Fédérale 1 - Le Stade Rouennais est-il en danger financièrement ?
Le Stade Rouennais en danger ?
Pro D2
  • Matchs joués
  • Victoires
  • Classement
  • Points marqués
  • Points encaissés
La gestion du club normand est pointée du doigt par la Métropole, alors qu'un nouveau président débarque.

Côté sportif, le Stade Rouennais n'a pas de soucis à se faire. Au terme de la phase aller, le club entraîné par Richard Hill occupe la tête de la Poule 2 avant un déplacement chez son dauphin - Oloron - le 22 janvier prochain. Et côté coulisses ? Tout n'est pas si rose, si on en croit une lettre de la Métropole Rouen Normandie adressée à Marc-Antoine Troletti, que relaie Paris Normandie. Cette lettre est rendue publique dans un contexte particulier, puisque le sponsor principal de Rouen, la Matmut, va se retirer. D'où l'inquiétude générale :

David Lamiray, vice-président chargé des sports

Suite aux informations recueillies par la Métropole, il apparaît qu’un déficit de gestion évalué par nos soins à 300 000 € met en péril le projet sportif que vous portez depuis plusieurs années. Ajouté à l’annonce du retrait de votre sponsor principal, ce déficit très important, supérieur à la subvention annuelle de la Métropole Rouen Normandie qui est votre premier partenaire public, fait peser des doutes sérieux sur la pérennité même de votre association. Ce déficit, si vous deviez le confirmer, soulène de nombreuses questions sur les décisions que vous avez prises et leur degré de transparence à l’égard de vos adhérents, sponsors et financeurs publics.


La lettre évoque également les travaux prévus pour le stade Mermoz, soutenu par la Métropole : "au moment où la Métropole Rouen Normandie envisage avec enthousiasme mais aussi avec sérieux, la perspective d’engager des travaux très importants au stade Mermoz pour acccompagner le projet sportif du club que vous présidez, il est essentiel que toute la lumière soit faite sur l’état réel des finances de l’association."

Changement de présidence...

Marc-Antoine Troletti n'a pas tardé à réagir, affirmant que que le club serait "grosso modo à l'équilibre" le 30 juin prochain, "avec un très léger déficit". Troletti, qui va d'ailleurs laisser sa place et son siège de président à Jean-Louis Louvel, PDG de la société PGS. Ce dernier déclare via sa page Facebook : 

Marc-Antoine restera à mes côtés pour assurer la passation de la Présidence et m’apprendre les règles de ce sport, dans lequel je retrouve des valeurs humaines fortes et ancrées telles qu’elles existent dans un grand nombre d’entreprises. [...] Je trouve normal que nos élus s’interrogent sur l’utilisation de fonds publics et faisant suite à mon entretien avec le Président de la Métropole Rouen Normandie, Frédéric Sanchez, celui-ci m’assure du renouvellement de son soutien dans la mesure où nous lui apportons les éléments démontrant que la situation financière du Club est saine, point sur lequel je me suis engagé.

Louvel de préciser que le délai de préavis de la Matmut est "particulièrement raisonnable".

... et soutien de la mairie

Dans le même temps, le maire de la ville, Yvon Robert, a montré son soutien envers le projet du Stade Rouennais, via Paris Normandie. Celui qui est également vice-président de la Métropole a salué l'investissement de Marc-Antoine Troletti, en place depuis 2009, une période où le rugby à Rouen était "gravement menacé". Il se tourne maintenant vers le futur : 

Je veux tout d’abord redire à Jean-Louis Louvel que j’ai la même confiance en lui que celle que j’ai toujours eue en Marc-Antoine Troletti, afin de poursuivre le développement du Stade Rouennais et l’emmener encore plus haut. Il sait pouvoir compter sur l’engagement plein et entier de la Ville de Rouen. Avec l’arrivée prochaine d’un nouveau président, une page se tourne évidemment, mais il s’agit d’une nouvelle page du même livre, un livre écrit par une équipe de passionnés. Je sais que Marc-Antoine Troletti restera engagé dans cette aventure collective parce qu’il en est à l’origine et parce qu’il est et restera pleinement investi dans la vie économique, universitaire et sportive de notre territoire. 

Que les supporters se rassurent, une autre équipe de Fédérale 1 n'est pas prête de mettre la clé sous la porte !

INTERVIEW. A 20 ans, le Virois Gabin Villière crève l'écran avec le Stade Rouennais en Fédérale 1

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

"Le club serait "grosso modo à l'équilibre" le 30 juin prochain"...
Le LMR aussi devait être grosso modo à l'équilibre ! On sait ce qu'il en ait advenu.
J'attends la suite avec impatience 😊

  • Jak3192
    47341 points
  • il y a 2 ans

Rouen devrait demander le sponsoring de Banque Populaire
Plutôt que de payer un bateau pour un gonze, ils participeraient activement à quelque chose de lisible pour une grande entreprise pour plein de gars
Bon, pour les responsables de la BP,
ils devraient s'adapter à de nouvelles bulles (binouze / champ) lors des réceptions
Pas évident...

  • martix
    8406 points
  • il y a 2 ans

Encore un club ambitieux qui ne comprenait pas pourquoi il n'était pas dans la poule Elite, ce monde amateur va mal!

@martix

Si je ne me trompe pas, Rouen n'a pas pu aller dans la poule Elite à cause de son stade et non pas son budget ou ses résultats financiers

  • vevere
    46234 points
  • il y a 2 ans

L'argent PUBLIC ne devrait jamais servir à financer le sport Pro...il devrait être réservé à la promotion et l'accès au sport amateur!!!

"grosso modo à l'équilibre" le 30 juin prochain... mouais, ça fait quand même pas très pro, de là à ce que ça devienne "grosso merdo"...

Derniers articles

News
News
News
Amateur
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
News
News
News
Transferts
News
News