Bourg-en-Bresse en pôle pour le Pro D2
Bourg-en-Bresse pourrait retrouver le Pro D2

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
La victoire de l'USBPA face à Lille sur le score de 25 à 6 pourrait offrir aux violets le ticket du retour en Pro D2. Montauban a de son côté dominé le CSBJ.
Les demi-finales aller de Fédérale 1 se sont déroulées ce week-end et si le suspense prédomine pour l'une d'entre elles, on pourrait déjà connaître l'un des futurs pensionnaires de Pro D2. En battant Lille au Stade Marcel Verchère sur le score de 25 à 6, l'USBPA a pris une sérieuse option en vue du match retour. Les violets possèdent un avantage de dix-neuf points qui sera difficile à remonter pour les nordistes, pourtant favoris de cette double-confrontation. Et dire que Bourg-en-Bresse ne menait que de neuf points à la 70e ! Mais une pénalité de Clint Eadie et un essai à la sirène du demi de mêlée Greg Maiquez hypothéquaient sérieusement les chances de qualification de l'adversaire du jour. Un an après une élimination au même stade de la compétition face à Massy, les Lillois pourraient voir les portes du professionnalisme se refermer à nouveau. Pour gagner et se qualifier pour la finale, il faudra «un exploit samedi à Villeneuve-d'Ascq» comme l'a confié au Midi Olympique Pierre Chadebech, l'entraîneur lillois. L'US Bressane pourrait elle retrouver le Pro D2 après la descente de 2009. Après Oyonnax, un deuxième club de l'Ain pourrait donc connaître cette année les joies d'une montée. L'USBPA peut en tout cas compter sur le soutien de ses supporters, très nombreux à chaque match du club.




Dans l'autre demi-finale, qui voyait s'affronter deux anciens pensionnaires de l'élite, Montauban s'est imposé à Sapiac face à Bourgoin-Jallieu 18 à 10. Mais une victoire avec huit points d'avance sera-t-elle suffisante avant d'aller défier à Rajon l'ogre Berjallien ? Dominateurs mais incapables de marquer un essai, les joueurs de Xavier Péméja pourraient regretter ce manque d'efficacité le week-end prochain. Au contraire, le CSBJ a su pointer dans l'en-but grâce à Fabien Perrin sur sa seule véritable occasion franche. Pour Laurent Mignot, l'entraîneur berjallien, le retard de huit points est «gérable». Mais l'absence du buteur Alexandre Péclier, si précieux cette saison, s'est cruellement faite ressentir.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News
News