Fédérale 2 - Florent Gibouin met un terme à sa carrière à seulement 28 ans à cause d'une maladie neurologique
Fédérale 2 - Florent Gibouin raccroche à cause d’une maladie neurologique.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
À 28 ans, Florent Gibouin, rugbyman du Soyaux Angoulême XV Charente, est contraint de mettre un terme à sa carrière à cause d'une maladie neurologique.
À seulement 28 ans, Florent Gibouin, rugbyman du Soyaux Angoulême XV Charente, est aujourd'hui contraint de mettre un terme à sa carrière à cause d'une maladie neurologique qui entraîne une dégénérescence musculaire. Passé par La Rochelle, Limoges, Aurillac, Clermont et plus récemment Saint-Etienne et Dax, cet ancien international à 7 doit désormais faire face à la maladie, deux ans après les premiers symptômes. « J'étais à Marseille quand on a constaté une diminution du muscle du mollet, mais je ne me suis pas inquiété et j'ai laissé traîner » explique-t-il via la Charente Libre. Ce n'est que suite à une biopsie musculaire pratiquée très récemment, qu'il a pris connaissance du fait « qu'il ne s'agissait pas d'une myopathie, mais d'une maladie neurologique. » Néanmoins, il se bat déjà depuis plusieurs année face aux effets néfastes de cette dernière, notamment au niveau des muscles de ses jambes, qui ont sérieusement impacté ses capacités physiques.

Si Florent a tout fait pour poursuivre sa saison avec le SA XV pour jouer la montée en Fédérale 1, laquelle a été validée, il a finalement dû se rendre à l'évidence face aux exigences de ce sport et à sa condition alors que les symptômes ont commencé à se faire sentir dans ses quadriceps. « Jouer à 30 %, ça ne sert plus à rien. » Il va désormais devoir être hospitalisé cet été pour passer des examens de moelle épinière et du système nerveux afin de déterminer si « c'est immunitaire ». Si c'est le cas, l'origine de la maladie pourrait être « un vaccin » lorsqu'il était plus jeune. Grâce au soutien de sa famille et de ses proches, Florent Gibouin tente de surmonter le fait que ce type de maladies est souvent incurable, même si « le plus dur, c'est de ne pas savoir. » Néanmoins, il ne veut pas non plus rester à ne rien faire pour éviter de « gamberger » et devrait à n'en pas douter se battre à l'instar de son ancien coéquipier au Stade phocéen, un certain Jonah Lomu.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Dublin
    1861 points
  • il y a 6 ans

Courage a toi Gibus!!!

  • sha1966
    54819 points
  • il y a 6 ans

bon courage!!

  • NONO16
    8678 points
  • il y a 6 ans

Courage et respect pour la personne

ça permet de relativiser pas mal de choses .... Courage à lui

Derniers articles

News
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News