Le président de l'IRB s'exprime à propos du problème de libération des internationaux.
Bernard Lapasset ne fera pas de cadeaux si les affaires sont vérifiées.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Suite à l'affaire déclenchée par les accusations de Simon Mannix, Bernard Lapasset, le président de l'IRB, a tenu à s'exprimer sur le sujet.
Suite au pavé lancé dans la mare par Simon Mannix en début de semaine, le président de l’IRB Bernard Lapasset a lui-même tenu à s’exprimer sur le sujet. Lors d’un passage au CNR de Marcoussis ce jeudi, l’ancien président de la FFR a affirmé qu’il serait intransigeant si de tels faits venaient à être vérifiés.

Comme s'il se devait de calmer les ardeurs de tout à chacun sur ce dossier, Lapasset a d’abord tenu à affirmer qu’aucune preuve n’est pour le moment venu étayer les accusations de l’ancien entraîneur du Racing Metro : " Pour l'instant, ce ne sont que des rumeurs, des éléments divulgués par la presse et il n'y a rien d'officiel, a expliqué l’intéressé dans des propos relayés par Ouest-France. En novembre, il y aura une réunion avec les nations du Nord, dont la France fait partie, et nous ferons un point sur la règle 9.". Cette fameuse règle 9 oblige les clubs à mettre à disposition les joueurs appelés par les Fédérations pour les rendez-vous internationaux. Le règlement est donc sensé protéger le libre-arbitre des joueurs professionnels de rugby. Interrogé sur les sanctions qui pourraient être mises en place en cas d’enquête à charge contre le club francilien, le président de l’IRB n’a pas tenu à entrer dans les détails : " Si cette information se vérifie, nous serons intransigeants, a-t-il néanmoins prévenu. L'IRB est propriétaire de cette compétition qu'est la Coupe du monde, il y a un devoir de transparence de la part des clubs.".

Face à la multiplication d’affaires (les Fidjiens du Racing, mais aussi récemment les cas Bardy ou Ngwenya), l’IRB va rapidement devoir enquêter plus en profondeur afin de se positionner pour éteindre ce début d'incendie.
Arthur Bourdeau
Arthur Bourdeau
Cet article est rédigé par Arthur Bourdeau, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • valentinjack
  • il y a 7 ans

Sur le coup Charly n'a pas tort parce que j'en compte beaucoup plus dans le texte et des grosses.
Flankers à la première lecture j'en ai compté au moins 5...
C'est sûr que ça n'enlève rien au contenu mais quand même.

  • flankers
  • il y a 7 ans

sérieux charly ! C'est quoi ce nouveau délire de regarder si il y a pas une faute d'orthographe ou de grammaire dans le texte? tu l'as relu combien de fois l'article pour trouver celle là! Au pire va lire un skyblog si tu les aimes tellement que tu ne trouve que ça à dire sur cette article !

  • Charly
  • il y a 7 ans

Comme "s'il" et non comme "si il", ce n'est pas français sinon. Cela n'enlève rien à votre qualité rédactionnelle. Bravo les gars et continuez!

Derniers articles

News
Transferts
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
Chroniques
Vidéos