La révolution des franchises en Nouvelle-Zélande ?

🔥 Black Friday 🔥

6 mois offerts ! (30 € / an)
La nouvelle-Zélande est championne du Monde en titre mais le rugby local connaît un vrai problème : l'exode de ses meilleurs joueurs
La révolution des franchises en <a href=Nouvelle-Zélande ?" title="La révolution des franchises en Nouvelle-Zélande ?">
Super 15
La nouvelle-Zélande est championne du Monde en titre mais le rugby local connaît un vrai problème : l'exode de ses meilleurs joueurs. Nombreux sont les All Blacks qui quittent leur pays natal pour vendre leurs services dans des championnats bien plus fortunés. L'Europe et le Japon sont bien évidemment les destinations préférées de ces joueurs de rugby d'exception. Cette fuite inquiète profondément les dirigeants du rugby néo-zélandais, et c'est la raison pour laquelle Steve Tew, président de la fédération, a proposé un nouveau plan pour les franchises locales.

L'arrivée d'investisseurs étrangers ?

La marque All Blacks est reconnue dans le monde entier, et Steve Tew compte bien faire fructifier cet avantage. Il invite donc les investisseurs étrangers à venir "acheter" quatre des cinq franchises du pays. Une proposition qui fait grincer les dents de nombreux membres de la Fédération. Steve Tew a toutefois fait remarquer qu'il souhaitait que la NZRU reste propriétaire des franchises (Auckland Blues, Waikato Chiefs, Wellington Hurricanes et Canterbury Crusaders), pouvant ainsi garder les joueurs All Blacks sous contrat. Les Otago Highlanders (sud de l'île) ne font pas partie du programme, car ils cherchent déjà de nouveaux investisseurs de leur côté.

Steve Tew veut révolutionner le modèle néo-zélandais sans toutefois lâcher totalement les franchises. Il pense que ces dernières peuvent devenir rentables avec l'arrivée de nouveaux capitaux. Les clubs de Top 14 sont devenus de véritables institutions, mais ne sont pas rentables pour autant. Ils s'appuient sur une part de mécénat importante, ce qui n'est pas le cas en Nouvelle-Zélande. La crise financière frappe... il faut s'adapter pour ne pas voir l'intérêt du Super Rugby fondre comme de la neige au soleil. Nous verrons dans les prochains mois si l'initiative du président s'avère payante.
Laurent Chabada
Laurent Chabada
Cet article est rédigé par Laurent Chabada, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • lerene
    20 points
  • il y a 8 ans

le beurre et l'argent du beurre ! N'en déplaisent à nos amis "blacks" on ne peut pas tout avoir dans la vie: gagner la coupe du monde dans les conditions que l'on sait n'attire plus forcement le même respect qu'auparavant d’où quelques conséquences ...

C'est vrai Ced... je suis tout aussi sceptique que toi...

  • ced
    100447 points
  • il y a 8 ans

je vends mais je reste propriétaire, c'est original, c'est sûr ça va marcher.

Derniers articles

Ecrit par vous !
Vidéos
News
Ecrit par vous !
News
Sponsorisé News
News
Transferts
Ecrit par vous !
News
News
News
Vidéos
Ecrit par vous !
News