Fédérale 1 - La DNACG envoie Tarbes en Fédérale 3 à la fin de la saison
Tarbes a été sanctionné par la DNACG.
La Direction nationale d'aide et de contrôle de gestion a lourdement sanctionné le club de Tarbes avec un retrait de point et surtout une relégation.

Pro D2 - Béziers va faire appel en urgence de la décision de la DNACGSi la DNACG a simplement retiré des points à l'ASBH et à Montauban - sanction assortie d'amendes - au classement de la Pro D2 pour des incohérences dans le budget, elle a été bien plus dure avec Tarbes. Rugbyrama rapporte en effet que le gendarme financier du rugby français a notifié au Stado sa relégation en Fédérale 3 à la fin de la saison en cours. Le club s'est aussi vu stipuler son interdiction de participer aux phases finales de l'exercice en cours. Tarbes qui est actuellement 3e de la poule 2 avec 39 points et 7 victoires en douze matchs s'est également vu retirer 8 points.
Relégué en Fédérale 2, Tarbes évoluera finalement dans la Poule Elite de Fédérale 1Le cauchemar se poursuit donc pour le Stado qui avait été relégué en Fédérale 2 en 2017 en raison d'un déficit estimé à 600 000 euros. Après avoir fait appel de la décision, Tarbes avait finalement sauvé sa place en Fédérale 1 mais n'avait pas été autorisé à jouer la montée en Pro D2.AMATEUR - Tarbes rétrogradé en Fédérale 2, Auch relégué administrativement en Fédérale 3Découvrez le communiqué officiel du club qui va faire appel de cette décision :

L’ensemble des clubs ayant, chaque fin d’année, l’obligation de passer devant le contrôleur financier (DNACG), le Stado a répondu il y a peu de temps à cette convocation. 

En effet, 3 échéances sont imposées avec un certain nombre de critères à respecter, il nous est aujourd’hui reproché « une situation nette négative » au 30 juin 2018.

Le verdict est tombé, la sanction est lourde et semble disproportionnée 

A ce jour, la DNACG prononce donc une rétrogradation de l’équipe « UNE » en Championnat de France de 3ème Division Fédérale à l’issue de la saison sportive 2018/2019, un retrait de huit points au classement ainsi qu’une interdiction à cette équipe de participer aux phases finales au titre de cette même saison, décision pour laquelle le club souhaite bien entendu faire appel.

C’est évidemment un coup de massue qui s’abat sur le club, alors que Antoine Nunes comme il s'y était engagé a épongé le déficit. Le club n'a plus de dette et ses capitaux propres sont positifs. 

L’équipe dirigeante assure à ce jour une saison 2017/2018 bouclée et tient à insister sur le fait que cela ne concerne en rien le budget de la saison 2018/2019, la situation actuelle est saine et l’ensemble des engagements sont et seront tenus envers les salariés, les fournisseurs et la FFR. 

De ce fait, nous restons optimistes quant à la suite des évènements.

Cette épreuve est l’occasion de nous resserrer, joueurs, staff et supporters, restons positifs et soudés.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • AKA
    45279 points
  • il y a 10 mois

Cela faisait un moment que le crin de cheval qui tenait l'épée de Damoclès au dessus du Stado menaçait de rompre!!!

  • Jak3192
    50305 points
  • il y a 10 mois

"... il nous est aujourd’hui reproché « une situation nette négative » au 30 juin 2018."
6 mois pour rendre un jugement sur des comptes, avec une reprise de championnat, des classements dans la nouvelle année...
Vraiment je comprends vraiment rien.
C'est donc pas possible d'avoir un bilan en 6 ou 8 semaines ?

Ce qui est spécial c'est la différence de traitement qui est réservé à ces clubs pour souvent des dettes assez proches.
Je ne comprend pas par exemple cette descente en F3 alors que Limoges la saison passé pour une dette équivalente a ete autorisé à descendre en F2 à sa demande.
Les clubs qui creusent leur trou sont souvent dans une spirale de pertes sur plusieurs années, et la DNACG attends à mon sens trop longtemps pour agir. Cela étant il se peut aussi que si la FFR mettait son nez dans les comptes de tous les clubs de fédérale il y aurait trop de monde en honneur.

Ces dérives budgétaires sont un des effets pervers de la professionnalisation du rugby et de l'arrivée des "mécènes". Des clubs implantés dans la tradition rugbystique du Sud-Ouest, qui possèdent une dynamique de formation, comme Tarbes, Auch, Dax, Lourdes ..., devraient être aidés, d'une façon ou d'une autre afin que perdure ce rugby culturel. Je garde au fond de moi ces rencontres gasconnes et béarnaises qui ont inculqué l'amour du rugby à des générations de jeunes. Ces clubs continuent une formation performante grâce à des formateurs très impliqués plus ou moins bénévoles. Ils ne sont pas chroniqueurs chez Hanouna !!!
La FFR devrait réfléchir à un moyen d'aider ces clubs. Il semble que ce ne soit pas à l'ordre du jour!
Voir disparaître des clubs historiques est-il satisfaisant ? N'est-ce pas symptomatique de la "baisse" du rugby français ? Ne faudrait-il pas aider ces clubs ? Par exemple en valorisant ces catégories de "Fédérale" ?
Je n'ai pas réfléchi aux solutions possibles, pourtant ces responsables de clubs semblent "dépassés" par certains aspects délétères du rugby actuel. Je suis très triste ...

Jamais une DNACG compétente se penche sur les comptes de la FFR ???? un président saltimbanque, un vice président avec un salaire de ministre , et quelques millions de déficit dus à l'amateurisme des gestionnaires… quelques uns devraient être rétrogradés à la Santé ….

Les tarbas...

@Team Viscères

???????

  • breiz93
    42429 points
  • il y a 10 mois
@duodumat

Vous connaissez pas le verlan à Toulouse?

@breiz93

Quand il y a plein de points d'interrogation c'est souvent un/des smileys qui ne sont pas passés. Avant d'apprendre cela, je croyais qu'il y avait toute une frange des Rugbynistériens qui ne comprenait pas le français.

  • breiz93
    42429 points
  • il y a 10 mois
@Team Viscères

Tu m'en dira tant !!!!!!!!!!!

Derniers articles

News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News