Agen - Pendant que son mari se fait licencier, elle revend ses maillots
Agen n'en finit pas.
A Agen, rien ne va plus. Et c'est au tour de la femme de Ngauamo de s'illustrer en mettant en vente les maillots de son mari, encore sous contrat.

Malheureusement, Agen fait parler de son club que par des faits divers bénins ou des défaites. Cette saison sera clairement à oublier dans les couloirs d'Armandie. Après une 13e défaite d'affilée, à deux défaites du record de Perpignan en 2018, les joueurs en sont venus aux mains à l'aéroport de Trévise après un match de Challenge Cup annulé. 

Plusieurs joueurs étaient alors mis à l'écart de la part du club dont un joueur pourtant vu comme une pépite à son arrivée : Paula Ngauamo. Ce dernier se serait battu avec le jeune Hugo Verdu et les deux joueurs sont absents des terrains depuis l'altercation. Ngauamo pourrait être licencié par Jean-François Fonteneau tandis que Verdu verrait son contrat arriver à terme. 

Mais cette décision n'est pas encore officiellement prise ! Les discussions sont en cours, mais cela n'a pas empêché la femme de Ngauamo de mettre en vente les maillots de son mari sur Facebook... Depuis hier, comme l'indique Sud Ouest, des annonces de maillots d'Agen entre 70 et 80 euros sont apparues sur le Facebook MarketPlace, avec un petit mot : "Vends le maillot d’Agen de mon mari. Porté une fois, toujours neuf. À venir récupérer seulement." Une attention qui devrait à coup sûr faire plaisir aux dirigeants agenais. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

En fait c'est pour le challenge de la meilleure vendeuse car tirer 80 euros du maillot du SUA en ce moment c'est pas fait

Derniers articles

Transferts
Transferts
News
Transferts
News
News
News
News
Transferts
Vidéos
News