Les 5 points à retenir de la finale de Pro D2 entre l'USAP et Grenoble
Pro D2 - Perpignan a dominé Grenoble en finale et retrouvera le Top 14.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Ce qu'il faut retenir de la victoire de Perpignan en finale de Pro D2 face à Grenoble ce samedi au stade Ernest Wallon de Toulouse.

Une finale animée

On aurait pu penser que l'enjeu tuerait le jeu. En plus du titre de championnat de France, le vainqueur de ce match gagnait sa place en Top 14. Bien sûr, il y a eu de la tension dans cette rencontre, mais les deux formations n'ont pas hésité à envoyer du jeu. À commencer par Grenoble, dominateur en termes de possession et récompensé par l'essai d'Oz après le quart d'heure suite à un bon travail de ses avants. Les Catalans, eux, ont marqué dès l'entame en exploitant parfaitement un turnover grâce à la vista de Mafi, auteur d'un coup de pied ajusté - et chanceux - pour Bousquet derrière la défense.

Grenoble en souffrance en mêlée

Perpignan avait donné rendez-vous à Grenoble dans le secteur de la mêlée. Il faut dire qu'ils savaient que les Isérois étaient friables dans ce domaine. S'il a fallu attendre la 19e minute pour voir le premier affrontement entre les deux packs, les Usapistes ont rapidement annoncé la couleur. Une domination qui a permet l'USAP de marquer son deuxième essai par Selponi à la 34e après une série de mêlées à cinq mètres. Grenoble n'a rien pu faire pour contrer Perpignan, se faisant même pénaliser sur ses introductions.

L'USAP dominée...

En dehors de cet essai en contre et de la réalisation de Selponi à une passe, les Catalans ont eu du mal à enchaîner les temps de jeu contrairement aux Grenoblois. La faute notamment à des imprécisions dans les transmissions. Tout n'a pas été parfait pour les Isérois dans le premier acte, mais ils n'ont pas lésiné sur les efforts avec un jeu large-large pour mettre à mal la défense adverse, laquelle se consommait très peu dans les rucks afin de rapidement se replacer. À la pause, rien n'était fait avec un seul point d'avance pour l'USAP (14-13).

...mais sereine

Le travail d'usure des Catalans a fini par payer dans le second acte. Suite à du coaching en première ligne, le FCG a proposé une belle résistance en mêlée devant sa ligne, mais le ballon écarté sur Cocagi a permis à l'USAP de prendre le large (21-13 puis 24-13). C'est le Fidjien Rinakama qui a fait les frais des pénalités encaissés à la 58e avec un carton jaune. Une infériorité numérique qui a compliqué la tâche des Grenoblois, largement privés de ballons en deuxième mi-temps, sans solution et acculés dans leur camp. C'est logiquement que Perpignan a inscrit un quatrième essai par Carbou après un pilonnage des avants.

Les Catalans en Top 14, Grenoble défiera Oyonnax

À la faveur d'une très grosse deuxième mi-temps et d'un cinquième essai par son capitaine Mafi (son premier de la saison), l'USAP est allé chercher le titre de champion de France de Pro D2. Un titre synonyme d'accession en Top 14 pour des Catalans qui avaient quitté l'élite à l'issue de la saison 2013-2014. Pour Grenoble, il reste encore une chance. Mais pour cela, il faudra battre Oyonnax, 13e de Top 14, la semaine prochaine au stade des Alpes dans un derby bouillant. Une tâche qui s'annonce difficile après la très bonne fin de saison de l'USO. Et surtout si le FCG ne retrouve pas sa mêlée d'ici là.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Kyb
    10838 points
  • il y a 2 ans

J'en bave encore... une saison à se farcir les matchs sur France3 LR ou Eurosport, par miracle parfois sur C+sport, mais toujours avec Porcu et FB-Roussillon dans les oreilles... à reporter-commenter les matchs ici quand Internet passait. Et bim ! L'année où le titre et l'accession directe ne sont plus donnés au 1er, l'Usap la colle. Marci Paulo !
Alors 'fallait se farcir des abeilles montoises remontées comme des frelons qui vont finir par s'écraser finalement toutes seuls comme des grandes en demie sans avoir démérité. Et derrière, 'fallait se farcir un FCG qui retrouvait sur la fin de saison régulière sa fraîche domination alpino-Top14 perdue dans l'hiver mais qui va finir par disparaître sur 80% des mêlées et des regroupements de ce chaud jour d'après-messe toulousain.
Cette saison est tout simplement l'une des plus prenantes, surprenantes, et pourtant tellement riche en information sur ce qu'est l'institution USAP que j'ai pu connaître, même à plusieurs centaines de km de la Cathédrale. Il paraît qu'à Marseille, ils ont à peu près ça avec l'OM et qu'à Barcelone avec le Barca. Je n'en sais rien. Mais depuis les promesses de l'avant-saison, avec un Potgieter qui donnait de l'air et du jeu même déjà face à un Leinster bis pas démonté ou à un Stade-tutu-Français bien étonnant voire toujours décevant, jusqu'aux disparitions définitives de Pot, Mach (si si, Brice Mach avait signé et s'entraînait !), Sione Tau, et les aller-retours de Millo-Chluski ou Strokosch, c'est surtout l'intégration lente, d'abord difficile mais finalement tellement réussie de jeunes que je retiendrai comme la marque de cette saison titrée.

Bien sûr, ce n'est qu'un bout de la saison. Pas celui qui sue du vestiaire. Mais celui qui s'échappe du transistor que l'on implore du regard avant que sur un coup de vent, une pénalité de la dernière minute porte l'Usap vainqueur-e à Vannes, que l'on fusille du même regard un soir de défaite glaciale à Massy ou que l'on ne croit plus lors d'une victoire à Grenoble (justement). A l'autre bout de la saiso, une équipe qui a su se retrouver, un club qui a su reconstruire une famille et un public qui n'a pas oublié que ses nins ont le droit d'apprendre à grandir.
9 ans après, un titre à nouveau. Mais fini le temps des Guirado, Porical, Durand et compagnie. La page est tournée, même s'ils nous feraient probablement du grand bien dans nos rangs l'année prochaine pour plusieurs d'entre-eux. L'avenir est aussi à la jeunesse, sans tomber dans l'excès pour autant. Beaucoup dépendra de la capacité du staff à rejouer les mêmes cartes de contrat que celles qui ont plutôt réussi depuis deux ans.
Quant au contenu du match, enfin, je ne vois même plus l'utilité d'en parler ici puisque la plupart n'ont rien suivi de la saison et ne s'affaireront qu'aux décisions arbitrales et aux fautes de main, de pied ou de goût de tel ou untel. 😉

Mai morirem, Mercies i Visca USAP !!!
(L'avi Siset em parlava, de bon mati al portal, mentre el sol esperavem, i els carros veiem passar...)

ps : avec une pensée amicale aux Grenoblois (comme aux Oyonnaxiens) et à leur XV qui, je l'espère, aura autant de réserve qu'Oyo pour ce match d'accession qui promet (en fatigue) ! 😉

  • Jak3192
    57581 points
  • il y a 2 ans

Alors @Ced,
as tu décuvé ?
😀

  • ced
    100304 points
  • il y a 2 ans
@Jak3192

Je suis en vie et même en cure de l'autre côté de la montagne, il fallait au moins ça mais p.... que c'était bon

Bravo aux Catalans. Par contre, les pauvres Grenoblois, acculés dans leur camp, ça doit faire mal. Ils reviendront !

L'adversaire le plus redoutable pour l'USAP va bientôt se présenter : la DNACG !

Et Paulo va devoir en faire des repas pour que l'USAP puisse faire n'importe quoi comme il y a 5 ans.

  • Kyb
    10838 points
  • il y a 2 ans
@quentin2dakar

Vu le dossier monté par le Pdt Rivière avec l'appui des fonds bancaires emmenés (parrainage), je ne suis pas certain que la DNACG sera abordée comme du temps de Paulo... 😉

  • Iyhel
    22990 points
  • il y a 2 ans
@quentin2dakar

J’ai pas souvenir d’avoir vu Goze remuer le petit doigt en 2013 ; la glotte pour faire la morale au club qu’il avait conduit dans la panade, ça, oui !

  • PIPIOW
    41865 points
  • il y a 2 ans
@Iyhel

on verra bien pour le pognon
l usap a un titre a féter pour le moment
aprés ce qui m a choqué hier c'est la gueule que tirait goze lors de la remise du bouclier
j ai eu l impression que ca le faisait chier grave que l usap remonte
peut etre qu avec riviere s'a s est pas tres bien passé avec les ardoises qu il a laissé le gozio

  • PIPIOW
    41865 points
  • il y a 2 ans
@quentin2dakar

a priori ca sera pas les seuls concernés vu que18 clubs sont dans lerouge apres y en a qui ont des copains d autre des connaissances
apres tres content pour l usap ils finissent 1er et ils montent ca aurait ete injuste si ca avait ete autrement
aprés en budget a 15 me ils joueront le maintien avec 1 chance sur 2 de redescendre
mais bon bravo encore

@PIPIOW

Je suis persuadé que le seul club (ou un des seuls) qui était propre c'est Brive...

Content de voir le retour des catalans dans l’élite ! Pour le barrage d’accession , ça va être dur pour grenoble de manœuvrer des oyomen sur une belle dynamique.

  • PIPIOW
    41865 points
  • il y a 2 ans
@Brickman

oui ca va etre compliqué
la deception de la defaite est la
c est normal
et y a qu une semaine pour se remettre la tete a l endroit

  • AKA
    49455 points
  • il y a 2 ans

@VAE VICTIS BRENNOS @CED Merci pour les infos les gars. C' est bien ce que je craignais! Vu ce qu' il faut maintenant en Top14 çà vas faire juste et la vaillance et le travail ne vont peut être pas suffire!

  • Buru66
    68 points
  • il y a 2 ans

Enfin notre club de coeur à nouveau enTop14. Espérons que nous pourrons nous y maintenir...

  • ced
    100304 points
  • il y a 2 ans

j'ai besoin que Dédé m'explique quelques trucs, ça fait longtemps que j'ai quitté la terre et les décisions arbitrales m'ont ... surprises
Taumalolo ne tient pas une mêlée, il doit prendre un jaune à la 30e, c'est l'autre pilier qui le prends à la ... 60e
entre temps on a un croche patte, comme à l'école, j'aurai pensé que c'était de l'anti jeu, apparemment non, c'est pas autorisé mais pas plus qu'une pénalité
ensuite on a un placage sans ballon, un extraordinaire sauvetage de Mélé et plus rien, pas de jaune pour le plaquage, pas d'essai de pénalité alors que le 1er joueur derrière l'action est Catalan ???? même les commentateurs annoncent jaune et essai de pénalité
et le summum mais ça l'arbitre n'y est pour rien, c'est quand l’entraîneur de Grenoble se plaint de la position de Forletta alors ... que c'est le pilier opposé, Taumalolo qui ne tient pas
c'est quoi les consignes ? pas de jaune en finale ?

Moi je retiendrai une grande mansuétude de Monsieur Lafond envers le pilier gauche catalan, systématiquement en travers mais jamais sanctionné, il en est de même pour la ligne de hors-jeu sur les rucks, il ne s'en est servi que d'une seule , celle qui passait derrière le dernier pieds des Grenoblois, même quand c'était les Catalans en défense. Bref un arbitrage très orienté 😉

  • ced
    100304 points
  • il y a 2 ans
@Pilard59

Taumalolo il tient pas une mêlée, il n'en a jamais tenue une seule, même quand il était à l'Usap, à la 30e il doit prendre un jaune tout comme le centre qui balance un croc en jambe et l'ailier qui plaque sans ballon. On reparle de l'essai de pénalité non accordé ?

  • Kyb
    10838 points
  • il y a 2 ans
@Pilard59

Vues les fautes, les choix d'application et la sensibilité à la sanction de l'arbitre, je dirai tout simplement quel e jeu s'est réglé de lui-même entre les 30 acteurs eux-mêmes. LaPoste a servi de sponsor pour vitriers, ne favorisant pas plus l'une que l'autre des deux équipes 😉

  • Iyhel
    22990 points
  • il y a 2 ans
@Pilard59

C’est amusant comme chacun voit midi à sa porte en ce qui concerne l’arbitrage... (voir Ced ci-dessus)

Après, si tout ce que tu retiens de ce match, c’est l’arbitrage, tu es bien à plaindre.

  • AKA
    49455 points
  • il y a 2 ans
@Iyhel

Je pense que l' USAP était un cran au dessus mais c' est vrai que le 1 catalan a embrouillé tout le monde avec sa position, de plus il y fait allusion (à mots couverts) dans son interview à la fin du match! Attention l' an prochain çà ne marchera pas comme çà!

On a pas fini d'entendre parader Ced.
Savourons ces quelques heures d’accalmie pendant lesquelles il erre sans but avec son bourricot Datif, du vomi sur son tout nouveau maillot de l'USAP, cul nu, dans une rue sombre et perpendiculaire au Capitole...

  • Ahma
    94617 points
  • il y a 2 ans
@Marc Lièvre Entremont

Perpendiculaire c'est avec ou sans l'inertie ?
D'ailleurs ce serait plutôt Perpi-cul-à-l'air, si on en croit ta version des évènements.

@Marc Lièvre Entremont

C'est Rachida, pas Bourricot.

@lelinzhou

Mon jeu de mot était moins subtil.

  • Ahma
    94617 points
  • il y a 2 ans
@lelinzhou

Pas Dati, Datif.
Comme dans nominatif, vomitif, accusarbitrif, génitalif, datif, ablationdétif.

@Ahma

Ou Cedatif... Ce qui convient parfaitement avec ce qu'il s'est enfilé dans le gosier, le gazier.

  • Ahma
    94617 points
  • il y a 2 ans
@Marc Lièvre Entremont

Bravo. Même en bâclant moins je n'aurais pas trouvé aussi beau.

@Ahma

On m'avait bien dit que tu déclinais, j'aime beaucoup l'accusarbitrif mais je préfère l'apéritif. Quant à l'ablationdétif, j'y aurait pensé itou si j'étais rouquinos. Et je note que tu as oublié ce qui me concerne, le gérontif.

  • ced
    100304 points
  • il y a 2 ans
@Marc Lièvre Entremont

j'ai fini au champagne !
j'ai garé mon bouricot et je pars avec l'autre, ma femme, en Espagne
bise les poulets
et qui c'est les + forts ? c'est nous !
et qui c'est les + forts ? c'est nous !
et qui c'est les + forts ? c'est nous !

  • AKA
    49455 points
  • il y a 2 ans
@ced

L' autre bourricot: ta femme? Cà ce sera répété!

@ced

Bravo ami Catalan, j'suis bien content pour toi et toute la tribu de l'USAP, et aussi pour l'intérêt du championnat.

La prod2 va vous regretter.

  • jlr974
    9795 points
  • il y a 2 ans
@Marc Lièvre Entremont

Ces remarques doivent faire référence à des agissements passés , mais inconnus : de quoi s'agit-il , à part les insultes ?

@jlr974

J'peux pas tout dévoiler. Sa femme lit le RGN de taon à autres.

  • Bagnar
    7002 points
  • il y a 2 ans

Amis catalans, laissez les buteurs en paix .. Siouplait ! Sinon, on ne s'entendra pas dès la reprise !

@Bagnar

Tes espoirs risquent d'être vite douchés de ce côté

  • AKA
    49455 points
  • il y a 2 ans

Comme dit le collègue Catalan plus bas ils ont tout l' été pour savourer le titre et la montée. Mais je me posais la question: quid pour la prochaine saison? Quel squad pour bien figurer dans le Top 14 car j' avoue ne pas avoir suivi tout çà (recrutement, espoirs, etc.)?

  • ced
    100304 points
  • il y a 2 ans
@AKA

on va souffrir, surtout devant, on est light
le but est clair, faire le dos rond et se maintenir
humilité avant tout, jouer simple

@ced

Agen a montré que tout était possible en jouant la carte locale et en jouant. Il faut la jouer sans pression le temps de monter un projet sur la durée, la suite de la RECONQUÊTE peut bien attendre quelques saisons.

@ced

J'ai hâte de voir ça.

@AKA

Je sais qu'ils vont récupérer Mjekevu et Mélé. À mon avis, ce sont de bons choix.

  • Kyb
    10838 points
  • il y a 2 ans
@Vae Victis Brennos

Je confirme : les deux ont signé pour un retour. Ce n'est pas inintéressant. Mais jouer le maintien est petit bras, au vu du jeu proposé tout au long de la saison. Mais il va falloir remettre du poids et de l'expérimenté sans étouffer ou pousser hors du banc les jeunes qui ont fait leurs preuves.
La grande interrogation est donc double : quelle réussite du recrutement pour quel projet de jeu ?

  • breiz93
    57109 points
  • il y a 2 ans

No scrum, no win. C'est tellement évident.
Heureux pour les catalans, j'étais à Perpignan la semaine qui suivi votre descente..., la légendaire joie de vivre des catalans avait disparu!

J'ai quand même envie de rappeler que je l'avais annoncé dès le début de la saison.

@Team Viscères

Bravo Madame Irma

@Vae Victis Brennos

À force de le dire tous les ans il fallait bien que ça finisse par marcher.

  • Iyhel
    22990 points
  • il y a 2 ans

Content ! On remonte, avec la manière. J’ai très peur pour l’année prochaine, pour l’instant on va savourer ce titre, on avisera plus tard.

Première mi-temps difficile, on permet à Grenoble de garder du momentum (c) avec toutes ces petites fautes répétées un peu bêtes, on gère super mal nos ballons de récupération (hormis sur le premier, essai)... j’aurais voulu les voir un peu plus gestionnaires mais au final, je vais pas me plaindre qu’ils aient eu confiance et aient persisté dans le jeu.

Coup de chapeau à Mélé, l’un des tous meilleurs sur le terrain qu’on retrouvera avec joie l’année prochaine en jaune et rouge, bon courage pour le barrage !

  • Kyb
    10838 points
  • il y a 2 ans
@Iyhel

Le profil du match a été le même que celui contre le StMontois, mais aussi contre Nevers. Sauf que les expériences, surtout celle de Nevers (et de massy, voire aussi à domicile contre le même StM) n'ont finalement pas complètement servi à rien. Avec la bonne piqûre de rappel justement la semaine passée: combien de fautes de main idiotes, par manque de précision tant défensive qu'offensive. Là, ça a commencé de façon identique avant finalement de se canaliser vers la 25e (de mémoire) et de transparaître de façon plus sporadique jusqu'à la fin du match.
La clef paraît bien avoir été la mêlée, même si je m'interroge encore sur les velléités grenobloises après la 55e... pied levé pour en garder sous la semelle pour la fin du match ou pour la semaine prochaine ?

Derniers articles

News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
News
News