FIDJI : au cœur du système de formation fidjien avec un expert
Franck Boivert entouré de quelques joueurs connus
Nous avons posés quelques questions à Franck Boivert, expert du rugby fidjien et expatrié depuis plusieurs années.

Franck Boivert est un expert du rugby fidjien et expatrié depuis quelques années dans l'archipel. Ancien directeur technique de la Fédération fidjienne, ill s'occupe aujourd'hui des programmes de Clermont au Fidji, Nadroga, d'où sortent Peceli Yato et Alivereti Raka notamment. Qui de mieux pour nous parler de la formation fidjienne ?

Franck Boivert : "Sans une forte identité une équipe ne peut pas être aussi irrésistible que les Fidji"

Comment se passe la formation fidjienne, de l'enfance à l'âge adulte ? Est-elle différente de la formation française ?

Oui !  Parce que tous les Fidjiens jouent à toucher une main tous les jours pour s'amuser, ensuite c'est le Kaji Rugby (mini rugby) avec des grands tournois scolaires. Puis le championnat des lycées qui culmine avec une finale nationale grandiose et un stade archi bourré. Seuls les instituteurs et professeurs peuvent entraîner les équipes. Enfin, on a un championnat provincial de moins de 20 et les seniors avec l'équipe phare Fiji 7's. Quand la saison à 15 se finit, le seven démarre avec des tournois dans tout les Fidji, qui continuent toute l'année. Les scolaires débutent leur année avec de l'athlétisme et du rugby à 13, puis du rugby à 7 avant de finir par la saison de 15. Les joueurs ont donc une formation très complète avec beaucoup de toucher et de rugby à 7. Mais le secret des Fidji c'est le rugby à toucher à une main qui se joue dans la joie ! 

Si le joueur est bon, quels choix a-t-il ?

Des scouts (recruteur) néo-zélandais et australiens viennent les recruter pour leurs écoles en offrant des bourses. Pour ceux qui ne sont pas recrutés par ces écoles, ils suivent la filière des équipes nationales -18 et -20 puis les Warriors et Drua (équipes nationales pour les joueurs restés au pays). Quelques joueurs entre 18 et 20 ans sont recrutés par les centres de formation français avec plus ou moins de succès. Et puis bien sûr, s'il est excellent, il sera dans l'équipe nationale à 7. Il y a aussi les scouts du rugby à 13 qui recrutent beaucoup d'excellents joueurs que nous formons : Semi Radradra en est un exemple. Mais généralement, les joueurs partent dans les lycées (secondary schools) en Nouvelle-Zélande ou Australie à 16 ans, dans les centres de formations français à 18 ans et guère plus. Puis des supers joueurs que l'on appelle les "Late Bloomers", c'est-à-dire ceux qui se révèlent plus tard, partent quand ils ont dépassé la vingtaine.

La France et les championnats européens les attirent encore ?

Énormément ! Car ils sont plus respectés et mieux payés en France. Ils ont des réseaux (amis, parents) qui leur permettent de trouver des clubs dans toutes les divisions. Pour ce qui est de l'élite, des agents sont toujours à l'affût pour recruter, surtout les joueurs à 7.

Pourquoi ne seraient-ils pas tentés d'aller jouer en Super Rugby ?

Il y en a énormément dans ces filières (les Wallabies ont 3 ou 4 Fidjiens dans leur effectif et pareil pour les franchises néo-zélandaises qui ont aussi des joueurs fidjiens formés par la filière NZRFU. Mais les salaires sont moindres qu'en Europe et les joueurs sont plus exposés au racisme ou au paternalisme qu'en France, où ils sont plus admirés pour leur gentillesse et leur respect. En Nouvelle-Zélande et en Australie ils sont souvent ostracisés et traités de "Coconut", idem pour les Samoans et Tongiens. Beaucoup ont du mal à se loger, car on ne veut pas leur louer, comme me racontent les joueurs partis là-bas.

Quand j'étais DTN, l'équipe de France à 7 est venue faire un tournoi à Suva. Et j'étais très heureux de rencontrer le coach français et de manger avec lui et son staff. Au repas, il me raconte qu'à la fin du dernier match de la saison, un de ses joueurs vient vers lui et lui demande : "Bon c'est fini enfin ! Parce que j'en ai plein le c** !" Les miens, quand ils sont rentrés du dernier tournoi, la première chose qu'ils ont faite a été de vite aller jouer au toucher.

Drua en Super Rugby, ça peut faire mal ?

Drua est un ton en dessous du Super Rugby, juste pour des questions financières et de condition physique. Ils se sont quand même fait battre par une province/club d'Australie donc ils auraient un gros palier à franchir avant d'être compétitifs dans le Super Rugby. Le problème pour que le Super Rugby les intègre est avant tout financier. Mais comme la compétition s'essouffle, peut-être a-t-elle besoin d'une équipe nouvelle et excitante !

Cette équipe de Drua ne pousse pas les joueurs étrangers à revenir au pays ?

Non ! Pas du tout ! Les joueurs à Drua ne sont pratiquement pas payés ! Il n'y a pas de professionnalisme aux Fidji, seuls les membres de l'équipe nationale à 7 sont payés de 15000 dollars fidjiens à 30000, selon leur statut pour la saison. Quelques provinces ont les moyens de récompenser les joueurs 50 dollars la semaine maximum, et ce, sur 3 mois seulement. Après, les équipes de 7 gagnent des prix aux tournois qu'ils se partagent. 

1 dollar fidjien = 42 centimes d'euros

Le cas Nadroga n'est pas une usine à champions pour club étranger ?

À Nadroga, c'est en effet notre mission de permettre aux joueurs de partir à l'étranger pour pouvoir nourrir et aider leurs familles. En évoluant dans un environnement professionnel, ils peuvent atteindre le niveau professionnel ce qui ne peut pas être le cas avec notre championnat plus amateur que semi-professionnel.

Comment les fins de carrière parfois difficiles de certains joueurs sont-elles perçues aux Fidji ? 

Les Fidjiens sont d'un naturel très stoïque et leur foi les aide à surmonter toutes les épreuves. Les deux fins tragiques auxquelles vous faites référence sont d'ordre privé et n'ont aucun lien avec les conditions de travail ou de vie en France. J'étais personnellement très proche de ces deux joueurs. Ici tout le monde en est conscient. Ceci dit, il y a plusieurs joueurs qui réussissent leur reconversion au pays, d'autres reviennent à leur vie traditionnelle de village après avoir dilapidé tout leur argent gagné en France. C'est pour cela que depuis, nous avons intégré à la formation des joueurs des cours de littératie financière et d'hygiène de vie.

Il y a eu plusieurs cas qui ont desservi la réputation des Fidjiens. Mais est-ce qu'ils consomment plus d'alcool qu'un Français, Anglais, Australien ou Néo-Zélandais ? Est-ce un défaut ou une qualité épicurienne que de "manger énormément" ? Je n'ai jamais eu de bagarre générale ici à Nadroga, comme on peut le voir à Albi, Hyères, ou Perpignan où j'ai joué.

On parle souvent des meilleurs Fidjiens, mais ici de plus en plus jouent au niveau fédéral, voir régional. Comment cela se passe-t-il ?

Il y a ceux qui descendent de l'étage supérieur et puis il y a ceux qui sont recrutés par les réseaux que leurs cousins ou parents ont mis en place en France. Pour ceux qui ne gagnent pas d'argent, c'est quand même pour eux une belle aventure et une bonne expérience de vie... C'est comme cela qu'il faut le voir et pas en négatif, comme trop essaient de le dépeindre. Ils ont des visas en ordre qui ne sont pas délivrés facilement car plusieurs garanties sont exigées par le consulat français. Mais trop de clubs essaient de tricher en demandant des visas touristiques pour les joueurs qu'ils recrutent, ce qui est strictement interdit.

L'ancien international Jean-Baptiste Lafond a déclaré que nous formions des joueurs Fidjiens à nous battre, est-ce vrai ?

Un seul joueur a été formé en France sur les 23 de samedi dernier... (Peceli Yato issue de Nadroga, mais arrivé à 19 ans chez les espoirs de Clermont)

La victoire contre le XV de France, est-elle réellement une surprise ?

Ici, pour le public, cela a été une surprise ! Pour les joueurs, non... Car ils côtoient tous des joueurs de l'équipe de France ou les ont côtoyé et savent qu'ils peuvent plus que rivaliser. Pour moi, cela ne l'est pas non plus. Depuis qu'Alain Muir notre coach de la mêlée a fait un travail génial, on a des ballons propres (voir l'essai en première main des 3/4 sur mêlée contre la France) et à partir de là, les meilleurs 3/4 du monde vont faire tourner la tête à toutes les défenses, appuyés par des 3e lignes ailes formées au rugby à 7 et champions olympiques ! (ainsi que Leone Nakarawa) 

Comment voyez-vous la prochaine Coupe du monde pour les Fidji ?

Il faudra battre soit l'Australie, soit le Pays de Galles pour sortir de la poule. Maintenant que les phases de conquête sont assurées, il n'y a plus qu'à régler la défense sur ballons portés et les Fidji peuvent battre toutes ces équipes à condition de jouer le style fidjien !

Il semble que le 7 soit bien ancré aux Fidji. Est-ce que le rugby à 15 peut le détrôner ?

Le 15 est très bien ancré aussi et génère des grandes passions. Un des événements les plus fantastiques auquel j'ai eu la chance de participer est la finale des secondary school, et cette ferveur espante tous les visiteurs. Il y a aussi la Sukuna Bowl, le match annuel entre la police et l'armée, que j'ai eu le privilège de gagner, géant ! 

Que faire pour que la sélection soit encore plus performante ? De l'argent ? 

Il faut juste à la sélection le temps de se préparer ensemble, ce qui sera le cas avant la Coupe du monde.

Pourriez-vous répondre à ces stéréotypes que l'on peut entendre ici ?

"Les Fidjiens ne s'entraînent pas" : J'ai entraîné un peu partout dans le monde des joueurs de différentes nationalités, les fidjiens sont ceux qui aiment le plus s'entraîner, surtout quand on anime des entraînements ludiques. Ils sont hyper motivés car ils savent que pour bien jouer il faut être en forme, et ils veulent être la fierté de leur "Vanua" (leur terre, maison). Le joueur ne rechigne jamais et ne se plaint pas quand on leur rajoute une série de plus. La prochaine fois que vous entendez ce stéréotype, envoyez nous cette personne sur les dunes de sable de Nadroga, on l'attend...

"Les Fidjiens ne jouent que pour l'argent" : Ah ! Celle-là je ne l'avais jamais entendue ! Oui, il suffit de voir tout le pays qui s'arrête pour s'éclater en jouant pour constater cela. Puis sérieusement, la force des rugbymens fidjiens est justement leur enthousiasme, l'argent c'est tout bonus. Au moins, ils se sont amusés.

"Ils prennent la place des jeunes joueurs français" : Les autres nationalités ne la prennent pas ? Très peu de joueurs fidjiens des centres de formations français ont réussi... On peut les compter ensemble si vous voulez. Il faudrait préciser cette réflexion : concerne-t-elle les joueurs naturalisés français ou tous les joueurs fidjiens ? Pour ce qui est des premiers, ils sont français ou pas ? Pour ce qui est des seconds, la concurrence pousse-t-elle à l'excellence ? Au contraire, le protectionnisme pousse à quoi ? Les jeunes joueurs français vont-ils plus progresser avec des joueurs qui les concurrencent ou avec des joueurs qui ne les concurrencent pas ?

"Ce ne sont que des joueurs de ballons, pas fait pour les tâches ingrates" : Oui ils ont des déficiences techniques sur lesquelles on travaille. Est-ce que l'on fait des progrès ? Champions olympiques, 8e au classement World Rugby... Combien est la France avec des joueurs structurés ? Quels sont les résultats au Seven de nos joueurs français, qui sont par ailleurs très courageux ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Qu'est-ce que j'aimerais avoir un tournoi des World Series à Suva...
Malheureusement, je pense que c'est bien plus rentable de jouer dans une grande ville avec un grand stade vide, que dans une petite ville avec un petit stade plein. Aaaah quel malheur !

  • to7
    14178 points
  • il y a 1 an

On remarque au passage qu'on n'a pas le monopole du racisme, ça doit être quelque chose quand même pour qu'ils se sentent mieux chez nous

@to7

Le racisme n'a ni couleur, ni origine particulière. Il est le fait d'une seule origine..., la connerie!
Malheureusement cette "race" prolifère.

@to7

Des Francais ont tendances à considérer les Francais (sauf eux bien entendus) comme particulièrement racistes, ce qui finalement nous permet d'être l'un des pays les moins racistes de la planète.
C'est tout de même un sacré paradoxe.

  • to7
    14178 points
  • il y a 1 an
@Vae Victis Brennos

je ne sais pas il y a quand même pas mal de racisme, quand un joueur est bon et joue pour nous, on oublie sa couleur, mais dès qu'il rate un plaquage ou qu'il a le malheur de jouer pour les autres ça se gâte ...
j'ai lu des choses qui m'ont fait mal sur nakaitaci après la dernière cdm, soit il n'avait pas été bon et soit, d'autres en ont aussi pris plein la poire mais lui a eu droit à tous les clichés racistes sur les noirs et sur les iliens par des tas de gens que j'aurais bien aimé voir essayer d'arrêter le savea de l'époque.
Quant aux propos banania sur les qualités et défauts supposés de tel ou tel type de joueur, ça reste tristement monnaie courante, c'est peut être le fait d'une minorité mais avec de sacré grandes gueules qu'il est encore souvent trop difficile de faire fermer.

@to7

T'es pas tout seul...

  • to7
    14178 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

merci, je ne prétend d'ailleurs pas être le chevalier "blanc" de l'antiracisme et je n'ai pas fait le tour du monde c'est sans doute pire ailleurs mais je crois qu'on a encore du boulot

on s'insurge contre les saillies racistes de galthié mais on surnomme son pilier couscous et si ça lui plait pas on lui dit qu'il manque d'humour, qu'on n'est pas raciste puisque c'est notre pote, ce genre de truc et c'est pas facile de l'ouvrir parce que tu fous la merde dans l'équipe et que de toutes façons couscous il s'en fout, il l'a dit, qu'on est là pour être entre potes et jouer au ballon pas faire de la politique ou des leçons de morale, avec un peu de chance il y aura même un vieux sage qui te dira que tu fais plus reculer le racisme en fermant ta gueule et en jouant avec couscous qu'à faire chier tes partenaires parce qu'un surnom débile on en a tous un, qu'il est marocain, il est gros alors c'est logique et puis de toutes façon tout le monde aime le couscous alors bon fais pas chier, en plus toi t'es blond, sérieux le racisme tu sais pas ce que c'est...

@to7

Racisme ordinaire...

J'aurais quand même lu le verbe "espanter" dans un article sportif. Cela compensera les articles de RR à base d'émoticônes.

@Team Viscères

C'est la patte "Oussama".

Le" ministère nous fait une campagne pour promouvoir le recyclage ?

  • ced
    99542 points
  • il y a 1 an

"Seuls les instituteurs et professeurs peuvent entraîner les équipes"
pour moi la base, en France on a perdu ça, aujourd’hui on paie des gens pour entraîner nos jeunes la passion et le respect ne sont pas transmis de la même manière

@ced

Parce que l'ecole n'a pas vocation a former des sportifs. En plus pourquoi on ferait passer le rugby avant les autres sports?

@Yionel ma star

Le hand a depuis très longtemps utilisé le milieu scolaire comme porte d'entrée vers leur sport et cela marche très bien, sans pour autant écraser les autres sports. Ils ont compris depuis longtemps que pour intéresser les gens au sport l'école est le meilleur milieu, il y a un premier échelon qui se fait via les cours de sports et un second via les associations sportives.
Et si l'école n'a pas vocation à former les sportifs, elle a vocation à initier au sport (au rugby d'y trouver sa place au milieu des autres sports). Le sport est une discipline parmi les autres, même si dans notre pays elle est très délaissée et plutôt vu comme une sous-discipline.

@Team Viscères

Le rugby est pas mal pratique, plus que le foot. Le probleme du rugby francais n'est pas la, notre formation est bonne nos equipes de jeunes tournent bien a 15 comme a 7, le probleme est apres

@Yionel ma star

Le problème n'est pas un problème de formation (qui est bonne voir excellente jusqu'à la bascule vers le monde pro de haut niveau) mais d'attractivité. J'ai la flemme de chercher plus récent mais en 2017 on avait environ 0,4% de la population licenciée au rugby. Très loin derrière les Îliens et les Néozed (qui sont des cas un peu à part), loin derrière l'Irlande (2,5%), le Pays de Galles (1,5%), l'Angleterre (1,45%), l'Afrique du Sud (1%), l'Australie (0,9%), et juste derrière l'Écosse (0,5%). On est juste la dernière des nations majeures dans ce domaine, malgré des moyens supérieurs à quasiment tous les autres.
Le rugby attire peu en France, et c'est principalement parce qu'on ne fait pas grand chose pour attirer (à part organiser des Mondiaux en se disant que ça va tout régler). En dehors du foot et de sa toute puissance médiatique et culturelle aucun sport ne peut se développer et se populariser sans rien glander, il faut se montrer et convaincre. D'autres l'ont compris, nous pas vraiment parce qu'on se contente de se montrer là où le rugby est déjà présent. On est le deuxième sport en couverture médiatique après le foot, mais en pratique on se traîne difficilement au niveau du golf (et encore, Laporte a annoncé avoir découvert que les chiffres officiels de la FFR étaient largement gonflés)...

@Team Viscères

L'attractivite baisse a cause des resultats de l'edf. Le foot et le hand cartonnent donc forcement les gamins s'oreintent vers ces sports. En plus les commotions et autres nombreuses blessures n'incitent pas les parents a aller vers le rugby. Et pourtant il y a une tres grosse couverture mediatique

  • ced
    99542 points
  • il y a 1 an
@Yionel ma star

l’attractivité baisse parce que les "éducateurs" n'en sont plus
c'est une catastrophe, des clubs coulent à cause de ça, Team a bien parlé (comme souvent), le hand passe bien à l'école grâce à ça

@ced

Le hand est plus facile a pratiquer a l'ecole. D'une part parce que le rugby est pluq connote sexuellement et en plus pas mal de colleges lycees ont un gymnase ou un terrain exterieur mais rares sont ceux qui ont un terrain en herbe

@Yionel ma star

On ne peut pas se cacher uniquement derrière les résultats de l'équipe nationale. Le golf français n'a aucun résultat probant et souffre d'une image élitiste, ça ne les a pas empêché de progresser bien plus que le rugby (+40% de licenciés entre 2000 et 2015, +24% pour le rugby). Le badminton ne gagne rien mais en visant justement le milieu scolaire ils ont quasiment triplé leur nombre de licenciés sur la même période.

Lis le message de Pianto, il résume très bien ce que je veux dire. La Fédé n'a jamais eu de politique d'accessibilité du rugby, et le paye aujourd'hui. Laporte en a enfin parlé en pointant du doigt ce qui est mal/pas fait, mais comme c'est Laporte je ne serai pas rassuré tant qu'on ne sera pas passé de la belle parole devant caméras aux actions concrètes.

@Team Viscères

C'est plus facile d'augmenter le nombre de licencies quand tu pars de plus bas. Sur les 10 dernieres annees le rugby a du pas mal progresser a cause de la mauvaise image du foot.
Apres c'est clair que la fede doit faire ce qu'il faut pour attirer

  • Pianto
    35240 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

pour jeter un peu de flotte sur ton moulin, la fédé de golf a offert des kits et des formations pour pratiquer le golf à l'école. Même chose avec la fédé d'escrime. (des kits pour des secteurs qui sont dispo en prêt pour les enseignants qui ont participé aux formations).
La fédé de Volley offrait 10 ballons et un filet si on s'inscrivait à une formation pour apprendre à apprendre le Volley.
La fédé de foot nous a offert deux buts pliables et des ballons plus du temps avec des jeunes cadres techniques qui venaient faire des séances dans les classes pour l'euro 2016 et le dispositif continue depuis. La fédé de pelote basque fait de même : matériel + cadre technique dans les écoles etc.
Tout ça gratuitement.
Rugby ? zéro... Et pourtant j'en ai fait des cycles, des opérations "coupe du monde" des tournois en liaison CM2/6ème avec mon pote Bruno prof au collège et manager du Stade Montois... mais seulement sur la bonne volonté des acteurs locaux. Prêt de ballons et de maillots par le club local mais zéro implication ou financement fédéral, contrairement à de nombreux autres sports...

Effectivement, la fédé s'est crue dispensée d'efforts car elle gagnait des licenciés régulièrement grâce à la bonne image du rugby (ou la mauvaise du foot) mais les choses tournent et si on n'anticipe pas...

Bref, une bonne analyse "naturaliste" de l'âme et des corps fidjiens, "gentils, stoïques, pieux, viandards et alcooliques", comme si les mecs formaient un groupe homogène, sans individualités, de morphotypes et de caractères clonés sur cellules souches... Du bon vieux post-colonial des familles, où l'on sent les piteuses tentatives pour habiller le projet clermontois d'une noblesse d'intention biaiseuse : "les aider à aider leurs familles"... C'est vrai pour certains, d'autres connnaissent des destins plus hard ou plus tragiques, surtout, ça dit peu de l'intérêt substantiel tiré de la manne îlienne par les clubs des fonds de pension... Il me semble que le Rugbynistère a déjà présenté l'autre point de vue, celui des intéressés...

  • Iyhel
    22830 points
  • il y a 1 an
@ginobigoudi

Faut bien qu’il entretienne le côté essentialiste du mythe fidjien, sans ça son business s’écroule.

@ginobigoudi

Houla. Tu vas te mettre à dos une belle flopée d'intellectuelles. Bourdieu, Durkheim et Marx ne en peuvent désapprouver totalement ce commentaire.
Tu nous lances un sacré débat 😉

@Vae Victis Brennos

Marx je vois, mais Bourdieu et Durkheim ils jouent dans quel club et à quel poste?

@Team Viscères

Ah désolé, j'ai fait des fautes d'ortho : Bourgier est un jeune espoir demi de mêlée dt Stade Toulousain et Tony Durheim est un ancien treiziste australien...

Comme pour le monde des affaires,tout est prétexte à se "gaver",mais là c'est sur le dos d'êtres humains....ça ne vous rappelle rien?

Tous ces mecs, îliens du Pacifique que j'ai pu rencontrer ont une caractéristique commune, ce sont des gens vraiment gentils. Attention hein, sans ce soupçon de condescendance trop communément répandue quand je dis ça ! Non, non dans toute l'acception du terme, sans restriction aucune...Ce qu'il y a de dommage par ici, c'est que dès qu'un mec (peu importe qu'il vienne de l'autre bout du monde ou du patelin d'à côté) c'est que dès qu'il rentre dans cette catégorie, nous nous sentons obligés que de le prendre un peu pour un con....

C'est intéressant même si j'ai tiqué aussi sur le DTN qui gère les"programmes" de Clermont aux Fidji.



Ce serait cool d'avoir la version de responsables fidjiens du rugby, mais pas ceux qui vivent de la manne que représente ces jeunes joueurs talentueux, plutôt ceux qui essaient de faire grandir les Fidji et "encadrer" au mieux ces jeunes.
Empêcher les départs de certains est utopique et n'est surement pas forcement mieux que de leur permettre de réussir leur vie en temps que professionnels. juste d'éviter un "commerce de masse".

@Marc Lièvre Entremont

Pour faire court, il semble que le retour des Fidjiens soit justement qu'il n'y en ait pas beaucoup... D'où le sentiment de pillage... Même truqué en opportunité individuelle pour gagner du pognon et faire vivre sa famille... Bref ça manque de collectif...

Attends Oussama, si je comprend bien le DTN rugby des Fidji s'occupe de recruter pour Clermont ? Normal ? C'est pas un DTN ça, c'est un proxénète.

C'est quoi cette putasserie ? Un publi-reportage ou un article sponsorisé ? Ça ne t'a pas gêné, ce discours de maquignon vantant son commerce de viande sur pied ?

Tu as de l'humour habituellement, mais là tu t'égares ou alors je n'ai pas saisi que c'est du soixante-quatorzième degré. Quand on sait la situation de beaucoup de ces Fidjiens en France ce guignol me fout la nausée.

@lelinzhou

des marchands d'esclaves … c'est le mot !!!

  • Iyhel
    22830 points
  • il y a 1 an
@lelinzhou

La réponse à toutes tes questions est là : « Il n'y a pas de professionnalisme aux Fidjis, seuls les membres de l'équipe nationale à 7 sont payés de 15000 dollars Fidjiens à 30000, selon leur statut pour la saison. » Je pense qu’en tant que DTN, le gars est payé des clopinettes ; en fait ce sont probablement ses com pour Clermont qui lui permettent de gagner sa vie.

Je dis pas que c’est normal, hein, juste que l’écart de revenus entre le Pacifique et la France explique beaucoup de situations comme ce conflit d’intérêt patent.

@Iyhel

OK, on sait ça, mais ce qui me fait régurgiter, c'est la façon dont le gus nous présente ça, genre heureux comme un Fidjien en France : " Pour ceux qui ne gagnent pas d'argent, c'est quand même pour eux une belle aventure et une bonne expérience de vie..." .C'est vrai quoi, pourquoi les payer, c'est eux qui devraient casquer pour cette belle aventure...

@lelinzhou

Comme quoi ça doit bien dépendre des points de vu. Parce que moi ça ne me dérangerais pas de payer pour passer quelques années aux Fidji...

Plus sérieusement, il vit effectivement dans un monde de bisounours se justifiant par une vision presque extrémiste tellement elle est radicale. Maintenant, il est inutile de verser dans l'extrémité inverse.

  • Iyhel
    22830 points
  • il y a 1 an
@lelinzhou

Le hic c’est que le job mal payé qu’ils vont faire ici en parallèle du rugby offre parfois plus de perspectives que de rester glander à Suva...

@lelinzhou

Comprends.

Derniers articles

News
News
Vidéos
Arbitrage
Vidéos
News
Vidéos
News
News
News
Vidéos