Le monde du rugby éclaboussé par deux affaires d'homophobie en Australie et en Angleterre
David Pocock lutte contre les propos homophobes sur les terrains de rugby.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Le monde du rugby éclaboussé par des affaires d'homophobie. Le joueur des Waratahs Jacques Potgieter a écopé d'une amende pour avoir usé d'insultes homophobes.
Après un week-end riche en émotions rugbystiques, les belles Valeurs du rugby © en prennent un coup après deux affaires d'homophobie intervenues ce week-end sur les terrains des deux hémisphères.

Tout d'abord en Australie, lors du match entre les Waratahs et les Brumbies, le troisième ligne international australien David Pocock s'est plaint auprès de l'arbitre Craig Joubert à deux reprises, après avoir entendu des insultes homophobes de la part d'un joueur des Waratahs : « Vous avez entendu ça monsieur... on ne peut pas dire ça, il pourrait y avoir des joueurs gay sur le terrain. Leur capitaine (Michael Hooper, NDLR) a répondu que c'était le rugby. Ce n'est acceptable ».

Pocock, connu en Australie pour être engagé en faveur du mariage pour les homosexuels, est ensuite revenu sur ces incidents dans le Canberra Times :

En tant que joueurs, nous avons rappelé que les Brumbies ne toléreront aucune insultes homophobes. J'ai juste mis les choses au point avec l'arbitre en lui expliquant que c'était inacceptable. Tu peux être le plus gros dur du monde, tu n'as pas à utiliser ce type de langage (…) Notre rôle en tant que joueurs est d'alerter. Nous n'avons pas à mener une chasse aux sorcières. Il faut juste éduquer les joueurs pour que le rugby soit plus ouvert ».

Une enquête a immédiatement été ouverte par la SANZAR et le joueur auteur de ces insultes, le sud-africain Jacques Potgieter, a été identifié. Il a écopé d'une amende de 20,000 dollars australiens et s'est excusé pour des propos « sortis dans le contexte d'un match sous tension, et sans se rendre compte que cela pouvait blesser ».

Malheureusement il ne s'agit pas de la seule affaire de ce genre ayant eu lieu ce week-end puisque lors du match entre l'Angleterre et la France, l'arbitre Nigel Owens a été visé par plusieurs insultes homophobes sur Twiter. La police a ouvert une enquête. Owens avait déjà été victime d'insultes racistes et homophobes au mois de novembre dernier alors qu'il arbitrait un match entre l'Angleterre et la Nouvelle-Zélande. Suite à cette affaire, deux personnes avaient été interdites de stade à Twickenham pour une durée de deux ans. À cette occasion, l'arbitre gallois avait déploré l'évolution du comportement du public du rugby :

Je pense qu'il y a sans aucun doute une certaine partie du public qui est en train de changer. On peut le sentir dans les attitudes et peut-être que l'on peut penser que cela ressemble de plus en plus au football. C'est encore une minorité, mais cela existe. Nous ne pouvons pas laisser le rugby prendre cette route ».

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • ASMCA31
  • il y a 5 ans

Le rugby, c'est un sport de mecs. Je refuse de participer à cette vaste blague qui voudrait qu'on doive supporter l'équipe féminine. Parmi ceux qui ont déjà joué au rugby, combien n'ont jamais entendu un discours de capitaine/coach avec un "on n'est pas des pd!" ou un truc du genre?
Je vois pas le problème...

C'est quand même un combat qui mérite d'être mené...
Et j'ai un pote qui avec énormément d'autodérision se qualifie lui même de tarlouze qui dirait (... à mon humble avis à raison!) que les homophobes sont justes des refoulés et à qui Pocock plairait sûrement beaucoup!
Pas con et plutôt beau gosse à la fois... mais... qu'est-ce qu'il m'arrive? 😉

Mouais... Si je dis à un pote homo, "fais pas ta tafiole", on sait tous les deux que c'est de l'humour... Si deux potes s'interpellent "Oh négro, ramène-toi !", pas de problème... On parle donc de circonstances, de contexte, de relation et de nature d'individus... En gros, le langage employé dans des relations amicales ou privées ne peut être comparé avec celui utilisé envers des personnes inconnues, ou mal connues... Le contexte sportif rameute souvent des clichés sur la virilité qui serait exclusivement hétéro, idem pour les burnes ou les "matchs d'hommes"... C'est donc un contexte sensible et on ne peut pas passer sur des insultes homophobes, d'autant plus, comme le dit Owens, qu'une partie du public a tendance à suivre l'exemple du foot... Il serait temps que toutes les hétérotes coincées réalisent que tous les homos ne sont pas des tapettes...

@ sylche
pour savoir si les françaises ont gagné la réponse est connue depuis dimanche aprem
Elles finissent 2eme derrière les irlandaises qui ont plus ( beaucoup plus ) marqué

Quelqu'un sait quelles sont les insultes dont on parle ?

A part ça, cela confirme l'image que j'avais de Pocock : la grande classe dans le jeu comme en dehors ! 🙂

  • Fanch
    20575 points
  • il y a 5 ans

J'espère que les insultes homophobes contre Owens ne viennent pas de supporters français. Mais, bon, jusqu'à un passé récent, j'espérais que l'inexistence du père Noël était une légende urbaine. Si c'était le cas, ce serait bien de les sanctionner comme les joueurs: une suspension valable pour toutes les compétitions: accès dans aucun stade, ni pour les rencontres internationales, ni pour celles du top 14.

  • Zepelli
  • il y a 5 ans

Et puis en plus de balancé Potgieter, Pocock pointe aussi Hooper ... son concurrent direct au poste de Flanker en équipe d'Australie. Comme par hasard! 😉

  • zepelli
  • il y a 5 ans

"Justement, cette phrase lamentable "c'est pas un truc de tapette/pédé" est à proscrire si on veut combattre l'homophobie, parce que non seulement c'est très insultant, mais en plus ça maintient dans l'inconscient du beauf moyen que les homos sont incapables d'assurer des rôles prétendus "virils". Gareth Thomas en est la preuve"


Va falloir arrêter avec ces conneries, on peut plus rien dire maintenant. Ce genre de phrase n'a plus du tout son sens, c'est comme quand on dit "😜utain", y'a pas de mal. C'est en pointant du doigt et en diabolisant des choses qui n'ont pas lieu d'être que la société recule. Arrêtons de ce prendre la tête et pleurer pour si peu.
Et aussi on va arrêter la psychologie de comptoir à deux balles, genre "ceux qui disent ça ont des problèmes avec la sexualité", c'est complètement con. J'ai déjà dit "fait pas ta tapette" ou des trucs dans ce style, et je ne suis absolument pas homophobe, et je n'ai pas non plus des problèmes dans ma sexualité. Ce sont des expressions courantes, rien de plus, et puis en plus balancé dans un match de rugby c'est tout aussi stupide.
Si Pocock, défenseur de la cause homo, se sent choqué par les propos de Potgieter, il a qu'à lui en parler en face au lieu de le dire à l'arbitre, qui n'est ni policier, ni juge. Le rugby est un jeu, laissons les problèmes sociétaux de côté pendant un match, à ce que je sache Potgieter a pas insulté un joueur de "😜édale" pendant 80 mins, donc faut pas exagérer.

  • AKA
    51087 points
  • il y a 5 ans

c' est vrai que DP s' engage pour ses idées çà change de nos joueurs et leur "😜olitiquement correct" Perso j' ai toujours pensé que ceux qui on souvent de tels comportements on un problème avec leur propre sexualité

Ce qu'il y a d'encore plus honorable, c'est que Mr Pocock est hétérosexuel. Donc le mec se bat pour ses idéaux entre 2 rucks. Franchement chapeau bas, j'admire cette attitude.

  • Lucas
  • il y a 5 ans

Justement, cette phrase lamentable "c'est pas un truc de tapette/pédé" est à proscrire si on veut combattre l'homophobie, parce que non seulement c'est très insultant, mais en plus ça maintient dans l'inconscient du beauf moyen que les homos sont incapables d'assurer des rôles prétendus "virils". Gareth Thomas en est la preuve.

  • zepelli
  • il y a 5 ans

J'aime bien Pocock mais quel rapport avec le rugby, sérieusement ?
De tout temps on a utilisé des phrases du style "allez les gars on est pas des pd/tapettes", faut arrêter de chercher le mal là ou il ne l'est pas, ça devient ridicule.

Bien sur si le gars a insulté personnellement quelqu'un durant tout le match, ça ne doit pas passer et il doit être sanctionné. Mais si il a juste dit "allez les gars on est pas des tafiolles" juste avant une mêlée à 5m y'a pas de mal.

A quand une réactivité comme la SANZAR chez nous?

  • sha1966
    58027 points
  • il y a 5 ans

j'assimile ce genre d'insultes à de la lacheté

ça ne va pas arranger la tension concurrentielle entre Pocock et Hooper pour la sélection Wallabie

  • Charlie
  • il y a 5 ans

longue et dure sera la sanction...

T'façon les homophobes c'est des pédés.

  • Kad Deb
    31183 points
  • il y a 5 ans

Il a du cran, Pocock. C'est bien. Le nombre de minus décérébrés qui s'imaginent que leur virilité est liée au fait d'être hétérosexuel...
Et au fait, j'aimerais vraiment beaucoup voir une démonstration de danse classique par Pascal Papé en tutu rose. Vu qu'il est suspendu, il a le temps. 😀
Déjà qu'il joue en maillot rose dans un club précédemment dirigé par un homme d'affaires notoirement homosexuel... 😉

  • sylche
    37658 points
  • il y a 5 ans

Je viens juste d'écrire un commentaire dans lequel j'imaginais Elliot et Papé faisant des petits. Les brutes épaisses que ça ferait. Alors dans la série des "zéro neurones", on va les mettre en ménage à trois avec Potgieter. Et les petits, à mon avis ça va être du niveau zombiescracra

Potgieter s'excuse en disant que c'était sorti "sans se rendre compte que cela pouvait blesser".
Naannn ?! c'est vrai ? Bin alors pourquoi c'est pas plutôt "mon lapin en sucre" qui est sorti ?

Et il n'est même pas capable de penser (oups, excusez le gros mot) que c'est pas seulement une question de "blesser". C'est une attitude d'exclusion, une vision du monde où les mâles hétéros seraient le dessus du panier et les autres en dessous (en tout bien tout honneur bien sur)

Bon, à propos...
Après les images de Angleterre / France mâle hétéro, on attend combien de temps pour voir les images de Angleterre / France féminin ? Match gagné + tournois gagné ?

  • Ekyrby
    6570 points
  • il y a 5 ans

Je pense de plus en plus que Pocock est un mec très bien.

Bon le problème c'est que critiquer quelqu'un pour ses préférences sexuelles est juste inadmissible. Mais malheureusement il est très courant d'entendre dans tous les sports rugueux ou dans des activités physique des propos qui ne sont pas homophobes mais qui peuvent porter à confusion allez fais pas ta tapette! On est pas des gonzesses! Etc.. Donc dur dur de faire évoluer les mentalités et les façons de parler...

De l’homophobie dans le rugby ? C’est comme pour le dopage, ce n’est pas possible.

  • Kirikou
  • il y a 5 ans

Bravo M. Pocock.

Derniers articles

News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News
News
News
News