Fédérale 2 : match interrompu entre Epernay et Drancy après une énorme bagarre générale
Le match entre Epernay et Drancy arrêté.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Une bagarre entre les deux équipes a obligé l'arbitre à interrompre la partie, à un quart d'heure du terme.

On jouait la 65ème minute sur le terrain d'Epernay, dans une rencontre comptant pour la 4ème journée de Fédérale 2 (poule 1). Les locaux accueillaient Drancy et menaient au score, 18 à 13. La suite ? Une énorme bagarre générale qui éclate entre les deux équipes, résultat d'une grosse tension sur le pré de Chandon, comme le révèle l'Union. Résultat ? L'arrêt pur et simple du match.

Le Midol de préciser que l'arbitre de la rencontre, M. Blanquet, avait expulsé un joueur de chaque camp quelques minutes plus tôt, sans que cette décision n'empêche les coups de pleuvoir à nouveau... Une fois la décision actée, tout le monde n'est pourtant pas rentré aux vestiaires. Pour une nouvelle partie de manivelles entre les deux équipes ? Non, pour... discuter un quart d'heure durant sur la pelouse, en toute tranquillité. Un état d'esprit qui n'a pas empêché l'officiel de remplir un rapport.

Si la commission des réglements va s'en emparer, les présidents des deux équipes ont porté réclamation, estimant que le match n'aurait pas dû être interrompu. Pour le moment, c'est Epernay qui bénéficie des quatre points de la victoire.

Incident en Fédérale 1

Si le match de Fédérale 1 entre Cognac et Valence d'Agen n'a, de son côté, pas été arrêté, il a été marqué par une autre bagarre générale d'une durée de trois minutes... Juste après le coup d'envoi de la seconde période, l'arbitre n'a pas hésité à sortir... quatre cartons rouges, deux de chaque côté : Schiano et Su'a pour l'USC) et le duo Aisaké - Bujiashvili pour Valence d'Agen. Si le premier acte s'est très bien passé, avec deux cartons jaunes pour des faits de jeu, le résultat à la pause (24 à 3 et BO pour Cognac) n'a pas été du goût des Valenciens. 

Résultat ? Plusieurs joueurs au sol, pas de coups de pied mais des coups de poing à joueur au sol et debout. Les plus virulents et les joueurs qui ont relancé la bagarre ont été exclus. Un cinquième rouge a été distribué pour un pilier de Valence d'Agen pour un coup de poing au visage, un acte isolé suite à un énième accrochage. Au final, Cognac s'est imposé 41-13 et occupe la tête de la poule.

L'entraîneur de Valence d'Agen (5ème du classement), Olivier Laurent, revient sur les événements de la rencontre :

Crédit vidéo : Charente Libre

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ou peut-être qu'après avoir pris trois cartons à zéro (source midol) dans un match capital déjà pour le maintien, les drancéens (qui menaient à la mi-temps) ont fini par craquer devant un arbitrage peut-être légèrement "maison"...
"Non, pour... discuter un quart d'heure durant sur la pelouse, en toute tranquillité. Un état d'esprit qui n'a pas empêché l'officiel de remplir un rapport." précise l'article. Donc pas vraiment non plus des voyous de seconde zone apparemment...
Ne soyez pas non plus influencés par l'article racoleur du rugbynistère avec cette "énooooooorme" bagarre !

  • Zejack
    16746 points
  • il y a 3 ans

Valeurs (c)

  • FDB
    13625 points
  • il y a 3 ans

La décision d'arrêter le match est assez extrême, mais si l'arbitre estime que la sécurité des joueurs n'est pas assurée, il a raison de stopper le match.
Idem pour les 4 cartons rouges du deuxième match.
J'ai l'impression que les arbitres commencent vraiment à être intraitable avec la violence gratuite. Espérons que cela continue et que cela se généralise dans toutes les divisions.

@FDB

au delà de la sécurité des joueurs, je n'ai jamais compris l'intérêt de mener à son terme un match lorsque les joueurs n'ont plus envie de jouer au rugby. Les directives poussent les arbitres à s'échiner à terminer le match coûte que coûte. Je crains quon ne donne malheureusement raison aux présidents des clubs qui ont porté réclamation.

@Grand Sachem aux sages commentaires

Exactement ! À ce stade-là, la sécurité des joueurs n'est même pas la question. Si les mecs veulent se battre sans règles, ils n'ont rien à faire sur un terrain, donc la rencontre s'arrête.

@Mannick

Cést malheureux que des presidents de club aillent porter reclamation apres quún arbitre ait arrete un match qui tournait clairement au pugilat.
Ce monsieur a eu raison, comme vous l'avez dit, les joueurs ne voulaient plus jouer mais se mettre des marrons donc il a arrete le match. Je ne vois pas ce quíl avait d'autre a faire.

Pourquoi tant de haine ? Est ce que vous allez vous aimer les uns les autres bordel de merde ?

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos