CRUSADERS : Will Jordan, la dernière pépite tombée d'un arbre en Nouvelle-Zélande [VIDEO]
Will Jordan, nouvelle arme des Crusaders... et bientôt des All Blacks ?
C'est prouvé scientifiquement : en Nouvelle-Zélande, vous croisez une pépite tous les trois mètres. Un réservoir de qualité...

Tu t'appelles Jordan ? Tu as grandi avec une queue de rat à l'arrière du crâne ? Tes parents t'ont offert une superbe chemise à motifs "tigre" pour tes dix ans ? Ton petit frère s'appelle Kevin ? Cet article est donc fait pour toi ! On l'a vu : ta vie n'a pas été toujours facile. Depuis la retraite d'un célèbre Jordan (Michael), le seul homonyme à avoir pu redorer ton blason, c'est Jordan... des Chtis à Mykonos. Oui, bon, encore désolé...

Mais rassure-toi, il y a de nouveau de l'espoir.

Et cet espoir, il s'appelle donc Jordan. Will, de son prénom, et nouveau grand espoir du rugby néo-zélandais. A vrai dire, on a un peu l'impression qu'il suffit de faire trois pas dans la rue pour trouver une nouvelle pépite au pays des All Blacks. Jacques Brunel, lui, racle tellement les fonds de tiroirs qu'il doit appeler des mecs de Pro D2 en sélection parmi les 61 joueurs utilisés (sans succès) depuis un an. Il n'y a pas qu'avec toi que la vie est injuste... 

La nouvelle arme des Crusaders

Revenons aux choses sérieuses. Âgé de 21 ans, Will Jordan brille depuis le début de saison avec cinq matchs (trois titularisations) pour cinq essais ! Un hasard, lui qui dispute son premier Super Rugby ? Non, puisque le gamin de Christchurch est un talent très tôt identifié, qui régale depuis deux ans chez les Tasman Mako, en Mitre10 Cup. Son bilan ? Vingt-et-un matchs, et quatorze essais... Bref, une machine à marquer, logiquement sélectionné avec les Baby Blacks.

Depuis le coup d'envoi du Super Rugby, le grand espoir des Crusaders fait partie des meilleurs joueurs en termes de franchissements, et de mètres gagnés. On vous rappelle qu'il n'a débuté que la moitié des matchs ! "Il a la valeur du travail, pas d'ego," dit de lui Simon Kneebone, son ancien entraîneur chez les jeunes, dans les colonnes de Stuff. Ses qualités ? "Sa solidité. Son style très offensif. Sa vitesse foudroyante." Très bon joueur de cricket chez les jeunes, Jordan a finalement tranché en faveur du ballon ovale. Une aubaine pour les Blacks, à quelques mois de la Coupe du monde ?

Suffisant pour aller au Japon ?

En 2015, Steve Hansen avait sorti la carte Nehe Milner-Skudder de son chapeau. Peut-il faire de même avec Jordan ? La réponse est oui, Steve Hansen fait ce qu'il veut (à part manger des Tim Tam dans un spot publicitaire). Mais en a-t-il vraiment besoin ? Le sélectionneur kiwi a l'embarras du choix pour composer son triangle arrière. Si Milner-Skudder n'a pas retrouvé son niveau de la dernière Coupe du monde, Rieko Ioane, Damian McKenzie, Waisake Naholo, Jordie Barrett ou Ben Smith sont tous des clients, qu'il sera difficile de déloger...

A un poste d'ailier où Hansen s'est payé le luxe de se passer de Ben Lam l'an dernier - meilleur marqueur du Super Rugby - il faudrait donc que Jordan continue d'impressionner pour prouver sa valeur et être testé lors du prochain Rugby Championship, dernier test avant la Coupe du monde. Et si la dernière sélection d'Israel Dagg remonte à 2017, la pépite doit aussi faire avec la concurrence de ses propres coéquipiers : le duo David Havili / George Bridge peut aussi prétendre au Japon, à l'instar d'autres grands espoirs comme Etene Nanai-Seturo (Chiefs) ou Tevita Li (Highlanders). 

Un réservoir affolant. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Il a fait aussi les U20 et il me semble qu'il est passé par le 7 mais pas sûr... La même raideur du tronc que Barrett... Sûr que la concurrence est hard... Derrière, on peut imaginer que Ben Smith et McKenzie sont devant Barrett Jordie, avec Jordan-Havili-Nanai autour de lui... Ioane, comme Bridge, peut très bien jouer 15 mais semble plus dangereux sur une aile...

Derniers articles

News
News
Transferts
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos