6 Nations 2019 - Ecosse : Adam Hastings, l'autre ''fils de''
6 Nations 2019 - Ecosse : Adam Hastings, l'autre ''fils de''.
On parle beaucoup de Romain Ntamack, mais l'Ecosse possède aussi une pépite au patronyme bien connu.

Owen Farrell, Damian Penaud... et maintenant Romain Ntamack ! On parle beaucoup des "fils de" depuis quelques semaines. Mais le 3/4 du Stade Toulousain n'est pas le seul rejeton d'un ancien international à faire ses débuts dans le Tournoi des 6 Nations 2019 : un certain Adam Hastings pourrait sortir du banc écossais ce samedi, contre l'Italie. Le demi d'ouverture, doublure de Finn Russell, n'est autre que le fils de Gavin Hastings.

Avant d'évoquer le fils, rappelons le pedigree du papa, pour les plus jeunes. Hastings Sr, c'est 61 sélections avec le XV du Chardon, et deux tournées avec les Lions (pour six matchs) avant que le rugby ne devienne professionnel. Un record de points (667) battus seulement en 2008 par Chris Paterson. Un Grand Chelem en 1990. L'arrière fut aussi le capitaine de la sélection écossaise... Bref, une légende, dont le frère Scott - l'oncle d'Adam - fut lui aussi international avec 64 sélections au poste de 3/4 centre. Belle famille!

Capable de jouer lui aussi à l'arrière, Hastings Jr (22 ans) s'épanouit avec le n°10 dans le dos. Né à Edimbourg, il rejoint l'académie... de Bath, en 2014. C'est d'ailleurs dans le championnat anglais qu'il effectue ses débuts chez les pros, à l'âge de 18 ans. Comme Ntamack. Après deux saisons chez les pros dans le comté du Somerset (et 12 matchs disputés, toutes compétitions confondues), celui qui n'est alors qu'un international junior rentre au pays, et signe aux Warriors de Glasgow. Bilan ? Seulement neuf matchs de Pro 14, dans l'ombre de Finn Russell. Et un "prêt" chez les Currie Chieftains en Tennent's Premiership, le championnat local. Mais Gregor Townsend, le sélectionneur du XV du Chardon, décide tout de même de l'appeler pour la tournée d'été.

Libéré de l'ombre de Finn Russell

Face au Canada, Hastings obtient la première de ses 7 sélections : s'il est surtout cantonné au rôle de joker, il ne sort plus de l'équipe, inscrivant son premier essai contre les Fidji. Surtout, il s'impose avec les Warriors, libéré par le départ de Finn Russell au Racing 92, jouant déjà deux fois plus que la saison précédente... en seulement six mois. Le gamin est tellement bien à Glasgow qu'il a récemment prolongé son contrat jusqu'en 2021. On est désormais loin, très loin, de la Tennent's Premiership côtoyée il y a un an...

Ouvreur au profil très joueur, il pourrait se révéler aux yeux du grand public lors de ce 6 Nations, avant de disputer sa première Coupe du monde...

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • breiz93
    44907 points
  • il y a 9 mois

Non seulement il marque, mais il fait marquer.
Son père quel joueur...

Très bon joueur, pas au niveau de Russell en 10, mais très prometteur!

Hastings doit être l'inventeur du pas de l'oie. Sinon, pourquoi "gaving Hastings"?

À propos d'Hastings, n'oublions pas non plus que nous y avons dérouillé les Anglais en l'an 1066. Pire encore, nous les avons dérouillé en utilisant des Normands (un peu comme un Breton mais en moins évolué).

  • breiz93
    44907 points
  • il y a 9 mois
@Team Viscères

Pff, oser comparer un Normand à un Breton...

@Team Viscères

Tu nous la bayeux belle !

@lelinzhou

j'allais dire : "il va faire tapisserie"

@batelier

Tapisserie... du Crédit Lyonnais ?

@lelinzhou

et de la bienséance parfois

@batelier

Ça semble être un caractère répandu parmi les Bernard.

@Team Viscères

Et encore, c'était du temps de l'essai à 3 points !

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
Transferts
News
Vidéos
News