6 Nations : ne pas faire jouer les joueurs à leur poste, une spécialité française ?
Yoann Huget et Gaël Fickou, bientôt la nouvelle charnière du XV de France ?

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Les choix du staff tricolore interpellent, après deux défaites en deux matchs dans le 6 Nations.

Pas la peine d'être un expert pour s'en rendre compte : la gestion des coups de pied anglais a été catastrophique lors du Crunch perdu par le XV de France, ce dimanche. Et si l'ensemble du collectif a fait faillite, le triangle arrière des Bleus est particulièrement visé. Problème : peut-on vraiment en vouloir à trois joueurs titularisés à un poste inhabituel pour eux ? Surtout au niveau international, où les rencontres se jouent souvent sur des détails...

Yoann Huget n'avait jamais joué arrière cette saison : à Toulouse, il est même le... 5ème choix au poste, Ramos, Médard, Lebel et Kolbe ayant débuté au moins une fois à ce poste. Damian Penaud a explosé au centre chez les pros. Centre chez les Bleuets, centre lors de ses premières sélections avec le XV de France, il a débuté 10 matchs à l'aile cette saison (4 au centre) avec Clermont. Suffisant, aux yeux du staff, pour le lancer dans le grand bain international. Ballon en main, le joueur passé par Brive est une pépite. Dans sa couverture et son placement, un peu moins.

Enfin, il y a Gaël Fickou. Sûrement le meilleur centre français cette saison. Voire même le meilleur joueur tricolore. Et pourtant, le Parisien est sélectionné à l'aile. Un poste qu'il ne connaît pas, et où ses qualités pour y évoluer ne sautent pas vraiment aux yeux... Déjà titularisé contre le Pays de Galles à l'aile en 2018, dépassé à ce poste lors de la tournée en Nouvelle-Zélande, le pauvre Fickou fait ce qu'il peut. Soit pas grand chose.

XV de France : le staff des Bleus doit-il être mis sur la sellette ?Faire jouer un joueur à un poste différent du sien, un problème très français : souvenez-vous Sébastien Chabal, n°8 sélectionné comme... 2ème-ligne lors du Mondial 2007. Morgan Parra, demi de mêlée et... titularisé à l'ouverture lors du Mondial 2011. Ou Brice Dulin, arrière en club mais ailier pendant la Coupe du monde 2015 ! Plus récemment, Virimi Vakatawa a également joué à l'aile chez les Tricolores : depuis l'an dernier, il est pourtant indiscutable... au centre de l'attaque du Racing 92

Changer de poste, une spécialité française ?

  • Angleterre

Dans le XV de la Rose, un joueur brille par sa polyvalence : Elliot Daly. Titularisé à l'arrière dans ce début de 6 Nations, il a également débuté des matchs à l'aile ou au centre. Mais cet utility back - comme on dit outre-Manche - a l'habitude de changer de poste comme de chemise, et excelle à chacun d'eux. L'autre joueur polyvalent de ce groupe anglais depuis le début du 6 Nations, c'est Mark Wilson. Habituellement n°8, comme lors de la dernière tournée, il a été décalé en troisième-ligne aile avec le retour de Billy Vunipola. Sans perdre ses repères.

  • Irlande

C'était la surprise du premier match : de retour de blessure, Robbie Henshaw a été titularisé à l'arrière face au XV de la Rose. Son poste de formation, Henshaw explosant d'abord en n°15 avec le Connacht. En juin 2013, il a d'ailleurs connu sa 1ère sélection à l'arrière contre les Etats-Unis. Problème : les 35 suivantes ont été jouées... au centre. Un poste exclusivement occupé avec le Leinster. Bref, pas un cadeau de Joe Schmidt, et un choix qu'aurait pu faire Brunel. Un choix peu payant, Henshaw ayant souffert en ouverture du 6 Nations. Blessé, il n'aurait d'ailleurs sûrement pas été reconduit. Contre l'Ecosse, le spécialiste Rob Kearney est revenu.

  • Pays de Galles

Pas de changement de poste chez les Gallois. Liam Williams (arrière/ailier) a toujours brillé par sa polyvalence, aux Scarlets comme en sélection et chez les Saracens. Idem pour Josh Navidi (7/8) avec les Diables Rouges et Cardiff.

  • Italie

La principale surprise du premier match italien ? La titularisation de Michele Campagnaro à l'aile. Mais comme Daly, son coéquipier chez les Wasps, Campagnaro a toujours brillé par sa polyvalence. Centre, il peut également jouer à l'arrière sans que ses performances en patissent.

  • Ecosse

Tiens, tiens : là non plus, pas d'expérimentation dans ce début de 6 Nations. Seule "polyvalence" notable, celle de Ryan Wilson : titularisé en n°8 contre l'Italie, il a basculé en n°6 contre l'Irlande.

6 Nations - L'Ecosse perd encore un 3e ligne avant d'affronter le XV de France

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • to7
    14657 points
  • il y a 1 an

la polyvalence c'est très important, on ne peut pas mettre 15 joueurs sur le banc et tous peuvent se blesser au cours d'un match, le problème c'est que des joueurs qui peuvent dépanner à un poste (mais qui n'y sont pas forcément à l'aise) y sont alignés d'entrée de jeu, alors qu'on laisse un rémi grosso à la maison

Tous les joueurs polyvalents nommé ci-dessus ont la particularité de comprendre consciemment le rugby et pas seulement de bien sentir les coups inconsciemment. C'est pour ca qu'ils peuvent passer d'un poste à l'autre sans que cela n'affecte leurs performances. (Barrett 10-12-13-15, Farrell 10-12, Daly, 12->15). Nos joueurs "exceptionnels super forts que tout le monde (ne) veut (pas)" type Fofana, Dupont, Serin, Fickou, Penaud, Dulin sont tous des joueurs d'instincts, qui ne comprennent pas pourquoi ni comment le jeu se construit. (Par exemple Farrell sait creer un décalage ne 3 temps de jeu, Lopez ne sait pas comment se construit un décalage). C'est un probleme de formation. Tant que l'on s'extasiera sur des joueurs qui traversent le terrain seul jusqu'en reichel sans comprendre comment on mets des joueurs dans un intervalle on sera au niveau de la Georgie (et eux savent mettre les joueurs dans les intervalles)

  • AKA
    49933 points
  • il y a 1 an

Spécialité Française en effet, comme celle de re-sélectionner des gars qui n' ont pas le niveau adéquat et qui n' ont pas gagné un match depuis... depuis quand déjà???

Quand la ''polyvalence'' ne fonctionne pas au bout d'un moment faut arrêter, dans ce cas pourquoi Brunel ne s'occupe pas de la pelouse ou de la tambouille (quoi qu'il est sûrement meilleur la que dans sa fonction actuelle ). Déjà essayons de gagner avec chaque joueur à sa poste de ''prédilection'' après on verra.

  • WebDiv
    17473 points
  • il y a 1 an
@David63

déjà, comment sais-tu que JB ne s'en occupe pas, justement, de la pelouse et de la tambouille? Il montre l'exemple, lui! Et là il est encore en phase d'apprentissage sur FB, mais bientot il sera aussi communauty manager, il twittera en direct des tribunes pendant les matchs

  • Kiki29
    1289 points
  • il y a 1 an

Le plus drôle dans toute cette histoire, c'est que cette ''polyvalence'' demandée aux joueurs était très prisée par Novès, particulièrement dans les lignes arrières. On peut nommer Jean-Baptiste Elissade (qui continu la polyvalence entre entraîneur des arrières et emploi fictif), Poitrenaud, Medard, Heymans, Bubulle, Michalak, etc

  • Bantry
    6400 points
  • il y a 1 an
@Kiki29

C'est pour cette raison que perso je pense que Noves n'était pas non plus "l'homme de la situation (c)". On a besoin d'un technicien qui ne soit pas dans cette envie de polyvalence très Française. Donc exit des mecs comme Brunel Noves Collazo selon moi. Bcp de gens parlent de faire venir un entraineur étrangers pourquoi pas. Il y a aussi des entraineurs Français qui pourraient faire l'affaire aussi ca existe (on a une très bonne expérience avec Garbajosa a la Rochelle mais on veut le garder!)

  • FRLab
    46658 points
  • il y a 1 an

Tout ce débat n'est pas bien nouveau, on a eu des Blanco et Sella à l'aile et ça ne semblait pas poser tant de problème. J'ai plutôt l'impression que les Anglais avaient bien analysé le système de couverture des bleus, lesquels s'attendaient à recevoir du Tuilagi dans la face tout l'après midi. Donc on a fait comme en 39, une belle ligne Maginot, et moustache (Prunel, pas Pétain) était convaincu qu'on serait infranchissable. Même les Gallois avaient fait cette analyse en jouant dans le dos plein axe profond. Donc je crois que c'est plus le système qui est à revoir.

@FRLab

La difference c'est que et Blanco et Sella comprennaient le rugby et comment il se joue, ni Fickou, ni Penaud, ni Huget ne comprennent le rugby. ce sont des joueurs d'instinct

C’est vrai que personne ne joue à sa place. Pourquoi le chauve joue Président alors qu’il devrait être bookmaker, le gros est placé vice-président alors qu’il devait être soigneur et le moustachu joue sélectionneur alors que sa spécialité c’est de couper les citrons...

  • Dich67
    19889 points
  • il y a 1 an

Le seul joueur qu'on pourrait qualifier d'utility back en France sans que ses perfs s'en fasse ressentir c'est Arthur Retière. Chez les moins de 20 il alternait en 9 avec Dupont (!), ils ont un peu les mêmes qualités d'appuis, Dupont a par-contre une meilleur passe, mais Retière à déjà buté de son côté, il est très bon à l'arrière malgré son gabarit et couvre aussi l'aile et second centre (peut-être là où il est légèrement en-dessous).
Mais même si le gars est capable de couvrir les postes 9-11-13-14 et 15, depuis le début de saison il est surtout en position d'ailier, c'est donc une preuve qu'il faut bien que le type enchaine un minimum à un poste pour le maîtriser.
Avec un gars comme ça sur le banc façe aux rosbeefs ils auraient pas eu à se demander "qui joue quoi ?" Non ?

  • Dich67
    19889 points
  • il y a 1 an
@Dich67

Et puis cette excuse de mettre des centres à l'aile sous prétexte qu'au centre on à plus de "talent", de "réservoir" et donc de ce dire: "les mecs sont tellement doués qu'on va les mettre à l'aile y aura aucune différence". Bah je pense que dimanche dernier à montré les limites de cette logique à la c..

Puis c'est vrai que Grosso, Rattez, Retière, Laveau, Thomas (bléssé), Lacroix (bléssé), Dupichot, Pourailly (en attendant les Lebel, Tauzin, Marty, Laporte) ils sont justes là pour la figuration.

@Dich67

C'est plutot un aveu de faiblesse que de reservoir. ca veut dire qu'on ne sait pas choisir ni developper le 4 meilleurs centres

La gestion des coups de pied anglais a été catastrophique! Moi je dirai que les anglais ont très bien géré leur jeu au pied. Il savait ce qu'il y avait dessous et ils se sont fait plaisirs. A leur place tu fais pareil. Un joueur formé à un poste à ses repères et ses automatismes. Quand tu le fais jouer ailleurs tu prends le risque de le perdre (Fickou). Bien sûr durant un match ponctuellement il peut arriver de bouger un joueur, mais ça reste ponctuel. Il y a des joueurs qui sont polyvalents mais il sont rares et ont ce talent particulier.
Brunel il ne va pas tarder à mettre Chat à l'ouverture !!!

Le président de notre fédé est bien à contre emploi !

@batelier

D'ailleurs, le sélectionneur aussi !

ca peu arriver d'user de la "polyvalence" d'un joueur pour parer un besoin ponctuel , j'ai rien contre.



Mais:

1. mettre un ailier a l'arriere quand on a un arriere en tribune, et mettre 2 centres aux ailes parce qu'on a un ailier a l'arriere, ca rentre pas dans ce cadre



2. Avec le reservoir de joueurs que l'on est sensé avoir en France (par rapport aux autres pays des 6 Nations bien plus petits), on devrait faire ca moins souvent que les autres.

Le probleme, c'est qu'on a pas ces joueurs francais parce que malgré 14 equipes en 1ere division, peu de francais sont la, et encore moins sont ceux titulaires, alors que l'on devrait avoir l'embarras du choix et etre en mesure de faire 2 voire 3 EDFs competitives alors qu'on en a meme pas la moitié d'une.

La spécialité française, ce n'est pas la polyvalence mais l'incohérence.

En soi, placer des joueurs sur des postes qui ne sont pas les leurs n'est pas nécessairement un problème.

Prenons l'exemple de l'Angleterre puisqu'on le connait bien: Watson joue arrière à Bath et ailier avec l'Angleterre, Daly sous Jones a surtout joué à l'aile alors qu'il est exclusivement centre/arrière avec les Wasps, Farrell en 12 alors qu'il joue 10 tous les weekends, Lawes qui se balade entre 2e et 3e ligne, Itoje qui a mis 2 ans avant de se fixer en 2e ligne et même les flankers Haskell, Robshaw et maintenant Underhill, Mercer, Wilson et Curry utilisés à des postes qui ne sont pas les leurs en club.
Cela n'a pas empêché les Anglais de gagner 18 matchs d'affilée.

Notre problème est que les repositionnements ne sont pas forcément réfléchis ni travaillés.
Plus encore, comme je le disais sous un autre article, ce sont les joueurs que l'on convoque qui font la différence. En Angleterre quand ils évoquent les carences de la France ils ne disent que ça: trop de changements.

Durant le match dimanche dernier Dallaglio disait que le supporter Français doit ouvrir le journal le jour du match pour savoir qui a été pris dans l'équipe alors qu'un supporter anglais serait capable de vous donner 90% de la composition à l'avance.

Et c'est crucial ! Si tu fais la préparation physique avec certains joueurs, puis un stage avec un groupe différent, puis la préparation du VI Nations avec un autre groupe, puis à mi-chemin du Tournoi tu changes 15 joueurs, puis parce qu'on a pris une branlée tu lances les jeunes, avant de rappeler les cadres, mais alors comment voulez-vous qu'on ne soit pas perdus sur le terrain !
Bastareaud en parlait après le match lorsqu'on lui demandait s'il craignait de ne pas être dans le groupe pour l'Ecosse, parlant de "question à un million".

En incluant blessures et (mé)formes, les autres nations conservent facilement 80% du même effectif sur les 4 ans. Pas étonnant que lorsqu'un Irlandais/Gallois/Anglais se blesse on ne le remarque même pas. Nous on perd Medard et c'est toute la ligne de 3/4 qui bouge.

@Imanol votre idole

L'autre difference, c'est que les anglo-saxons ont une approche réfléchie du jeu. Ce qui fait que Farrell sait et comprend ce que l'on attend de lui en 10 et ce qu'on attend de lui en 12. Idem pour Daly. Alors que nos joueurs francais sont tous des joueurs d'instinct car a aucun moment dans la formation francaise on n'explique le pourquoi du comment aux joueurs.

  • Pianto
    36414 points
  • il y a 1 an

le triangle arrière n'a pas dysfonctionné dimanche.

C'est une question de tactique, 14 sur une ligne et un seul en second rideau face à 4 joueurs intelligents au pied (5 avec Ashton qui s'y est mis aussi...)

@Pianto

Je suis d'accord et content d'enfin lire ça !
C'est un peu sommaire que de faire porter l'exclusive responsabilité du fiasco de dimanche dernier à la couverture "fond de terrain".
Regardez, décortiquez les attitudes des différents protagonistes sur les essais encaissés. Ce que je vois, c'est beaucoup, beaucoup de confort pour les joueurs Anglais qui ont délivré passe décisive au pieds !
Prenons l'exemple de la passe délivrée au pieds par Ashton. Il arme son coup de pieds en étant déjà au-delà de la ligne d'avantage (s'il y est, c'est bien qu'on lui a laissé le loisir que d'y être !), en face de lui des mecs statiques (je suis gentil !), (presque) prêts à défendre mais "sur les Talons", une porte béante (ça tient de l'appel à jouer là !), bim et derrière, ça cavale...Qui ose imaginer qu'avec d'autres Arrières et/ou Ailiers il en aurait été différemment ? Moi, j'ai surtout vu un axe terrain "Massey Fergusson", une défense qui n'est ni Rush, ni contrôle, des déplacements plus que fantaisistes, une communication qui tient du braille, pas mal de mecs (je n'aime pas citer de noms) qui n'ont pas ou plus le gaz nécessaire pour pratiquer à l'International...

@MARCFANXV

Tout à fait d’accord, je dirai même que c’est idiot, voire malhonnête de mettre cette déculottée sur le dos du triangle arrière. Si je me souviens bien, Penaud s’est envoyé et a vraiment fait de son mieux pour colmater les brèches

@Pianto

ouais, enfin, un bon joueur (qui a aussi l'aval pour pouvoir prendre ses propres decisions) devriat pouvoir s'adapter a la strategie adverse


@LaGuiguille

Un joueur seul, même bon, ne peut rien faire s'il n'y a pas la bonne stratégie collective. Peu importe les changements de postes et les individualités : c'est le collectif anglais bien huilé qui a surclassé un collectif français qui grince.

Moustache n'en est pas encore au point de Nick Mallett qui avait fait jouer Mauro Bergamasco en 9 en 2009

  • Khris
    19611 points
  • il y a 1 an

C’est pas plus tôt la connerie ou la corruption la spécialité française ? Parceque ci c’etait Juste de pas aligner les joueurs à leur poste, je veux bien mais là entre l’absence de préparation des matchs, un championnat de m....de, une élection de président à la hauteur de médiocrité d’une élection Américaine, une LNR pour emmerder le monde et j’en passe. Ça tiens plus de la connerie et de la corruption que d’autre chose.

En meme temps Bernie à la présidence de la fédé, Serge Simon comme médecin, Brunel comme manager du XV de France, Elissalde et Bonnaire en assistants, tous sont déjà à des postes inadaptés.

  • jlr974
    10018 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

Bonnaire est compétent pour la touche .

@jlr974

Ah ? Il n'a jamais entraîné avant d'intégrer le staff du XV de France.
Tu trouves que savoir sauter en touche en tant que joueur te permet d'être un entraîneur international ?
Y'a bien que dans notre sport que tu peux briguer les places d'honneur sans aucune référence...

  • Khris
    19611 points
  • il y a 1 an
@jlr974

Pas avec l’equipe De France visiblement, ou alors quand il était joueur, mais pour l’instant la touche c’est un échec total et c’est pas par ce qu’à Twickenham on a un peu mieux réussi que c’est la grande classe.

Le problème n'est pas la polyvalence et le fait de changer de poste. Le problème est que le joueur soit volontaire et qu'il y ait une bonne préparation individuelle et collective en amont pour que ce soit vraiment efficace. Et si un joueur n'est pas assez performant à un poste inhabituel pour lui, il est inutile d'insister. Il vaut encore mieux le laisser en tribune.
Fickou à l'aile, par exemple, ça ne fonctionne pas bien. Pourquoi insister ?
Le triangle arrière aligné contre les Anglais n'avait jamais été testé : face à un tel adversaire, il y avait toutes les chances que ça foire. Tout le monde s'en doutait avant le match, sauf Brunel et Elissalde...

@Kad Deb

"Fickou à l'aile, par exemple, ça ne fonctionne pas bien. Pourquoi insister ?"

réponse de Brunel ==> "oui mais a nos yeux il a quand même des qualités pour ce poste, donc même si on est les seuls a le penser et que toute la planète du rugby nous dit qu'on fait une erreur, erreur caractérisée de fait, par le constat d'échec sur le terrain, je pense que notre vision est la meilleure, donc on va persévérer dans nos choix"


#incompétence. cherche pas plus loin

  • Kiki29
    1289 points
  • il y a 1 an
@Chronicoeur31

On peut y voir effectivement un cas de dissonance cognitive proche la pathologie !

@Chronicoeur31

et puis surtout le famuex "on voulait le revoir a ce poste"

  • Khris
    19611 points
  • il y a 1 an
@LaGuiguille

Donc on a un début d’alzheimer avec une déficience cognitive, doit y à avoir un virus dévastateur qui traîne à Marcousis.

Pourquoi préciser la liste les postes (voir info suivante sur les joueurs retenus) des joueurs puisque le staff semble les jouer aux dés ?

Et puis sans aller dans les archives, on a bien fait jouer des Dourthe et des Thierry Lacroix, Traille, Castaignede, etc également a d’autres postes que les leurs. Avec plus ou moins de réussites bien convient. C’est pas nouveau et spécifique à moustache.

Faire une compo d'équipe en mélangeant les noms dans un chapeau et ensuite tirer au sort les postes occupés, c'est la prochaine methode de Brunel.
Ça marchera peut être mieux, vas savoir!

  • Delair
    2528 points
  • il y a 1 an

Bof... on a bien un pilier qui joue au centre.

Dans votre article vous ne parlez pas des changements de postes qui ont été des succès comme:
- N'Tamack, replacé au centre par le staff de l'équipe de France U20
- Iturria, replacé en 3è ligne par l'ASM à la demande de Brunel

Pour Chabal ou Parra, j'ai souvenir que ça avait plutôt bien fonctionné quand même! 😉

@Timmaman

J'ai aussi oublié les replacements effectués par Collazo avec succès:
- Retière, demi de mélée de formation, qui joue à l'aile ou à l'arrière
- Gourdon qui a dépanné au centre
- Bothia, replacé en 3e ligne aile
- Sinzelle, qui a dépanné à l'ouverture.

Et à Toulouse par Mola:
- Ramos et Dupont en 10

@Timmaman

Oui mais dans les cas que tu decris, on a vu que ca marchait en club. Là on parle de changements specifiques à l'equipe de France qui n'ont jamais ete testes avant (ou peu). Et sur le coup, à part Penaud/Iturria - qui d'ailleurs ont aussi change en club - ca ne fonctionne pas et c'etait previsible.

  • Pianto
    36414 points
  • il y a 1 an
@Timmaman

Ramos et Dupont sont formés 10, je crois.

Le souci c'est pas de faire jouer un mec à un autre poste, c'est de faire jouer CINQ mecs à un autre poste.

Un joueur replacé pour une fois ça pose pas énormément de soucis. Les coéquipiers sont prévenus et peuvent s'appliquer à compenser ses scories.

Mais quand tu aligne un triangle arrière dont AUCUN n'est à son poste, qui va rattraper les boulettes des autres ? Bah personne, d'où les 44 points.

@Les courses en houle

Sauf que Penaud et Huget ne sont pas excusables : le premier a été décalé à l'aile à l'ASM, le second a déjà joué arrière à plusieurs reprises, y compris avec les Bleus. Ils sont censés avoir des repères à ces postes. Je n'excuse pas le management bordélique de Brunel, je dis simplement que ces joueurs aussi ont leur responsabilité.

@Yann Béli

On est d'accord sur la responsabilité des joueurs, mais là le sujet est le fait de faire jouer des gars à un poste qui n'est pas le leur.

Mettre Penaud à l'aile contre un des ailiers les plus rapides du monde, c'est une bêtise. Mettre Fickou à l'aile quand on connait son dégoût pour ce poste, c'est une bêtise.

Mettre Huget qui ne joue plus à l'arrière depuis longtemps à l'arrière, contre une équipe aussi forte au pied que l'Angleterre, qui plus est une semaine après que les Anglais aient battu les Irlandais en allumant leur 15 qui n'est pas 15 en club, c'est une faute lourde. Les Saxons ont même pas eu à travailler tactique cette semaine, ils ont juste eu à refaire ce qu'ils ont fait contre l'Irlande. Et là c'est 100% la responsabilité du staff.

  • jlr974
    10018 points
  • il y a 1 an
@Yann Béli

Penaud a été décalé à l'aile parce qu'à Clermont il y a beaucoup de centres de valeur et qu'on n'a pas voulu se priver de Penaud ; d'autre part , l'ASM est une équipe qui gagne , qui avance , et il n'a pas trop à défendre , contrairement au XV de France .

@Yann Béli

10 pauvres matchs pour le jeune Penaud à l'aile, ça lui permet d'être au très haut niveau pendant le 6 nations, alors que ses petits camarades sont tous en souffrance ?
Eh bé.

@Yann Béli

Huget jouait à l'arrière quand JBE entrainait les lignes arrières au Stade et franchement ce ne sont pas les plus belles années ni les plus belles envolées de lignes arrières qu'on ait vu à l'époque...
Dîtes vous bien que si le staff actuel du Stade ne le fait pas jouer en 15,c'est qu'il y a largement meilleur à ce poste que lui...
Quant à Penaud,c'est vrai,il joue ailier depuis le début de saison,mais avec des coéquipiers qui sont à leur poste eux aussi...ce qui est quand même plus sécurisant

Nuançons un petit peu :

- Yoann Huget était régulièrement sélectionné en tant qu'arrière en équipe de France sous les sélectionneurs précédents (j'ai même souvenir d'un Tournoi où il était le seul avec Pica à vraiment surnager au milieu du marasme) ;
- Penaud rejoint la liste des joueurs polyvalents, tout comme Iturria, étrangement non évoqué ici ;
- Vakatawa jouait à l'aile en club lorsqu'il était sélectionné à l'aile de l'équipe de France ;
- Morgan Parra est 10 de formation, replacé à la mêlée ensuite.

Bon d'accord ça nous laisse les aberrations Dulin et Fickou, voire Fofana à l'aile. Mais il n'y a plus qu'un seul extra-terrestre dans le XV de départ contre les Anglais, donc ce n'est pas une excuse pour expliquer cette défaite pitoyable.

  • epa
    36852 points
  • il y a 1 an
@Yann Béli

Explication n'est pas le synonyme d'excuse. Aucun des joueurs n'a d'excuse à faire (Raison alléguée pour se défendre d'une accusation, d'un reproche, pour expliquer ou atténuer une faute.) Ils n'ont pas fait de fautes qui réclament une quelconque excuse même si cette défaites fais mal. Soit dit en passant ils ont certainement plus mal que nous.

@Yann Béli

Totalement d'accord avec toi, cependant Huget titulaire à l'arrière lors d'un tournoi, c'était en 2013, il y a 6 ans, avec Médard qui jouait ailier exclusivement. Le tournoi d'après, Dulin était titulaire à l'arrière et Médard et Huget étaient les ailiers du XV de France

Depuis, Médard s'est installé à l'arrière au ST, même s'il lui arrive de jouer à l'aile depuis l'explosion de Ramos, et Huget ne joue qu'à l'aile depuis 5 ans. C'est donc normal qu'il ait perdu ses repères!

Derniers articles

Sponsorisé News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News
News