. Le Top 14 n'a jamais été aussi intéressant

Si aujourd’hui Canal+ est prête à débourser autant d’argent, c’est parce que le championnat de France devient de plus en plus exigeant, et par la même occasion de plus en plus intéressant, le titre l’an passé du Castres Olympique en est le parfait symbole. D’un côté il y a les supporters et les fans qui ne savent quel club va aller jusqu’au bout et s’il va y avoir une équipe surprise. De l’autre, le diffuseur qui profite des retombées économiques de cette incertitude. Qui dit plus de droits télé, dit plus d’argent pour les clubs donc plus d’investissement. Ce qui a un impact direct sur le championnat. Une sorte de cercle vertueux qui devrait tendre à tirer le Top 14 vers le haut.

5. Le Top 14 n'est pas prêt de lâcher le leadership

Si le championnat de France n'a pas les prétentions financières de la Ligue 1, il n'en reste pas moins un championnat d'exception dans la sphère rugbystique avec la perspective d'un doublé Brennus – H Cup qui n'est pas donné à tout le monde et qui exige un investissement total. Il s'y brasse beaucoup plus d'argent que dans la majeure partie des autres championnats grâce aux mécènes et aux droits télé (le chiffre d'affaires moyen des clubs de rugby est passé de 5 millions d'euros en 2000 à 15 millions aujourd'hui) d'où l'intérêt grandissant des sponsors et des joueurs étrangers, qui viennent y chercher une revalorisation salariale au même titre qu'un défi sportif unique compte tenu du calendrier et de l'homogénéité du championnat. À l'heure actuelle, le Top 14 est la vitrine du rugby français, au grand dam de certains.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Lolbib
    8245 points
  • il y a 6 ans

Alors ok, c'est canal qui remporte la palme... Maintenant, cette mane on en fait quoi ? Par ce que si c'est pour ramener encore plus d'internationaux australiens, neozed, sud af ou anglais... Je ne vois pas l'intérêt ! Il vaudrait que pour une fois on pense en France à un peu plus que 2 ans. L'équipe de France ne sera toujours que composée de joueurs français ... Donc... Donc il faut que la formation des jeunes soit la première à profiter de cette augmentation des droits. Et pas seulement la formation des grands clubs mais aussi celle des petits. Pas comme le foot s'il vous plait. Pas comme le foot ! Faites des choix... Mais les bons.

6ème raison : Pour pouvoir continuer de voir Isabelle Ithurburu.

  • mche
    150963 points
  • il y a 6 ans

Je suis d'accord avec MaitreChang et WalterVincent mais ce qui m'ennuie c'est qu'on ne puisse pas s'abonner qu'à Canal+Sport, en tous cas dans ma région, et que le service public risque bien de ne plus jamais pouvoir concurrencer les "😜leins de fric"! Heureusement qu'on lui fait encore l'aumône du Tournoi et de la coupe d'Europe (pour l'instant).

  • areuh83
    24576 points
  • il y a 6 ans

@Waltervincent: ne les appelle plus, envoie des mail, y répondent le lendemain par téléphone et c'est gratuit.

par contre je ne sais pas si comme le disait Di meco dans le moscato show hier, le problème ne va pas se poser dans 5 ans
il expliquait qu'apparemment le coup qui a été fait à bibine était plutôt treès limite et que si bibine était vexé peut etre que dans 5 ans il dirait à la LNR d'aller se faire .... chez leurs amis de canal
auquel cas canal se retrouverait de nouveau seul prétendant risquerait de revenir à des sommes moins sympathiques
et tout le monde sait que quand tu as gouté du caviar, c'est difficile de revenir aux oeufs de crevette, comme nos présidents sont prévoyants, ils feraient bien de ne pas ficeler des contrats d'une durée dépassant les nouveaux appels d'offres sous peine d'avoir de belles descentes administratives en perspectives

  • shetan
    9088 points
  • il y a 6 ans

Ce qui me pose question, c'est que Canal, en rallongeant son chèque, aura forcément plus d’exigence et pourrait faire pression pour que les "stars" soient alignées notamment en période de doublons avec l'EDF, en préparation d'un match de H cup ou tout simplement quand le joueur en question nécessite du repos. Les clubs gagneront effectivement plus d'argent mais cela ne risque-t-il pas de se faire au détriment d'une gestion sportive cohérente des clubs (qui semble déjà assez compliquée à réaliser dans le système actuel) ?

J'aurais jamais filé un kopek aux Qatari pour qu'ils s'achètent 350 voitures de sport et installent des stations de ski couvertes en plein désert. On fait la chasse aux miséreux Roms ou africains et on laisse piller notre économie par des despotes féodaux. Je n'ai pourtant pas de sympathie particulière pour Canal + qui camoufle derrière l'"esprit Canal" une grosse artillerie bassement commerciale, y'a qu'à voir ce que coûtent les x appels pour le moindre souci avec le cube.

Le truc c'est que Canal+ se fout du spectacle tant qu'il y a l'ivresse du maintien, des qualifs, des phases finales, bref le stress du championnat. Je ne sais pas à la fin si les spectateurs ne préfèrent pas ce stress au jeu...

  • Grisou
    17632 points
  • il y a 6 ans

C'est quand meme hallucinant... Si ils mettent 350 millions sur la table c'est que c'est encore ultra rentable ! Ce qu'ils devaient se mettre dans les fouilles quand ils en versaient la moitié par saison !!!

Heureux que Canal garde le top 14, c'est aussi grace à Canal que le rugby est devenu ce qu'il est aujourd'hui.'.Canal et Max Guazzini entre autres amoureux de ce jeu...

  • Cistude
    31917 points
  • il y a 6 ans

Et le fait que le niveau de jeu devienne affligeant par moment, c'est un plus ou un moins?

"Qui dit plus de droits télé, dit plus d’argent pour les clubs donc plus d’investissement. Ce qui a un impact direct sur le championnat. Une sorte de cercle vertueux qui devrait tendre à tirer le Top 14 vers le haut."
Quitte à jeter un pavée dans la marre, je ne sais pas si ce cercle est plus "vertueux" que "vicieux".
La pression financière semble de plus en plus prendre le pas sur l'engagement sportif des joueurs, qui mettent "de côté" certains matchs pour appliquer certaines consignes.
Bien sûr, l'accent doit être plus mis sur certains matchs que d'autres, mais ce n'est pas très glorieux pour le côté sportif du rugby et le respect de son adversaire.

Quid de la Pro D2 à partir de l'an prochain ?

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
News
News
News
Sponsorisé News
News
News
News