Afrique du Sud - Aphiwe Dyantyi blessé avant le Rugby Championship
Aphiwe Dyantyi va manquer le début du Rugby Championship.
L'ailier des Springboks Aphiwe Dyantyi va manquer tout ou partie du Rugby Championship après avoir contracté une blessure à l'entraînement.

Coupe du monde 2019 - L'Afrique du Sud privée de son capitaine Siya Kolisi pour le début de la préparation ?Coupe du monde 2019 - L'Afrique du Sud privée de son capitaine Siya Kolisi pour le début de la préparation ?Nouveau coup dur pour l'Afrique du Sud à quelques jours du coup d'envoi du Rugby Championship. Après avoir perdu leur capitaine Siya Kolisi, les Springboks doivent faire face au forfait d'Aphiwe Dyantyi. Pour l'heure, la durée de son absence n'a pas été communiquée. L'ailier va déjà manquer le premier contre l'Australie à Johannesburg samedi puisqu'il est rentré dans son club pour voir un spécialiste. Dyantyi s'est blessé au tendon à l'entraînement vendredi. Rassie Erasmus, qui communiquera la composition des Springboks ce mercredi ne va pas appeler un remplaçant car il dispose de suffisement de joueurs capables de couvrir les postes de la ligne de 3/4. L'an passé, Aphiwe Dyantyi avait brillé avec les Boks. Auteur de cinq essais en six matchs, il avait été élu révélation de l'année.VIDÉO. Rugby Championship - Aphiwe Dyantyi s'amuse avec Beauden Barrett pour un doubléVIDÉO. Rugby Championship - Aphiwe Dyantyi s'amuse avec Beauden Barrett pour un doublé

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Bon, si on doit pondre un article pour chaque joueur étranger blessé c'est sûr qu'on va facilement pallier le manque d'infos rugby. Il est vrai qu'il reste aussi encore un tas de nouveaux maillots à révéler à nos yeux émerveillés...
Tiens en parlant de maillot, le sourire du jour
https://lelinzhou.blogspot.com/2019/07/le-sourire-du-16-juillet.html

@lelinzhou

Peut être que le fait qu'il soit un des meilleurs ailiers du monde actuellement est une bonne raison de lui consacrer un article.

  • cahues
    110542 points
  • il y a 4 mois

Les blessures seront inévitablement de plus en plus nombreuses dans le rugby d'aujourd'hui.C'est vrai à la lecture du livre de Chazal, les parents regarderont à deux fois avant d'inscrire leurs progénitures dans les écoles de rugby.

@cahues

L'évolution des règles va dans le bon sens.

Le plaquage sous les hanches et le nombre de remplacement limité vont à mon avis diminuer le nombre de ces graves blessures.

  • Yonolan
    57025 points
  • il y a 4 mois

Chaque pays aura son lot de blessés
Je suis en train de lire le bouquin de Chazal : ce rugby qui tue que je vous conseille

@Yonolan

L'évolution des règles va dans le bon sens.

Le plaquage sous les hanches et le nombre de remplacement limité vont à mon avis diminuer le nombre de ces graves blessures.

  • Yonolan
    57025 points
  • il y a 4 mois
@coupdecasque

sincèrement je le souhaite mais je ne sais pas
Les placages bas ont été testé en Angleterre je crois au niveau de leur division 2 et les résultats ont été mitigé ; cela a simplement changé la nature des blessures mais ne les a pas diminué ; donc il faudra surement voir avec une étude plus sérieuse incluant la gravité et dans le temps
Paradoxalement il semblerait que les rugbymans professionnels ont tellement été physiquement travaillé qu'ils sont maintenant comme des F1 avec un très gros moteur mais le reste ( ossature, ligaments etc..) n'a pas suivi et ils sont donc plus fragiles au final , leur corps étant moins "cohérent" ; d'autant plus que ce façonnage a souvent commencé avant que les organismes soient à maturité ce qui a fragilisé des zones en fonction des postes
Quand au nombre de remplacements cela semble logique effectivement mais là aussi a voir car on aura toujours risque d'un organisme très frais face un organisme fatigué
La question est réellement très complexe et je suis persuadé qu'effectivement il faut essayer des choses
Par contre reste la question essentielle des commotions cérébrales ou là il faudrait savoir effectivement le nombre de commotions sévères que peut subir un joueur avant de devoir arrêter sous peine de risque majeur de séquelles
Mais là on touche un sujet politiquement très sensible qui ne semble pas être à l'ordre du jour
beaucoup de spécialistes nord américain s'accordent à dire que c'est...3 au maximum
Donc une forme de loterie pour les joueurs et qui risque d'être extrêmement anxiogène ...d'ou la prudence ds instances sur le sujet

@Yonolan

Je crois que tu évoque un point très important, les études faites ne l'ont pas été sur un temps long. C'est bien pour moi une façon de changer la mentalité, il faut changer de mentalité pour évoluer de façon à passer de la percussion à l'évitement. La mise en place d'une règle nécessite un temps d'adaptation de façon à ce que les équipes adoptent par la formation les bons gestes.

Pour le physique c'est la même chose, si le jeu change, les équipes et les centres de formations changeront, s'il y a moins de remplaçant, les pilliers par exemple devront être amené à jouer plus longtemps et donc les pilliers moderne (ce qui est déjà le cas avant même le changement de règle) seront plus mobile et pour certain connaîtrons l'évitement.

Pour les commotions je crois encore aux bons réflexes. Bonne technique de plaquage = moins de commotions. Il restera toujours des accidents mais bien moins nombreux car les corps seront moins lourds et plus porté sur l'évitement. Les plaquages aux jambes d'avant les années 90 me paraissent forcément moins "travaillés" que ce qu'il pourrait se faire aujourd'hui.

Je crois que de toute façon les joueurs sont assez raisonnable pour mettre eux-même fin à leur carrière et si ce n'est pas le cas le fait que les matchs soit médiatisés permettra de juger "pour eux" s'ils s'entêtent.

Derniers articles

Blog
Transferts
News
News
Amateur
Transferts
News
News
News
News
Amateur