Du jamais vu en France, le rapport de discipline de l'affaire Hartley rendu public
Le contencieux entre les deux hommes avait marqué la finale de Premiership.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
La fédération anglaise de rugby a rendu public les déclarations de l'audience de Dylan Hartley pour insultes envers arbitre. Une belle preuve de transparence.
Chose rare dans le rugby et surtout jamais vu en France, la fédération anglaise de rugby a rendu public un rapport de discipline concernant une affaire récente, en l’occurrence celle impliquant le talonneur anglais des Northampton Saints Dylan Hartley et l’arbitre de la finale de Premiership entre ces derniers et Leicester. Pour rappel, le joueur international avait été exclu de la rencontre par Waynes Barnes suite à des insultes proférées juste avant la mi-temps. Le capitaine des Saints lui aurait en effet lancé un « Fucking cheat » (comprenez « putain de tricheur ») alors qu’une série de mêlées s’était transformée en pénalité pour les Tigres. Des faits qui lui avaient valu une suspension de 11 semaines.



Dans le dît rapport, on trouve bien évidemment les déclarations du joueur. Lequel reconnaît avoir utilisé les mots « Fucking cheat » (A noter que dans le rapport, le premier mot est censuré) mais prétend qu’ils étaient adressés à son homologue, Tom Youngs. Il est d’ailleurs précisé qu’ « il n’aurait jamais osé employer ses mots envers un arbitre. » Ce que Wayne Barnes a démenti dans sa déclaration :

Après avoir accordé une pénalité suite à la mêlée, le talonneur de Northampton a regardé dans ma direction et a dit : « You Fucking cheat ». Approximativement deux minutes avant cet incident, je l’avais déjà averti quant à sa manière de s’adresser à moi. Une opération que j’ai répété deux autres fois lors du déroulement de la mêlée alors que le joueur a dit : « As usual he’s against us » (« Comme d’habitude il est contre nous »). A deux reprises durant la première mi-temps, il a demandé à me parler. Comme je l’avais précisé avant le match, j’étais prêt à apporter des précisions aux capitaines quant aux pénalités. Je lui ai dit que je viendrai lui parler dans un moment. Mais lorsque je me suis approché, il m’a lancé : « Je ne veux pas vous parler. »

Les images du match corroborent d’ailleurs les dires de l’arbitre. La commission de discipline s’est d’ailleurs amusée à repasser l’action sans le son pour lire sur les lèvres du joueur et confirmer ses propos. On y entend également l’arbitre prévenir Hartley que s’il continue à parler comme ça et qu’il pense que c’est dirigé envers lui, il prendra des mesures disciplinaires. Ce qu’il a fait avec la certitude que l’insulte lui était bien adressée, de par la proximité du joueur et le fait qu’il n’y avait personne entre eux. Le talonneur a pour sa part réfuté cela en précisant qu’en aucun cas il n’avait critiqué l’arbitrage et qu’il avait simplement dit « up against it » à son propre pack, comprenez « il faut se préparer », en référence à la qualité du pack du Leicester. Ajoutant que s’il n’avait pas voulu parler à l’arbitre c’est parce qu’il n’y avait pas lieu d’expliquer les pénalités. Ce que la Commission de discipline n’a pas vraiment cru comme en témoigne la lourde sanction décidée à son encontre.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • TPhib
    49279 points
  • il y a 7 ans

Merci à toi 😊

  • Kadova
    31045 points
  • il y a 7 ans

Il y a eu un hic avec Parisse, c'est qu'il s'etait adresse a l'arbitre en italien, et que l'arbitre a compris une insulte en anglais, donc....
Ensuite, Barnes avait prevenu Hartley avant, et aussi il avait deja ete sanctionne il y a qq annees.

@Thibault : série de mêléeS et incident au lieu de "indicent" 🙂

  • lordbritain77
  • il y a 7 ans

Et après on dira que les anglais ne prennent pas de grosses sanctions à l'encontre de ses joueurs ( bouh les tricheurs ).. 11 semaines pour Hartley et 20 jours pour Parisse pour les mêmes faits!!

  • ced
    100335 points
  • il y a 7 ans

un anglais qui traite un gars de tricheur, mais où va t-on ...

  • Cirdess
  • il y a 7 ans

C'était le chambrage de trop. D'habitude il s'en prend aux joueurs ça passe mais là il s'en est pris au mec qui a les biscottes dans la poche. Il y a des façons plus fines d'influencer un arbitre, il n'a qu'à demander à McCaw. Et puis je croyais que les anglais avaient compris que pour prendre des petites sanctions il fallait plaider coupable..

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
Vidéos
News
Transferts
Vidéos
News
Vidéos
Transferts