L'ARU soutient Robbie Deans et le conforte dans ses fonctions
Pas la peine d'envoyer votre candidature...

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Après deux défaites contre les All Blacks, des rumeurs parlaient déjà d'une démission de Robbie Deans, le coach des Wallabies. Des rumeurs réfutées par l'ARU
L’Australie a perdu ses deux premières rencontres de Four-Nations face aux à la Nouvelle-Zélande. Plus inquiétant encore, la manière dont les Wallabies se sont inclinés dans le dernier match, incapable d’inscrire le moindre point et subissant, dans le jeu, la loi des Blacks comme rarement par le passé (22-0). Il n’en fallait pas plus pour que des rumeurs naissent concernant l’avenir incertain de Robbie Deans à la tête des Wallabies. Son nom revenait même, dernièrement, avec insistance du côté des Warataths, le club de Sidney, mais aussi du côté de quelques formations engagées dans l’ITM Cup (championnat des provinces néo-zélandaises).

L’ARU (Australian Rugby Union) a tenu toutefois à tordre le coup à toutes ces rumeurs et à afficher son soutien au coach d’origine néo-zélandaise : « Les rumeurs qui parlent d’une démission de Robbie Deans et qui l’envoient entraîner en Nouvelle-Zelande, n’ont aucun fondement ». Une source proche de l’ancien coach des Crusaders, interrogée dans les colonnes du Sydney Morning Herald, rajoute : « Pourquoi voudrait-il quitter la deuxième meilleure équipe du monde pour le NPC ? Il ne veut pas. ».

Il faut dire que, même si les Australiens n’ont remporté uniquement 3 des 17 confrontations face aux All Blacks depuis la prise de fonction de Robbie Deans en 2008, les néo-zélandais n’ont eux, perdu que 10 rencontres, toutes compétitions confondues, sur la même période. Vaincre les Blacks est donc devenu un véritable exploit. Son ancien associé, Steve Hansen, l’actuel manager des hommes en noir, a même volé à son secours cette semaine : « J’ai passé énormément de temps à entraîner avec lui, ce n’est pas un mauvais coach. Chaque équipe dans laquelle il est passé a pu profiter de son savoir-faire ».

Une chose est sûre, avec ou sans Robbie Deans, les Australiens vont devoir rapidement relever la tête et ça commence dans deux semaines, avec la réception des Boks. Un match qui sent déjà la poudre.
Arthur Bourdeau
Arthur Bourdeau
Cet article est rédigé par Arthur Bourdeau, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
News
News