De la Fédérale 1 au Top 14, Wilfrid Hounkpatin se révèle sous le maillot du Castres Olympique
Wilfrid Hounkpatin, lancé dans le sprint final avec le Castres Olympique, est notamment en concurrence avec Daniel Kotze. Crédit photo : Instagram @wilfridhounkpatin
Venu de Fédérale 1, le pilier droit se révèle sous le maillot des champions de France en titre. Rencontre.

"Je vis toujours ce rêve de gosse. J’ai une chance incroyable d’être ici, et chaque jour, j’en prends un peu plus conscience. Je n’oublie pas d’où je viens." De la Fédérale 1 aux phases finales du Top 14, il n'y a qu'un pas. Va-t-il être franchi par Wilfrid Hounkpatin ? À deux journées de la fin de la phase régulière du championnat, le Castres Olympique a toujours son destin en main. Cinquièmes du classement, les Tarnais se déplacent à Agen ce samedi, avant de recevoir le RCT la semaine prochaine. Deux équipes qui n'ont (presque) plus rien à jouer... quand les hommes de Christophe Urios sont à la recherche de points après deux défaites d'affilées à domicile.

"On perd de très peu sur les deux matchs, d’un point contre Toulouse et de trois contre Montpellier, explique le pilier droit venu de Rouen à l'intersaison. Après le match, il y avait beaucoup de déception. Il ne faut pas s’alarmer, se reconcentrer, se remettre au charbon, et montrer qu’on a vraiment cette volonté d’aller chercher la qualification." Une qualification à laquelle devrait prendre part Hounkpatin, qui prend de plus en plus de poids dans l'effectif du champion de France en titre.

« J’espérais porter le maillot de Castres au moins une fois cette saison »

Onze, c'est le nombre de matchs disputés par le 1ère-ligne, dont les débuts avec le CO ont coïncidé avec l'ouverture de la campagne européenne, face à Gloucester. Depuis, l'ancien Narbonnais (trois matchs de Pro D2 en 2013/2014) s'est fait une place malgré la concurrence (Kotze, Clerc, Fa'anunu). "Je suis en confiance et je m’épanouis ici, explique-t-il. J’essaye de faire abstraction tout ce qu’il y a autour. Les stades remplis, le public à fond, tout cela, c’est nouveau pour moi. J’essaye de faire mon boulot sur le terrain, d’écouter les coachs et d’être un bon élève. Puis, je prends énormément de plaisir à jouer avec cette équipe."

Du plaisir, et un objectif rempli, lui qui avait déclaré lors de sa présentation au groupe vouloir porter le maillot de Castres au moins une fois cette saison. Titulaire face à Montpellier, enchaînera-t-il face à Agen ? 

De la Fédérale 1 au Top 14

Le niveau de plus en plus élevé de la Fédérale 1 permet à de plus en plus de jeunes de s'épanouir et d'aller chercher du temps de jeu, avant de revenir en force dans le monde professionnel. C'est le cas d'Hounkpatin, donc, joueur majeur du Stade Rouennais pendant trois saisons. "J’ai vécu de supers moments là-bas, et mes amis y sont encore. Je suis encore le club de très près. J’espère que l’équipe montera en Pro D2." Lui devrait recroiser son ancien coéquipier Gabin Villière, qui rejoindra le RCT la saison prochaine... après avoir été en contacts avec Castres.

C'est un bon ami, et je l’ai eu au téléphone plusieurs fois. Il m’avait demandé comment je me sentais ici, comment était la ville, comment se passait les entraînements et la vie du groupe. Je n’ai pas essayé de le convaincre de venir à Castres : je voulais le laisser faire son choix sans l’influencer. C’est un bon gars, un gros bosseur et il mérite ce qu’il lui arrive.

L'avenir d'Hounkpatin, lui, est à Castres. Avec un nouvel entraîneur, Mauricio Reggiardo, qui avait essayé de le faire venir à Agen. Un bon signe ? "Tout le monde m’a dit du bien de lui. C’est un gros bosseur, un bon gars et en prime, il aime la mêlée donc c’est bon pour moi. En tout cas, j’espère vraiment progresser avec lui." Mais avant, il y a cette fin de saison et ce Brennus que doit défendre le CO. "Castres est le meilleur choix que j’aurais pu faire. Ici, humainement c’est top. Tout est parfait pour qu’un joueur développe son potentiel."

De la Fédérale 1 au Top 14, il n'y a donc qu'un pas. Et si la marche est haute, Hounkpatin compte bien continuer sur sa lancée...


Propos recueillis par Baptiste Piquel.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Avec s'est épaule large de déménageur il peut que réussir c'est clair

Le contre exemple du choix de Gabin Villiere à mon sens. Il a eu le temps de jeu que n'aura pas l'ailier au RCT.
Un gars généreux et humble qui aura une belle carrière.

@franpisunship

Il y'a un accord avec le 7 pour qu'il soit libéré lors des.tournois. de plus savea au centre (C'est ce que les dernières feuilles de matchs presumes), le all black N.S sera sûrement souvent blessé.... Donc il peut avoir du temps de jeu

Derniers articles

News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos