Les 5 points à retenir du match de barrage entre le Stade Français et le Racing Métro (38-15)
Stade Français - Racing Métro : Les 5 points à retenir

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Les 5 points à retenir du match de barrage entre le Stade Français et le Racing Métro (38-15). Ay menu, la faillite de Jonathan Sexton, la renaissance de Morné Stey et l'énorme mêlée parisienne.
Le Stade Français Paris s'est qualifié pour les demi-finales du Top 14 en venant facilement à bout de son rival du Racing Métro 92 à Jean-Bouin (38-12). Retour sur les 5 points à retenir du match, à chaud.

Une conquête parisienne souveraine

La mêlée avait déjà fait la différence il y a deux semaines lors de la victoire du Stade Français à Yves-du-Manoir. Ce soir encore, les Soldats Roses ont été totalement dominateurs dans ce secteur, avec un Heinke Van der Merwe qui confirme qu'il est sans doute le pilier gauche le plus redoutable du Top 14. Le pauvre Luc Ducalcon a vécu un calvaire avec 4 pénalités en première période et un carton jaune. La titularisation surprise du géorgien Khinchagishvili à la place de Ben Arous n'a pas apporté satisfaction non plus.

Lavanini – Charteris, un autre pari raté

Pour ce match crucial, Laurent Labit et Laurent Travers avaient décidé de se passer du duo Van der Merwe – Kruger pour titulariser Charteris et Lavanini. Un choix surprenant, en particulier dans le cas de Lavanini, qui a peu joué cette saison malgré son statut de grand espoir du rugby argentin. Indiscipliné et hors-sujet, le grand ami de Pascal Papé n'a pas apporté l'impact attendu.

Les 5 points à retenir du match de barrage entre le Stade Français et le Racing Métro (38-15)

On a retrouvé le grand Morné Steyn... et on a définitivement perdu Sexton

Longtemps critiqué et même éclipsé par Jules Plisson, Morné Steyn a sorti le costume de patron ce soir. Auteur d'un 10/10 au pied (28 points), le demi d'ouverture des Springboks a enfin ressemblé au joueur qui avait terrassé les Lions Britanniques et Irlandais grâce à des coups de pied phénoménaux en 2009. En difficulté derrière un pack dominé, Jonathan Sexton n'a pas pesé sur le jeu et a commis plusieurs erreurs au pied. Son coéquipier Maxime Machenaud, qui évoluait dans des conditions tout aussi difficiles, a été bien plus inspiré et a encore été le seul marqueur de son équipe. Alors qu'il va retourner au Leinster après la Coupe du monde, on peut dire que le passage de Sexton dans les Hauts-de-Seine aura été un échec.

Plus d'envie côté parisienne

Le fait de mener 2-0 sur les confrontations directes cette saison faisait du Stade Français l'outsider de ce match. Face à des Racingmen revanchards et plus expérimentés dans les matchs de phase finale, peu d'observateurs voyaient les Parisiens s'imposer. Force est de constater qu'ils se sont trompés. Plus agressifs, plus entreprenants, les hommes de Gonzalo Quesada ont parfaitement su aborder ce rendez-vous et n'ont jamais douté. Ils participeront à leur première demi-finale depuis 2009, et c'est amplement mérité.

Un vrai test contre Toulon ?

Si Paris n'a pas volé sa place en demi-finale, le Racing Métro est clairement passé à côté de son match. Les Franciliens se sont totalement effondrés depuis leur défaite en quarts de finale de Coupe d'Europe contre les Saracens, et on serait presque tentés de se dire qu'une équipe comme l'UBB aurait peut-être mieux défendu ses chances en barrage. Le Stade Français devra donc encore élever son niveau de jeu pour relever un énorme défi en demi-finale à Bordeaux : battre le RC Toulon, triple champion d'Europe en titre. Cette saison, les coéquipiers de Sergio Parisse ont gagné à deux reprises contre les Rouge et Noir. Un nouveau signe ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

@Marc Lièvre Entremont :

Pourtant, moi, Isabelle... 😉

Il est clair que le SF a complètement étouffé cette équipe du Racing dans l'envie et le combat. Victoire logique.

  • titi46
    1455 points
  • il y a 5 ans

oui bravo au SF mais détrompe toi , les moyens ils les ont , et de plus en plus , renseigne toi sur qui est Thomas Savare le président du club ...

Sapiens Sapiens avait raison,

la meuf la mieux gaulée hier n’était finalement pas la plus bandante.

Même si déséquilibré, ce fut un beau match. La conclusion que j'en tire, c'est que comme bien souvent, le match ne se joue pas tellement sur le nombre d'essais marqués, mais sur le nombre de points offerts en pénalités et également le nombre de points perdus au pied. D'où l'importance de la discipline et d'avoir un super buteur.

je serai PSA, je serai vraiment inquiet...quand on voit le niveau de nos futurs internationaux, et les phases finales ne sont pas finies...

Il me semble que la pari fait par le staff du Racing de modifier la deuxième ligne a été osé au niveau d'un match couperet comme celui-là où les automatismes solides devraient aider à contrebalancer la pression du match.
Sur les touches la légère désynchronisation entre les commandements et les lifts ont donné cet infime temps de retard pénalisant le rendement des sorties.Il en était de même sur les contres.
Quant aux mêlées fermées, la répartition des lignes de forces dans les poussées se sont modifiées amenant en bout de chaine un déséquilibre de la jambe d'appui des piliers qui se sont trouvés soit à pousser de travers soit à amener son vis à vis vers le bas.
Comme le dit Waltervincent ,Lauret est hardi ..mais ça n'a pas fait rire le résultat.
Ceci étant il ne faut pas enlever au SF le match de haute tenue, fort dans toutes ses lignes ,conquérant et heureux de toujours trouver un partenaire au bout d'une passe.
J'ai bien aimé vers la 16ème minute le coup d'œil de M.Poite vers l'écran du stade et son geste de ramener sa mèche de cheveux ..à la Gavin Henson.
Cher RCT, il va falloir réviser sérieusement cette semaine !!

  • m73
    10463 points
  • il y a 5 ans

Bravo le SF. Personne n'aurait donné cher de votre peau en début d'exercice mais vous avez prouvé qu'avec du coeur et de l'assurance ont peu renverser des montagnes. Décidément les "roses" même en ayant moins de moyens qu'avant arrivent à enchaîner les coups d'éclats.

Ca va être un plaisir d'affronter le SF en demie-finale et à Toulon on sait déjà que ça ne va pas être facile. A voir ce qu'Oyonnax va arriver à faire ce soir ?

Très belle équipe parisienne et très beau match de leur part, qualification amplement méritée au vu de leur saison.
Bravo à Quesada , à son staff et aux joueurs.
Que de mauvais choix pour le Racing cette saison : têtes d'affiche à gros salaires et petit rendement (Sexton, Roberts, Lydiate), changement d'entaineurs...
Jacky devrait encore pousser une G....ante.

  • Aouan
    23541 points
  • il y a 5 ans

Au fait il y aune petite coquille, Machenaud n'a pas été le seul marqueur de son équipe,demandez à Jamie Roberts 😉

  • Aouan
    23541 points
  • il y a 5 ans

Et moi qui m'attendais à un match de petit jeu et de chandelles!! Ce fut une bonne surprise! Et même si le racing était surclassé en conquête je trouve quand même que ballon en main ils jouaient bien leurs coups et leurs deux essais sont mérités

  • Bontaquin
  • il y a 5 ans

Ben par tous les bayonnais qui pensent que la descente s'est jouée sur la dernière journée et non sur toutes les autres défaites voyons !

«  Il est maintenant clairement établi que SF a offert le maintien a Brive» . Ah bon, ça a été établi par qui ?

  • Harry
  • il y a 5 ans

Il est maintenant clairement établi que SF a offert le maintien a Brive (a la demande de qui et en échange de quoi?…)…et ça passe mieux qu' une lettre a la poste !

Domination indiscutable et victoire méritée du SF
Quelques remarques :
- au vu de sa tentative d'interception 1 heure trop précoce qui a ouvert un boulevard à Parisse, je comprends que Teddy Thomas semble trop peu fiable à PSA pour la CdM ;
- Ducalcon s'est fait Ducalconcasser (je sais, c'est mauvais) au début, et l'arbitre s'est quand même braqué sur lui, au vu de la dernière pénalité imméritée qu'il prend en mêlée ;
- Sinzelle me régale de match en match, et les progrès de Camara sont flagrants ;
- qu'on m'explique les absences de VanDerMerwe et Kruger ?
- la renaissance de Lakafia est saisissante ;
- heureusement que Llauret était là pour le Racing ;
- Dulin médiocre.
On aurait aimé un barrage plus disputé, dommage mais bravo au SF : on a vu hier soir la différence entre une équipe et un ensemble de joueurs. Le Racing, ses leaders et son staff n'ont pas su construire comme Toulon un vrai groupe.

  • bencmoi
    18717 points
  • il y a 5 ans

HEU-REUX 🙂
excellente soirée passée à Jean-Bouin.
j'espère avoir l'occasion de revenir sur les "champs" le lendemain de la finale 😉

euuuuuh par contre, @Riwan Demay, pour l'instant c'est la 1ère....demi-finale depuis 2009, même si je souhaite que tu aies eu une prémonition !

  • Lape83
  • il y a 5 ans

"Ils participeront à leur première finale depuis 2009, et c'est amplement mérité."

Quoi ? Toulon a déclaré forfait?
Plus sérieusement, gros match en perspective avec un 2-0 pour le SF.
Même si a Mayol Toulon a brillé par sa médiocrité sur le jeu au pied, donc ce sera intéressant.

Bravo au SF, bcp vont devenir "supporter" bizarrement ...

Et surtout un grand bravo à Papé, enfin un match où il n'a fait AUCUNE faute !

Pour le cas de Sexton je vous trouve un poil dur lerugbynistère ! En effet il a loupé des coups de pieds (un de déplacements trop profond et direct en touche, une ou deux pénal-touche et peut etre une chandelle trop courte), mais globalement il a bien lancé les attaques du racing !
Et quand un joueur évolue dans une équipe complète qui n'a pas l'envie, difficile de dire qu'il est mauvais. Et surtout il nous a très souvent prouvé qu'il n'est pas mauvais avec l'Irlande !

Mais bon c'est comme toujours, on critique quand c'est pas au niveau attendu (cas similaire avec M. Steyn), et on vient glorifier de 1000 façons lors d'un bon match ou d'une bonne période.....

GO PinkArmy !

Racing Metro : Même philosophie que chez nous : "L'année prochaine, c'est la bonne."

Le racing est à la rue depuis l'élimination en hcup, on a vu le racing trop beau après une victoire large contre des mecs en tongs, un peu comme le match du ST vs brive.

  • GhisM
    1025 points
  • il y a 5 ans

Des banlieusards inexistants !

Oui, c'est Labit et Travers qui doivent commencer à transpirer du slip.

  • Fanch
    20423 points
  • il y a 5 ans

Quelle claque! 3 rencontres cette année, 3 baffes, et pas volées en plus... Bravo au Stade Français et p.....n un an de plus à attendre, ça commence à faire long...

Sexton a super bien joué le coup, il s'est carrément économisé. Il va arriver à la coupe du monde frais comme un gardon.

Par contre, les racingmen qui figurent dans la liste des 36 de ouin-ouin doivent un peu regarder leurs pieds...

Derniers articles

News
News
Sponsorisé News
News
News
News
News
Transferts
News
News
Transferts