Championnat du monde U20 - Les 5 points à retenir de la défaite de la France face à la Nouvelle-Zélande en demi-finale
Les Bleuets ont manqué leur première mi-temps.
Ce qu'il faut retenir de la défaite de l'équipe de France U20 face à la Nouvelle-Zélande en demi-finale du championnat du monde.

VIDEO. Après un haka intense, Bleuets et Baby Blacks ont refusé de bouger en se défiant du regard

Des Bleuets asphyxiés

Les hommes de Thomas Liévremont ont défié leurs adversaires après leur haka, mais ils ont ensuite été incapables de rivaliser. Sous pression dès l'entame (17 % de possession après 17 minutes), ils ont été pénalisés à plusieurs reprises. Le peu de ballons que les Bleuets ont touché ont été trop rapidement perdu ou rendu à l'adversaire au pied. Ils ont bien tenté de défier les Baby Blacks en passant par des mauls mais aucun n'a été assez productif. Il faudra attendre la fin du premier acte pour voir les jeunes tricolores s'approcher de la ligne de craie néo-zélandaise.

Des Blacks qui n'ont rien de Baby

Plus rapides, plus puissants, plus techniques, plus précis, les Néo-Zélandais ont récité leur rugby durant une bonne partie de la rencontre. La première mi-temps a notamment été à sens unique (29-0) avec quatre essais inscrits pour les Blacks. À l'instar de leurs aînés, ils ont joué avec du rythme, une qualité de passes mais surtout un soutien permanent qui leur a permis de prendre de vitesse les Tricolores. Excellents dans la conservation et l'alternance, ils n'ont pas eu à forcer leur rugby pour prendre le large.

Le réveil tricolore

Auteurs d'une bonne phase de défense après la demi-heure à 14 contre 15 après le carton jaune de Pesenti, les Tricolores sont peu à peu rentrés dans la partie. S'ils ont échoué devant l'en-but en fin de première mi-temps, ils ont finalement trouvé la faille par Couilloud après un bon système en touche (50e). Quelques instants plus tard, c'est Pesenti qui a trouvé le chemin de la terre promise après une superbe contre-attaque de 95m initiée par Arrate et Buros (36-14).

Impossible n'est pas Français ?

Face à l'un des favoris de la compétition, les jeunes Français ont refusé de baisser les bras. Si Aumua a marqué dès la reprise, ils ont montré une grosse force de caractère à l'image de cet essai tout en puissance de Mauvaka à la 63e. Installés dans le camp néo-zélandais, ils ont poussé leurs adversaires à la faute. Ils ont ensuite résisté aux Blacks devant leur ligne puis attaqué dans leurs 22m par Uberti qui a servi Buros, lequel a remis au pied pour la réalisation de Tauzin (36-26, 69e). Une nouvelle action de grande classe.

Le temps des regrets 

Souriant en première mi-temps, les Baby Blacks sans doute commencé à douter lorsque les Bleuets sont revenus à dix longueurs. La pénalité à la 78e de Falcon a finalement scellé la victoire mais ils pourront regretter cette première mi-temps catastrophique (39-26). Ils ont eu l'occasion de remettre leurs adversaires sous pression grâce à la fougue d'Arthur Retière mais ils n'ont pu sécuriser le ballon dans les 22 mètres adverses. Pour la 7e fois en 10 ans, la Nouvelle-Zélande sera en finale. Les Bleuets devront se servir de la deuxième mi-temps pour aller chercher la 3e place face à l'Afrique du Sud.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Nbat64
    8569 points
  • il y a 6 ans

Intéressant ce numéro 10 Falcon. Dans qu'elle franchise il va jouer? Sinon les Bleuets faut arrêter de faire les marioles pendant les hakas ça sert a rien. Concentrez vous sur le match.

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
Vidéos
News
Ecrit par vous !
News
News
Sponsorisé News