Les 5 points  à retenir du match entre l'Irlande et le Pays de Galles
Jonathan Sexton impérial avec l'Irlande face au Pays de Galles .

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Sous la houlette d'un Jonathan Sexton des grands jours, l'Irlande a surclassé le Pays de Galles. Lequel voit le grand chelem s'envoler. Les points à retenir.
Irlande – Pays de Galles, 08/02/2014.

Vous pouvez notez les joueurs irlandais et gallois par ici !

Le jeu au pied magistral de Jonathan Sexton

Sous les ordres de son ancien entraîneur, Joe Schmidt, l'ouvreur du Racing Métro semble évoluer à un tout autre niveau qu'en Top 14. Déjà à son aise contre l'Écosse, il a cette fois-ci été le bourreau des Gallois avec un jeu au pied millimétré et inspiré, notamment en première mi-temps, dans le jeu courant puis en passant quatre pénalités et une transformation. De l'un de ses nombreux coups de pied derrière le troisième rideau est notamment arrivé la touche puis l'essai d'Henry à la 31e. S'il a très peu porté le ballon (5 prises de balle), son impact sur le match a été énorme.

La première mi-temps catastrophique du Pays de Galles

Dans des conditions humides, les Gallois n'ont jamais été en mesure de prendre le match à leur compte. Face à l'agressivité des Irlandais, les hommes de Warren Gatland se sont montrés bien trop indisciplinés avec presque trois fois plus de pénalités contre eux à la mi-temps (8 contre 3 pour les Irlandais, dont 7 après seulement 25 minutes). Ajoutez à cela sept fautes de main et neuf plaquages manqués (16 au total), et vous obtenez une première mi-temps catastrophique. Notez qu'après 40 minutes, Jamie Roberts n'avait touché qu'un seul ballon et North aucun.

La match parfait des Irlandais

Si la rencontre entre l'Irlande et le Pays de Galles n'a pas été aussi excitante que les années précédentes, les Irlandais ont fait tout ce qu'il fallait pour la gagner. De l'extérieur, on aurait pu penser que les Gallois se débarrassaient trop souvent du cuir et que leurs adversaires étaient ceux qui envoyaient le plus de jeu, mais les statistiques nous permettent de voir que les deux équipes ont sensiblement joué de la même façon avec autant de passes, courses et mètres parcourus. Agressifs dans les points de rencontre, avec un Peter O'Mahony et un Cian Healy intraitables, les Irlandais ont mis leurs adversaires sur le reculoir. Lequel s'est épuisé à défendre ou bien à tenter de trouver des failles dans une défense en place (130 passes contre 96 pour l'Irlande). À l'inverse, l'Irlande a bénéficié de libérations rapides qui ont profité à des ¾ lancés, à l'image de Gordon D'Arcy.

Les ¾ gallois aux abonnés absents

Hormis quelques fulgurances en deuxième mi-temps, les arrières gallois ont été transparents. Il faut dire que leurs avants n'ont pas eu la vie facile et que les rares ballons qu'ils ont eu à jouer étaient lents, soit à cause des Irlandais soit de Phillips, ou bien suite à des coups de pied de Sexton. Cependant, on espérait mieux des deux ailiers George North et Alex Cuthbert, si tranchants en Premiership avec les Saints ou avec Cardiff en Pro 12. Auteur des seuls trois points de son équipe, Leigh Halfpenny, qui a été intercepté la semaine passée par Campagnaro, n'a lui aussi pas vraiment pesé sur le jeu. Contré par Kearney, il a même failli coûter cinq points à son équipe. Quid de Rhys Priestland ? S'il a trouvé trois belles touches dans le courant de la rencontre, l'ouvreur des Scarlets a été d'une rare inefficacité.

Le pays de Galles n'a plus le droit à l'erreur

Avec cette défaite, le Pays de Galles voit le grand chelem s'envoler. Si le gain du Tournoi est toujours possible, et du même coup le triplé historique, ils vont devoir faire un sans-faute à partir de maintenant et espérer des erreurs chez leurs adversaires. Le match clé sera à n'en pas douter le déplacement en Angleterre à Twickenham, sans oublier la réception à venir du XV de France le 21 février. Après un match peu convainquant contre l'Italie et une défaite, les Gallois ont désormais deux semaines pour retrouver le jeu en mouvement qui leur avait permis de gagner les deux dernières éditions de la compétition.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Grisou
    17632 points
  • il y a 6 ans

Pas sûr que ce soit bon pour nous, Louis ! On les prend chez eux, et ils vont avoir bien la haine !!!

C'est pas faute d'avoir rappelé que les gallois ne sont pas si réguliers que ça. Heureusement qu'ils avaient rapidement marqué leur essai casquette contre les italiens...
Pour les irlandais, espérons juste que l'arbitre auquel on aura droit contre eux ne sera pas de ceux qui favorisent les rucks et les montées défensives ultra limites... sinon ça risque d'être très crispant.

Ça c'est sacrée raclée, ils doivent pas être contents ! Ils sont privés dans grand chelem, c'est parfait pour nous !! 😀

Beaucoup de cohésion chez les Irlandais, et sur toute la durée du match, pas si fréquent. Les Gallois au contraire peu fluides, lents, à l'image de Phillips qui avait oublié d'allumer la lumière? On aurait dit le Phillips de Bayonne.

y'a un truc qui m'a choqué sur le moment,mais j'avoue qu'il faudrait que je regarde le match une nouvelle fois pour etre sûr,c'est le nombre de hors jeu de ligne des irlandais qui ne sont jamais sifflés.C'est plus dur de lancer une attaque dans ces condistions.

Un entraîneur talentueux, des joueurs de très haut niveau à tous les postes et un banc de qualité, ne serait-ce pas la recette d'un grand chelem ?
C'est très clairement pour moi l’équipe la plus complète et la mieux préparée pour ce tournoi, mais qu'en sera t-il de la coupe du monde ? Y a quand même quelques joueurs sur la fin et la relève n'est pas encore vraiment installée.
Y'a qu'a voir le poids d'O'Connell sur le rendement de l’équipe, c'est effarant !

  • gibbon
  • il y a 6 ans

Je m'attendais à une victoire des irlandais, mais à ce point là... En même temps, dès qu'une équipe élève son niveau de jeu ou son intensité les gallois sont incapables de faire de même, équipe surcotée d'après moi, même si elle a des qualités. Pas étonnant qu'elle ne batte jamais les nations du sud !

Les irlandais m'impressionnent mais faut voir s'ils feront preuve de constance. Faut voir aussi s'ils ont le réservoir pour finir le tournoi (calendrier difficile qui plus est).

Quand tu as un Mike Phillips qui se perd sur le terrain, qui arrive dans le ruck: "Bonjours c'est moi, il est ou le ballon ?"
- "Using using"
- "Baisse d'un ton, je commande ma bière d'après match et j'arrive"
Comment te dire, Priestland il peut l'appeler le ballon pour lancer sa ligne

Tant qu'il y aura de la GUINNESS...

Les irlandais, c peuple qui sort des 3eme lattes tous plus bons les uns que les autres.... J'avais peur que l'absence de OBrien pèse sur cette équipe, mais Henry OMahony et heaslip sont justes énormes !

Un excellent match de Trimble, un joueur que j'ai toujours apprécié, et que je suis heureux de voir à ce niveau !

BOD a beau être vieux, ça collaboration avec d'arcy ça a quand même le mérite d'être toujours de bon niveau, même si ce n'est plsu aussi excellent par le passé : un gros match, sans envolée lyrique, hélas...

Un gros match de la première ligne, Best à son meilleur niveau (blague facile 😊) Healy toujorus aussi tranchant, mike ross bien stable en mélée....

Et que dire de Sexton.... J'avais l'impression d'avoir retrouvé le Grand O Garra 😊

Murray fait toujours un excelelnt match, je suis étonné que personne n'en parle plus que ça....

Côté Gallois, la gross catastrophe : rien, un niveau justifiant ce qu'on pensait d'eux y'a quelques années : une équipe capable de gagner contre n'importe qui et de perdre contre n'importe qui.... Bon, le gros match des irlandais a pas du aider, mais on a connu des gallois plus tranchants.... J'ai l'impression que là encore, comme l'ecosse, la stratégie de "je joue de manière imprévisible, comme ça l'adversaire sait pas comment défendre" ne surprends plus : Cuthbert, North, Roberts, Philps.... Ils ont tous été muselés par la défense irlandaise, intraitable.

Espérons que les gallois se réveillent pour fesser les anglais !

Match énorme du pack Irlandais, mention spéciale à la 3ème ligne, avec également une belle prestation de Sexton.
Une prestation qui tranche avec celle des Gallois, peu inspirés depuis le début du tournoi. Leurs avants ont été dominés, leurs arrières absents, la charnière décevante, et au final c'est 23 pts dans la figure.
Ils resteront difficile à bouger dans leur antre, mais je ne les voit pas s'imposer en Angleterre et donc remporter le tournoi.

  • Fanch
    20411 points
  • il y a 6 ans

Mike Philips titulaire. Are you sure Mike (or Warren)?

Tu connaispas Estale et son coup de botte si fameux ?

  • Toutoune
  • il y a 6 ans

«  leur pied d’estale » ???

  • rico55
  • il y a 6 ans

La sortie de scott williams fait très mal aux gallois aussi.

  • ringo
    5260 points
  • il y a 6 ans

les gallois qui trebuchent un peux de leur pied d'estale !
voila qui n'est pas pour deplaire et qui met presque tout le monde sur un certaine equité !
bien malin celui qui predirat avec assurance l'identité du vainqueur du six nations cette année!!


ALLEZ LES BLEUS

La performance des Italiens lasemaine dernière n'était-elle liée qu'à l'actuelle faiblesse des Gallois ? Cf demain

Quelle maîtrise du match de la part des Irlandais ! Les avants et encore plus la troisième ligne ont été impériaux en touche, en maul et dans les placages/grattages. La 3ème ligne Irlandaise est selon moi la meilleure d'Europe et ce depuis quelques années.
L'article ne le souligne pas vraiment mais je pense que la performance de Darcy est à souligner. Il a toujours avancer sur ses ballons.

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News