Ecrit par vous !
Fédérale 1 Circus : l'intégrité physique des joueurs est-elle en danger ?
Suite du Fédérale 1 Circus. Crédit photo : Flickr tiffany terry
Sujet sensible qui convient d'être abordé, la santé des joueurs est-elle en danger dans une division où les disparités entre les formations sont très fortes ?

L'arbitrage et l'intégrité physique des joueurs ne peuvent être dissociés, tant l'homme au sifflet est le premier protecteur du joueur. L'arbitre, par sa pédagogie, sa hauteur nécessaire tout en étant au cœur du match, permet souvent de protéger les joueurs d'autrui, voire d'eux-mêmes. Mais il doit aussi servir une instance et ses règlements, qu'il ne peut parfois mettre en corrélation face au différentiel qui peut exister entre deux équipes de Fédérale 1. Beaucoup, depuis le début du championnat, crient au loup d'un drame imminent et de la folie des instances dans son rôle de protection des joueurs.

Le vieux sorcier gersois, Henry Broncan est de ceux-là. Au mois d'octobre 2018, il déclarait dans une radio locale albigeoise : « c'est un championnat très dangereux. J'avais entendu l'interview du Président d'Oloron. Je suis d'accord avec lui ». L'ancien coach d'Albi de faire référence à la saillie du président béarnais en octobre 2018 sur Radio Albiges : « » .

Ça fait partie de la réalité du moment, de l'incohérence du rugby français : opposer des équipes comme ça (pros et amateurs) c'est dangereux. Le monde du rugby est un peu fou, on a joué contre des joueurs qu'on a l'habitude de voir à la télé. Je souhaite au SCA, à Arnaud Méla et la maire d'Albi de remonter vite, sinon, ils auront des maux de tête.

Des propos amplifiés par le coach d'Oloron, à l'issue de ce match déséquilibré : « avec cette fédérale 1, des équipes de notre valeur vont prendre des branlées, c'est dommage pour l'intégrité physique de nos garçons. On revient avec des blessés importants et des KO ». La sonnette d'alarme est tirée du coté amateur. Mais du côté des pros, à l'instar du 2ème-ligne Russlan Boukerou, on se méfie des « coquins » voulant s'offrir le scalp d'un ancien pensionnaire de Pro D2 et ou de Top 14

Pédagogie arbitrale

Les deux récents drames (Louis Fajfrowski et Nicolas Chauvin) se sont produits dans des matchs, ou certains spécialistes préciseront que ça « tape plus fort ». Mais le jour où un tel drame adviendra dans ce championnat si populaire et à la porté des foules, la base ne commencera-t-elle pas à renier son sport ? Les mères mettront leurs vetos, les pères fermeront les yeux dans les rucks, et les enfants ne viendront plus le mercredi après-midi ! Car pour que ce sport reste un beau combat, ou chacun va au bout de soi-même, les instances ne doivent pas se laisser happer par le culte du spectaculaire télégénique, au risque de devenir des jeux du cirque.

Si tout le monde aime ce sport et ce défi physique, opposer des joueurs intermittents du rugby à des professionnels préparés comme des mécaniques de précision est comme une pièce jetée en l'air. Jusqu'où iront les résistances des chairs et des os ? Voir William Whetton, le 3ème-ligne centre albigeois, s'arrêtant net devant un joueur de Nafarroa, voyant qu'il allait le briser, n'est sûrement pas la meilleure promotion du rugby

Alors oui, les arbitres ont peut-être fait - sûrement inconsciemment ! - un brin de social lors des affrontements trop disproportionnés. « Bientôt, on pourra plus regarder quelqu'un dans les yeux sans prendre un carton », confiait le président tarnais (Alain Roumegoux) après la rencontre face à Anglet. Mais un bon juge n'est-il pas celui qui sait rendre la loi humaine au-delà de ses rigidités ? Pour être raccord avec les attentes élevées envers les grosses écuries « Pro » de fédérale 1, certaines se sont même attachées les services (comme consultant) d'arbitres de PRO D2. N'est-ce pas là la juste contribution des "Big Teams", afin d'éviter qu'un week-end de printemps, on porte tous un brassard noir ? La question reste posée, mais le temps est compté....  le futur de ce noble sport en dépend !

Loïc Colombié
Loïc Colombié
Cet article est rédigé par Loïc Colombié, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

F1 dangereuse pour l'intégrité physique des joueurs?

pas plus qu'une coupe du monde qui voit la Namibie affronter les meilleurs joueurs du monde.

Dans ces matchs il n'y a pas de blessés, car le plus gros ne cherche pas l'affrontement physique direct mais cherche à faire vivre le ballon.

En F1 on voit la même chose, la différence de niveau est trop importante pour avoir un rugby de bourrin, dans ce genre de matchs on voit beaucoup plus de passes, et moins de plaquages pour faire mal

Et l'équipe 21 qui diffuse Roval Drôme contre St Sulpice sur Leze ce vendredi 4 janvier... Vu la différence de niveau je trouve ça d'un mauvais goût par les temps qui courent.

Inquiétude après la découverte d'une légère fuite d'huile sous la mêlée d'une "big team" de la F1 .
Selon le mécanicien qui est intervenu, il ne s'agirait que d'un petit problème de surchauffe ….

Il est exact que la disparité de la Fédérale 1 comporte un grand risque. L'arbitrage est important et doit tenir compte des différences. Mais il y a aussi l'aspect sportif et les enjeux des équipes dont l'objectif est la ProD2, tout le monde n'aura pas le réflexe de ce troisième ligne. C'est un enjeu capital. Je souhaite que mon petit-fils n'aura pas l'ambition d'en faire sa carrière !

@duodumat

Une autre solution aurait été de ne pas avoir d’enfant en premier lieu

@Le Haut Landais

Je vous souhaite une Bonne Année 2019 sans commotion !

Derniers articles

Transferts
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
Vidéos
News
Guides
Sponsorisé Guides