FLASHBACK. Il pense que son adversaire couche avec sa sœur et l'aligne dès le coup d'envoi
(Photo d'illustration)

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Dans les années 70, un joueur de Bègles s'en était pris à l'ouvreur d'Albi car il pensait qu'il couchait avec sa sœur. Une histoire inventée par son entraîneur.

Le Républicain nous conte ce vendredi une histoire insolite venue tout droit des années 70. Un temps que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître et où il suffisait parfois d'un rien pour que les marrons pleuvent. Et si l'entraîneur en rajoutait une couche en remontant ses joueurs comme des coucous avant un match, vous pouviez être certain qu'il ne se terminerait pas sans un échange musclé. Un ancien joueur de Bègles, François Toulet, se souvient à ce titre d'une rencontre où son pilier a refait le portrait de l'ouvreur adverse dès le coup d'envoi. "À chaque coup de poing, il gueulait ‘‘alors comme ça, tu te fais ma sœur ?’’. Le joueur d’en face ne devait rien comprendre à ce qui se passait."

Et pour cause, deux semaines avant ledit match face à Albi, l'entraîneur de l'époque avait raconté au joueur de première ligne, Thierry Lugin, que l'ouvreur albigeois couchait avec sa soeur. Chambreurs, ses coéquipiers en avaient ensuite rajouté une couche à chaque entraînement. Jusqu'à ce que le pilier, passé par Périgueux, fracasse une des portes des vestiaires avec sa tête après y avoir donné des coups de poing. "Il avait les deux arcades ouvertes, le nez en sang."

À partir de là, tout a dégénéré. "Au coup d’envoi, Thierry est parti à l’opposé du ballon. Il a foncé sur le 10 d’Albi". Ce dernier n'a pas terminé la rencontre. Quid du pilier ? François Toulet n'en dit pas plus. Il revient cependant sur la fin du match et sur la réaction de son coéquipier lorsqu'il a appris que le joueur d'Albi ne connaissait pas sa soeur. "Et là, il répond : 'Je m’en fous, j’en n’ai pas de sœur." Une histoire qui fait partie du folklore rugbystique. Mais on est quand même heureux de ne plus voir ça sur un terrain.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Histoire Bègle est une anagramme de Histoire Belge ?

  • SebPBN
    9876 points
  • il y a 3 ans

C'est du Folklore que chacun met à sa sauce pour se la raconter en société, un peu comme quand on dit par chez nous que Toulon a gagné trois coupes d'Europe avec ses étrangers... Oh Wait 😀

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans

mwhahahaha!!!! je sais pas si c est vrai mais ca m a bien fait marrer

  • Compte supprimé
  • il y a 3 ans

Putain la chute... Consternante. Sur la forme, ce serait plutôt "J'en ai pas de soeur" (ou "je n'en ai pas", mais pas votre truc...). Sur le fond, deux choses : soit c'est la preuve que le mec est totalement demeuré, une espèce d'abominable brute épaisse sans cerveau, soit c'est la preuve que tout ça c'est du pipeau parce qu'un mec aussi con, ça peut pas exister.

@Arrière intercalé

ou laisser croire qu'il avait une sœur, c'est peut-être encore plus malin.........mais çà, les joueurs de derrière, ils peuvent pas comprendre.

Et moi je me souviens que la femelle de l'entraîneur de Begle couchait avec l'entraîneur d'Albi ...
Mdr

  • polo73
    20522 points
  • il y a 3 ans

Vous êtes sûrs que la source est le républicain? C'est pas le GORAFI plutôt????

  • Jak3192
    58540 points
  • il y a 3 ans

A lire les 13 commentaires ci dessous,
cette "Brève" ne remporte pas une adhésion amusée et pittoresque...
J'adhère aussi

  • mimi12
    79709 points
  • il y a 3 ans

C'est complètement débile !

Eh les mecs pétez un bon coup et ça ira mieux.

@artillon

Oui, après tout ce n'est qu'une agression sur un terrain de sport.

  • CEVEN
    174409 points
  • il y a 3 ans
@artillon

Et la couche d'ozone, vous en faîtes quoi ?
Soyons responsables, que diable !

  • ced
    100447 points
  • il y a 3 ans

Thierry Lugin qui, je crois est diplômé en médecine à Harvard et qui devrait rejoindre l’équipe de Bernard Laporte pour mettre en place l'organisation étude-sport des jeunes.
sa clairvoyance et son approche intellectuelle des problèmes sociétaux vont être un plus pour les jeunes

  • AKA
    50477 points
  • il y a 3 ans

Je pense tout simplement que c' est une "légende urbaine" j' ai entendu la même histoire avec des clubs et des postes différents!
@Tom4995 Tu as tout à fait raison, j' ai connu cette époque car j' ai joué très jeune avec les seniors: j' en ai connu des "corridas".Pratiquement toute notre motivation était axée pour aller au combat malgré les nombreuses brutalités, inutile de dire que les cartons jaunes et rouges n' existaient pas; et pour être exclu il faillait au minimum sauter à pied joints sur la tête d' un adversaire...

  • Zejack
    16746 points
  • il y a 3 ans
@AKA

Je pense comme toi.
Trop gros pour être vrai.

Ah putain c'est bon ça !!! Super histoire, aussi drôle que scandaleuse et inadmissible !!

  • Heooo
    3840 points
  • il y a 3 ans

L'anecdote c'est donc que le type a fait preuve de violence gratuitement et visiblement en toute impunité, je trouve ça plus triste qu'autre chose. Ce pilier devait être un bien bel abr.ti, tant mieux qu'on ait aseptisé le rugby bien qu'on tende à le faire un peu trop maintenant.

Extraordinaire ...<3

  • tom4995
    16800 points
  • il y a 3 ans

Bien content de ne jamais avoir connu cette époque...

Un pilier ... coïncidence ? Je ne pense pas.

(#PasTaperMoiSvp)

  • Loyam
    37059 points
  • il y a 3 ans

Anecdote que je considère comme nulle.

Désolé le Rugbynistère, d'autant que d'ordinaire j'adore vous lire.

Je suis d'accord avec la conclusion de l'article : l'anecdote a un côté savoureux mais la violence gratuite n'a rien à faire sur un terrain. C'est un des paradoxes du rugby où l'on parle de respect, de Valeurs© tout en applaudissant une générale où les coups se multiplient sans véritable raison.

Derniers articles

News
News
Transferts
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News