6 Nations - Guy Novès : "montrer que l'équipe de France n'est pas au même niveau que lors du dernier Tournoi"
Dernière conférence de presse pour Guy Novès dans ce Tournoi 2017.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le sélectionneur des Bleus est revenu sur la composition de l'équipe qui accueillera le Pays de Galles samedi à Saint-Denis dans le Tournoi.

Tournoi des 6 Nations - La composition du XV de France pour le Pays de Galles

Sanconnie préféré à Chouly

Pour ce dernier match du Tournoi, l'encadrement du XV de France n'a pas chamboulé l'équipe titulaire. Prime à la continuité même s'il y a eu quelques interrogations en troisième ligne. "Certains joueurs sont très proches les uns des autres. Quasiment tous en fait. On a effectivement discuté, non pas en ce qui concerne Sébastien (Vahaamahina), car ça me paraissait logique. Le travail effectué auprès de lui la semaine dernière visait à ce qu'il soit compétitif cette semaine. On a volontairement évité qu'il tracasse son dos, car il avait eu quelques petits soucis. Pour ce qui est de Fabien Sanconnie, la discussion a été ouverte par rapport à Damien Chouly voire à Bernard Le Roux. Peut-être que ça a été la discussion la plus forte."

Lopez a fait le boulot

Voire une charnière reconduite pour la 5e fois de rang, ce n'était pas arrivé depuis des lustres. Mais c'était logique selon le sélectionneur puisque Baptiste Serin et Camille Lopez n'ont pas déçu : "c'est le dernier match du Tournoi. Il a rempli sa mission. Il répond à ce qu'on attend de lui. François Trinh-Duc nous fait une très très bonne rentrée en Italie, c'est aussi ce qu'on attendait de lui. Sincèrement, l'un et l'autre comprennent sans difficulté pourquoi Camille continue. Il assume son rôle de buteur depuis le début. Qu'il réussisse ou qu'il loupe, je n'ai pas l'intention de lui mettre une quelconque pression là-dessus parce que ce n'est pas ce rôle-là qui est déterminant dans le choix de cette équipe. Le fait d'avoir cette charnière qui travaille ensemble sur la durée, c'est intéressant. Encore une fois, François Trinh-Duc revient de blessure et peut-être que l'équipe de France qui se déplacera en Afrique du Sud cet été permettra à l'un et à l'autre de démontrer qu'ils sont toujours au niveau auquel on les attend."

Danty trop juste, Trinh-Duc le couteau suisse

En ce qui concerne le banc, le staff a indiqué par ses choix que la polyvalence était un atout mais il a aussi pris en compte l'expérience. "Jonathan Danty a été momentanément laissé de côté par l'équipe de France parce qu'il avait besoin de se refaire la santé physiquement et techniquement. Il a par le biais de ses performances rejoint les Bleus récemment. A mon goût, il a encore du chemin à faire. C'est un jeune joueur. On continuera à le suivre. Quand on organise une équipe, on essaie de voir un petit peu où les joueurs peuvent jouer pendant le match, notamment ceux qui peuvent entrer. Il nous a quand fait une très bonne rentrée au poste de centre en Italie, et on le voit évoluer à l'entraînement, ça démontre bien qu'il est capable d'apporter ses qualités à l'équipe de France en fonction du poste où on lui demandera de jouer."

La France au révélateur gallois ? 

Les Bleus ont alterné le bon et le moins bon en attaque depuis le début de la compétition, mais le sélectionneur du XV de France n'a pas envie que l'équipe soit évaluée de ce point de vue là face à la solide défense du XV du Poireau : "j'ai envie que l'équipe continue à s'exprimer, à avancer, à travailler, etc. Dans tous les matchs, il y aura du déchet. On m'a dit "il faudrait faire un match plein comme en Argentine". Évidemment, on gagne 27 à 0 donc il n'y a pas de déchets. Mais même en Argentine, il y en a eu. Il y a encore eu beaucoup de déchets en Italie donc on avait du travail à faire cette semaine. Mon boulot, c'est de voir si individuellement et collectivement l'équipe progresse même si le résultat fait partie du boulot. Il faut absolument avancer et montrer que l'équipe de France n'est pas au même niveau que lors du dernier Tournoi. L'objectif sera de faire le meilleur match possible, de perdre le moins de ballons possible. On est bien conscients que les Gallois vont nous poser d'autres problèmes que les Italiens."

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Que de circonspection dans les commentaires vis à vis de GN !
Nous sommes très faible dans notre jeu et nous risquons l'avant dernière place !
Alors oui, si on gagne avec le bonus offensif (putain ça été tellement difficile contre les italiens qu'il est difficile d'y croire contre le PDG), et si on perd...ça sera quoi l'excuse ?

En revisionnant le match je ne saurais dire si c'est parce que le match était plié, la confiance avec nous, les Italiens à bout, mais l'entrée de Trinh-Duc a coïncidé avec le retour d'un jeu beaucoup plus aéré et incisif.

  • Horlov
    5056 points
  • il y a 3 ans

Le paragraphe sur Danty est obscure au possible...c'est Trinh-Duc qui est rentré face à l'italie et c'est Danty qui est jeune et en progression....

  • bubbly
    2109 points
  • il y a 3 ans
@Horlov

Merci pour la précision, je me suis aussi dit que quelque chose clochait...

La grosse différence dans le discours de Novès par rapport à PSA, c'est que sa construction d'equipe se fait non-pas en fonction de supposées forces & faiblesses de l'adversaire mais bel & bien prenant d'abord en considération un plan, des principes de Jeu qui se mettent en place ptit à petit....On n'est plus dans l'adaptation....Bref il y a un cap, cela change pas mal de choses....

  • bubbly
    2109 points
  • il y a 3 ans
@MARCFANXV

Exact. S'adapter à outrance, c'est ne plus avoir d'identité propre. Les joueurs ne se connaissent pas bien car ils alternent de structure, de schéma de jeu avec des coéquipiers différents à chaque fois. On demande de la consistance et de la continuité, continuité qui à terme se traduira par une continuité et une fluidité au niveau du jeu. Cela requiert de la confiance et une grande complicité entre les joueurs. Novès va dans la bonne direction, et on lui souhaite un futur radieux à la tête du XV de France.

Voilà un discours plaisant ! Composition cohérente, posée et réfléchie et Novès indique bien ce qu'on avait appris en Argentine grâce à l'absence des 1/2 finalistes : se servir des tournées dans l'autre hémisphère pour améliorer et adapter l'équipe en donnant leur chance à ceux qui n'ont pas eu l'occasion de l'avoir et en explorant le réservoir de sélectionnables, puis jouer la continuité au cours de l'année dans notre hémisphère.

@Un riz savant scie

Je suis bien d'accord et je trouve ça génial. M'est avis que si la Rochelle n'est pas en finale (ce que je n'espère pas) on pourrait voir ce que vaut leur pilier après avoir passé 8 semaines à travailler à Marcoussis 🙂.
J'aimerai beaucoup voir de nouvelles têtes dans les secteurs où le réservoir est dit "pauvre" 🙂.

La non-titularisation de Spedding me laisse quand même un goût amer dans la bouche...
Je suis vraiment pas serein sur notre dernier défenseur si North ou ses copains transpercent notre rideau. J'espère que dulin fera un match plein et surtout en défense où il va falloir s'envoyer dans les placages

@Montmirail

Hé ben je te laisse volontiers ton amertume... Moi je suis heureux de voir enfin un arrière qui correspond au jeu souhaité par le Gitan...

@Montmirail

Mais où as-tu vu que Dulin était nul en défense ?

  • Kad Deb
    29797 points
  • il y a 3 ans
@artillon

Complexe du gabarit : un joueur léger défendrait forcément moins bien qu'un joueur lourd. Tout comme un pilier de 140 kg serait forcément meilleur en mêlée qu'un pilier de 110 kg. Peu importe les performances réelles.
Le physico-physique n'est pas qu'une obsession d'entraîneurs...

@Kad Deb

C'est n'importe quoi !!!
Que fais-tu des 5 qualités physiques ou athlétiques ?

@artillon

J'ai dit que j'étais pas serein pas qu'il était nul

  • Lex
    38505 points
  • il y a 3 ans
@artillon

Dulin est excellent en défense et en contre-attaque, que ce soit lui ou Spedding c'est pas pour ce poste que je m'inquiète. Scott paye sans doute un Tournoi en demi-teinte, pas vraiment à son niveau.

Novès a 65 ans mais il est bien affûté des biceps, c'est sûrement pour cela qu'il aime Maestri.

@Un riz savant scie

Il aime bien Maestri, mais il aime la Muscuuuuu avant tout.

De bonnes idées et des intentions réalistes véhiculées par une communication aux petits oignons 😀, Guy Novès #2027

Derniers articles

News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
Chroniques
Vidéos
News
News
Transferts
Transferts