Le Top 5 / Flop 5 du week-end (29/03 au 31/03)
Beaucoup de joueurs français et étrangers se sont illustrés.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Beaucoup de joueurs méritaient une mise en lumière cette semaine, à commencer par Jonny Wilkinson mais aussi Louis Picamoles et Max Evans ou encore le jeune joueur de VII, Stephen Parez.
Beaucoup de joueurs méritaient une mise en lumière cette semaine, à commencer par Jonny Wilkinson mais aussi Louis Picamoles et Max Evans ou encore le jeune joueur de VII, Stephen Parez, très en vue à Tokyo. Les mauvais points reviennent principalement à des clubs tels que le Stade Français, Perpignan, Montpellier et Northampton.

Les TOPS

Louis Picamoles marche sur l'eau et le Racing

Si le troisième ligne a été contraint de laisser ses coéquipiers jouer à 14 durant 10 minutes peu avant la fin de la première mi-temps contre le Racing, il s’est ensuite rattrapé et comme durant le Tournoi, le Toulousain a encore été impressionnant . Notamment avant l’heure de jeu en lançant une contre-attaque de sa ligne d’en-but sur une perte de balle, puis en offrant une balle d’essai à Vincent Clerc dans la même minute après avoir parfaitement fixé plusieurs défenseurs.

Jonny Wilkinson – l'homme adoré

Adulé outre-Manche, l’ouvreur anglais est devenu à force de travail et d’humilité, l’un des joueurs les plus appréciés du rugby français. Que l’on supporte ou que l’on déteste le RCT, il est difficile de ne pas apprécier l’homme et le joueur. Lui qui, a mis de longs mois à savoir s’il continuait l’aventure avec le club varois par peur de ne pas être à la hauteur, continue cependant d’exceller. Auteur 20 de points contre le Stade Français, il a aussi été très bon dans l’animation offensive. Même si ce n’était plus vraiment nécessaire, Wilko a une nouvelle fois prouvé sa valeur.

Max Evans

Dans sa deuxième saison de Top 14 avec Castres, le centre écossais Max Evans n’est pas un grand finisseur. L’international est plus du genre créer des brèches dans les défenses pour ses coéquipiers. Mais face à l’USAP, il s’est illustré dans les deux registres en marquant son premier essai de la saison après seulement 52 secondes suite à une interception dans les 22 mètres catalans. De son coup de pied à suivre à l’heure de jeu, découlera également le second essai des Castrais par Kockott.

La bonne forme des Saracens

En dominant les Wasps sur leur terrain lors de la 19ème journée de Premiership (13-22), les Saracens ont obtenu leur 15ème victoire de la saison (la cinquième consécutive) grâce à un essai de Chris ashton à la 66ème minute de jeu. De fait, ils dominent logiquement le championnat anglais. Champion en 2011 et troisièmes l’an passé, les Sarries ont fait un pas de plus vers une demi-finale à domicile et pourquoi pas vers un nouveau titre.

Seven : Afrique du Sud et France

Vainqueur du Tournoi de Las Vegas aux dépens de la Nouvelle-Zélande, les Sud-Africains ont à nouveau tenu le leader des World Series en échec le week-end dernier à Tokyo (19-24). Dominés en première mi-temps, les Boks ont fait la différence avec trois essais par la suite. La seconde étape asiatique des Series a également réussi à la France, finalement 4ème malgré un début de compétition difficile.

Le petit remplaçant de Bourahoua fait le boulot

La blessure du maître à jouer de France 7, Terry Bourahoua (genou) a permis au jeune Stephen Parez de faire ses gammes lors des Tournoi de Hong Kong et plus récemment de Tokyo. Agé seulement de 19 ans, le joueur espoir du Racing Métro a montré de belles choses dans la capitale nippone en inscrivant un essai contre l’Afrique du Sud, futur vainqueur de la Cup, ou encore contre le Japon. Une bonne nouvelle pour l’avenir du rugby à 7 français, et un talent à faire fructifier d’ici aux jeux de Rio.

Les FLOPS

Stade Français

En recevant le leader toulonnais à Lille à une semaine de son quart de finale de H-Cup, le club parisien ne s’attendait certainement pas à créer la sensation. La logique a finalement été respectée avec un Toulon bien supérieur à son adversaire, lequel n’a pas forcément démérité en première mi-temps. Privé de nombreux cadres, dont Sergio Parisse ou encore Pascal Papé, pour cause de blessures, le Stade Français n’aura en définitif jamais été en mesure de contrer la domination toulonnaise (11-43).

Perpignan

Sur une belle série de quatre victoires consécutives, l’USAP marque un peu le pas depuis deux matchs. Défaits par le Racing Métro lors de la 23ème journée, les Catalans ont été tenus en échec à Aimé-Giral par le Castres Olympique 20 à 21. Une défaite qui a des airs de coup d’arrêt alors que la course aux places qualificatives bat son plein avec le MHR et le Racing Métro.

La discipline montpelliéraine

A l’orée de son quart de finale de Coupe d’Europe, le MHR qui, n’a pas vraiment les faveurs des parieurs, pourrait éprouver encore plus de difficultés contre l’ogre clermontois s’il ne fait pas des efforts sur sa discipline. Face à la lanterne rouge montoise, les hommes de Galthié n’ont pas encaissé le moindre point malgré les cartons jaunes distribués à Gorgodze et Fakaté pour des fautes grossières, mais s’ils devaient de nouveau être réduits à 14 coup sur coup, l’addition pourrait être très salée en terre auvergnate.

Northampton explose à domicile

Le choc au sommet de la 19ème journée de Premiership opposait les Leicester Tigers aux Northampton Saints. Ces derniers, quatrièmes, pouvaient décemment espérer une victoire sur leur pelouse après quatre victoires de rang en championnat. Mais les Tigres, meilleure formation à l’extérieur, en ont décidé autrement, notamment en seconde mi-temps en inscrivant quatre essais pour une large victoire 36 à 8. Un succès important pour les Tigres dans l’optique des phrases finales.

Les polémiques sur le dopage

Le rugby serait le sport le plus touché par le dopage en tenant compte du pourcentage de cas par rapport au nombre de contrôles. Tel est le résultat des analyses de l’agence de lutte contre le dopage. Si le rapport a mentionné que la plupart des cas concernait la prise de cannabis, lequel n’est pas un dopant direct, et qu’il n’existe que deux cas avérés de dopage dans le rugby français, la publication de ces chiffres au grand public sans ces précisions a été préjudiciable pour le rugby. Des voix se sont élevées, et des chiffres publiés pour innocenter le sport au ballon ovale, mais le mal est fait.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Bonobo
  • il y a 7 ans

On peut facilement et légalement se procurer des corticoïdes lorsqu'on est asthmatique (la ventoline c'est mignon mais c'est comme l'EPO c'est un peu dépassé) et pour ce qui est du canabis il est bien dopant car il est utilisé en médecine pour plein de trucs (chercher Cannabis médical sur wiki...) et il fait parti des nouveaux produits dopants c'est à dire non pas des produits qui aident à produire l'effort mais qui aident à supporter la charge de travail. La créatine aussi c'est dépassé les gars... Toute façon aujourd'hui c'est simple on sait pas ce qu'ils prennent les gars et c'est pour ca qu'ils passent au travers des (très larges) mailles du filet des contrôles

  • CedricH
    15270 points
  • il y a 7 ans

Pour la France à 7 c'est vrai que 4eme est une fort belle place, surtout après les deux trois dernières étapes... Mais je crois qu'ils n'ont gagné que deux matches, et contre des équipes moyennes. Je trouve que le résultat final est à relativiser...

Quant au dopage je pense qu'on devrait conserver les yeux en face des trous et au contraire admettre que le dopage existe pour pouvoir lutter contre lui.

  • buzz
  • il y a 7 ans

non ced, on peut pas croiser certain médicaments et vu qu'ils sont deja tous asthmatiques (ventoline), je sais pas si les corticoides sont indiqués en suivant lol

  • ced
    100040 points
  • il y a 7 ans

le cannabis n'est pas un produit dopant ? à forte dose peut être mais il peut servir à rester zen, ne pas avoir de stress, sinon vous insinuez que les mecs qui pondent les règlements sont des cons ? c'est prétentieux non ? on peut parler de la créatine alors ? et les anti-douleurs pourquoi on pourrait pas les utiliser ? c'est vrai c'est pas normal de rester avec une douleur, allez hop tous sous anti-inflammatoires.

Derniers articles

Transferts
News
News
News
News
News
Transferts
Ecrit par vous !
News
News
News
News