Fédérale 1 - Bourgoin. Tubert : ''Il y a un vrai déséquilibre entre notre poule et le reste du monde''
Jean-Henri Tubert veut faire grandir le CSBJ en Fédérale 1. Crédit photo : Youtube Berjallie News

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Un club prestigieux, un club formateur, toujours aux portes de l'accession. Le jugement mesuré de l'entraîneur du CSBJ Jean-Henri Tubert.

Jean-Henri Tubert est pratiquement né un ballon ovale dans la main. Comme joueur, il a évolué en première division à La Voulte-sur-Rhône et à Bourgoin-Jallieu. Après avoir obtenu le CAPES, il s'est consacrée en marge du rugby à l'enseignement. Une blessure au talon d'Achille l'a contraint à mettre un terme à sa carrière à seulement 29 ans. A l'orée de la nouvelle saison de Fédérale 1 avec Bourgoin, il évoque son parcours d’entraîneur, le recrutement et les ambitions du CSBJ pour 2019/2020.

Avant d'entraîner la saison prochaine avec Anton Moolman, quel a été votre parcours ?

A mon actif : deux finales avec les cadets et Reichel de Villeurbanne , 5 ans au LOU un titre en Fédérale 1 et 4 années en Pro D2 , trois ans à Chalon en Fédérale 1 avec trois qualifs et une demi-finale, six ans à Mâcon avec quatre qualifs et un quart de finale et depuis deux ans à Bourgoin avec un quart de finale Jean Prat l’année dernière. J’entraîne depuis 7 ans l’équipe de France universitaire et suis professeur à l’Université de Lyon double champion de France à 7 et à 15 l’année dernière. Anton Moolman était mon premier choix pour m’accompagner sur le CSBJ. Je connais son expérience et expertise sur les skills offensifs, défensifs et sur la préparation physique. Sa culture sud-africaine est également un plus pour notre club.

Le recrutement est-il conforme à vos attentes ?

Le recrutement s’est orienté sur des joueurs jeunes et qui correspondent à l'état d’esprit berjallien, à potentiel, capables de rester au club sur de la durée. On est encore dans une phase de construction car on revient de très loin et si Henri-Guillaume Gueydan (le président de Bourgoin, NDLR.) et son équipe ne s’étaient pas engagés, le club disparaissait.

Bourgoin est un club historiquement formateur. Comment expliquer ce départ massif de jeunes joueurs cette saison ? Ceux qui n’ont jamais joué en équipe première (Bert, Royer, Jarguel, Clavelier, Pillet, Villon, Cerrone) et Lucas Toumieux-Belavoine qui part pour une destination inconnue ?

On aurait bien gardé les jeunes qui quittent le club mais on en avait pas les moyens …

Les ambitions de Bourgoin demeurent-elles intactes ? 

Notre objectif, il est de continuer à reconstruire notre club de faire progresser notre équipe première et d’élever le niveau de nos équipes de jeune pour les intégrer à l’équipe première, comme les Bynjamin Rabatel (3ème-ligne, 21 ans), Clément Daures (pilier 22 ans), Dorian Thollon (ailier, 19 ans), Loïc Milanole (2ème-ligne, 25 ans), Kevin Rivoire (3ème-ligne, 25 ans), Rémi Bouet (ailier, 27 ans).

Que pensez-vous de la poule dans laquelle vous êtes versés ? 

Il y a un vrai déséquilibre entre notre poule et le reste du monde : nous allons affronter des grosses écuries qui ont fait un recrutement qualitatif et quantitatif. Être dans les six serait déjà une belle performance pour notre équipe qui a 25 ans de moyenne d'âge.FEDERALE 1 : voici les poules pour la saison 2019/2020 !FEDERALE 1 : voici les poules pour la saison 2019/2020 


Le recrutement 2019/2020

Arrivées :

Nicolas Heugas (pilier, Clermont), Rémi Gaborit (pilier, Strasbourg), Liugi Stragiotti (pilier, Aubenas) Shane Kirkwood (2ème-ligne, Valke), Maxence Jaillard (2ème-ligne, Chambéry), Nicolas Helmer (demi de mêlée, Aubenas), Wesley Roy Dunlop (ouvreur, Strasbourg), Keziah Giordano (centre, Provence rugby), Elie de Fleurian (ailier, Rillieux le Pape), Anton Moolman (entraîneur, Afrique du sud), Lucas Bassani (ouvreur, Valence-Romans), Vincent Rajkowski (arrière, St-Savin)

Départs :

Fabien Boyet (entraîneur), Nicolas Mirande (pilier, Villefranche), Peni Fakalelu (pilier, Villefranche), Hugo Demoule (pilier, arrêt), Brandon Giles (talonneur, La Bièvre), Junior Ta’avili (2ème-ligne, arrêt), Clément Poissard (2ème-ligne, Vienne), Clément Fontaine (2ème-ligne, Nice), Janse Roux (2ème-ligne, SA XV), Paul Champin (demi de mêlée, Nice), Lucas Heinrich (ailier, ?), Josias Daoudou (ailier, ?), Lucas Toumieux-Belavoine (ailier, ?), Antoine Renaud (arrière, Rouen) 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Le "talon d'Achille" vraiment ? Je connais le TENDON d'Achille mais il n'y pas de Talon d'Achille !!!

@ClaudeRegent

ROTFL! Superbe entrée en matière, directement dans le dur

En conclusion ils ont les moyens de recruter des jeunes mais pas de garder ceux qu'ils avaient déjà au club ? J'espère au moins que ça leur amènera une plus-value qualitative...

  • Doudds
    247 points
  • il y a 1 an

Un peu court sur les espoirs qui partent . Mais avec la réforme de la catégorie, bourgoin serait bien le seul club à ne pas récupérer quelques joueurs de bon niveau qui ne rentrent plus dans le tableau. Attendre et voir!

@Doudds

Tous ne pouvaient pas prétendre à une place en une mais Bert, Labert, Pillet et Clavelier auraient pu être des joueurs de rotation.

  • Doudds
    247 points
  • il y a 1 an

Un peu court sur les espoirs qui partent . Mais avec la réforme de la catégorie, bourgoin serait bien le seul club à ne pas récupérer quelques joueurs de bon niveau qui ne rentrent plus dans le tableau. Attendre et voir!

je pense que la blessure était au tendon d'Achille plutôt qu'au talon d'Achille.

@Grand Sachem aux sages commentaires

Mais son tendon d'Achille était son talon d'Achille.

Totale confiance aux coachs et à la direction!
Allez Bourgoin!!

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News