6 Nations 2019 : Damian Penaud sauve le XV de France d'une défaite ridicule, les 5 points clés du match

6 Nations 2019 : Damian Penaud sauve le XV de France d'une défaite ridicule, les 5 points clés du match
Le XV de France s'impose face à l'Italie.
Ce samedi 16 mars, le XV de France s'est imposé face à l'équipe d'Italie sur le score de 25 à 14.

Entame totalement manquée

Tout est parti assez vite en début de rencontre, avec un rythme plutôt enlevé lors des dix premières minutes. Mais les Bleus ont tout de même raté leur entame. Deux pertes de balles, un 0/2 en touche, une passe approximative de Dupont, Yacouba Camara pénalisé, puis coupable d'un en-avant... Grégory Alldritt y est également allé de son en-avant, avant que la mêlée tricolore ne soit franchement bousculée pour une nouvelle pénalité obtenue par les hommes de Conor O'Shea. Bref, un début hésitant, sanctionné par un 6-0 en faveur de l'Italie, via la botte de l'ancien Perpignanais Tommaso Allan.

L'Italie pas réaliste... et trop confiante ?

A trois reprises, la Squadra Azzurra a manqué le coche dans le premier acte. D'abord grâce à la « French chatte » à la 23ème minute, un coup de pied rasant de Tommaso Allan a trouvé la protection du poteau suite à un mauvais rebond, empêchant Marco Zanon de se saisir du cuir pour marquer. Si l'arbitre siffle pénalité sur l'action (pour un hors-jeu français), l'Italie choisit la touche.

6 Nations - Ce moment où le poteau a sauvé le XV de France face à l'Italie [VIDÉO]Sur l'action suivante, elle semble aplatir mais après visionnage vidéo, pas d'essai... En fin de première période, Allan a de nouveau la possibilité de passer trois points. Las, les Italiens choisissent à nouveau la touche. Sans succès, rentrant aux vestiaires avec un score défavorable (6-10).

Jamais maître de la situation

Être spectateur plutôt qu'acteur, c'est la vie qu'ont choisi les Bleus. Comme un symbole d'un 6 Nations subi - en dehors d'un match à domicile contre une Ecosse très amoindrie - la France n'a jamais su se rendre maîtresse de la situation contre l'Italie. Surtout, elle n'a absolument rien proposé. Les ballons ne sont pas sortis vite des rucks, et les actions à une ou deux passes se sont multipliées... sans que les temps de jeu ne s'enchaînent réellement. Pas de plan jeu, une équipe logiquement en totale perte de confiance, une charnière pas placée dans de bonnes conditions, et un rythme finalement très faible : à 13h30, on a finalement vu un match de la B. Vivement celui de la 1ère entre le Pays de Galles et l'Irlande.

Un second acte dominé par l'Italie, la France trop pénalisée... et Penaud en sauveur

D'entrée de jeu en seconde période, l'Italie change de stratégie. Pénalité obtenue ? L'Italie la tente, et Allan transforme. Heureusement, ce dernier ne sera plus en réussite, contrairement à Romain Ntamack. Buteur pour la première fois en sélection, le Toulousain a été auteur d'un 100% avant son échec de la 79e, sans oublier un drop très important... Suffisant pour s'offrir la victoire, si on ajoute un bel essai de Yoann Huget (46ème), auquel aura tout de même répondu l'excellent Tito Tebaldi (54ème), aspirant l'âme d'Etienne Falgoux sur une feinte de passe. Malheureusement pour la

La 2ème mi-temps a également été marquée par les trop nombreuses pénalités contre une équipe de France franchement dominée, Camille Chat recevant même un carton jaune plus que logique. 

Mais les Bleus ont finalement été sauvés par Damian Penaud, empêchant d'abord Marco Zanon d'inscrire l'essai de la gagne côté italien avec un retour défensif décisif, avant d'inscrire la 3ème réalisation française à quatre secondes de la fin.

La France 4ème au classement, la cuillère de bois pour l'Italie

Sauf surprise à Twickenham, où l’Écosse (5ème) défiera l'Angleterre, le XV de France devrait terminer le Tournoi des 6 Nations à la 4ème place du classement... A sa place ? Loin, très loin, du niveau affiché par les nations installées sur le podium, en tout cas. L'an passé, les Tricolores avaient également terminé à une pâle 4ème place. C'est mieux qu'en 2016 (5ème), mais moins bien qu'en 2017 (3ème), quand Guy Novès était encore sélectionneur.

De son côté, l'Italie récolte à nouveau la cuillère de bois. C'est la 4ème d'affilée... et la 22ème défaite de suite pour Sergio Parisse, qui disputait probablement son dernier match dans le 6 Nations.

6 Nations - Penaud fait la différence pour l'essai de Dupont face à l'Italie [VIDÉO]

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Transferts
Transferts
News