L'Australie au bord du gouffre financier, la patronne de la Fédé démissionne
Raelene Castle a été vivement critiqué pour sa gestion du rugby en Australie.
Raelene Castle, directrice générale de la Fédération australienne de rugby, a jeté l'éponge alors que le rugby australien est en pleine crise.

"Au cours des dernières heures, il m’a été clairement indiqué que le conseil d’administration pensait que ma démission du poste de directrice générale aiderait à leur donner l'air dont ils pensent avoir besoin. Le jeu est plus grand que n'importe quel individu - alors ce soir, j'ai dit au président que je démissionnerais de ce rôle". Raelene Castle n'est donc plus directrice générale de la Fédération australienne de rugby. C'est la fin d'un mandat tumultueux de deux ans et demi qui aura notamment été marqué par l'épisode Israel Folau et des résultats décevants des Wallabies. En pleine crise du coronavirus, la perspective de lourdes pertes financières pour Rugby Australia aura eu raison de sa volonté. Pour 2019, ce sont plus de 5 millions de pertes qui avaient été annoncés. Si aucun match international n'est joué cette année en raison du coronavirus, la Fédé pourrait perdre jusqu'à 70 millions d'euros.World Rugby annonce un remaniement probable du calendrier internationalWorld Rugby annonce un remaniement probable du calendrier internationalCes derniers jours, Castle avait été particulièrement sous pression après qu'un groupe de onze anciens capitaines mené par le vainqueur du Mondial 1991 Nick Farr-Jones a signé une lettre appelant à un changement d'administration de RA. Ce dernier n'a pas été tendre avec l'ancienne directrice. "Elle ne sait rien du jeu. C'est comme mettre quelqu'un pour devenir le premier violoniste de l'Orchestre symphonique de Sydney qui ne sait pas lire la musique." Via The Guardian le président de Rugby Australie, Paul McLean, qui a fermement soutenu Raelene Castle, rappelle qu'elle a été victime d'intimidation de la part de «personnes sans visage» pendant près de trois ans. "La critique est facile, être cynique est facile, mais la prise de décision est difficile". Ce ne sont pas les critiques directes qui ont été les plus difficiles à gérer, mais celles exprimées dans l'obscurité.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

"L'Australie au bord du gouffre financier"
C'est le moment de faire un grand pas en avant.

Derniers articles

Transferts
News
News
Vidéos
News
News
Vidéos
News
News
News
News