6 nations - Les 5 points à retenir du match entre l'Angleterre et l'Italie
Les 5 point à retenir du match entre l’Angleterre et l’Italie.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
La Squadra Azzurra a attaqué son deuxième match du Tournoi des 6 nations face à l'Angleterre le pied au plancher, mais ce sont les Anglais qui l'ont emporté.
Tournoi des 6 nations, Angleterre - Italie (47-17) u 14/02/2015

Un quart d’heure puis (presque) plus rien

La Squadra Azzurra a attaqué son deuxième match du Tournoi des 6 nations face à l'Angleterre le pied au plancher. Sur la pelouse de Twickenham, les Italiens ont réussi ce qu'ils n'avaient pas été en mesure de faire contre l'Irlande, à savoir tenir le cuir. Il faut dire qu'ils ont bien été aidés par les Anglais qui leur ont rendu beaucoup trop de ballons au pied tout en ratant également de nombreux plaquages (5 sur 16 après moins de 10 minutes de jeu). Avec 72 % de possession ils ont pu mettre du rythme et ainsi marquer le premier essai du match grâce à Sergio Parisse. La belle inspiration au pied de l'ouvreur Kelly Haimona pour Andrea Masi a également failli coûter cher à l'Angleterre. Mais cela n'a pas duré. Un éclair à la reprise puis à la fin du match, n'ont pas suffi aux Italiens pour créer la surprise.

L’Angleterre change de stratégie

Après un premier quart d'heure presque entièrement acquis à la cause des Italiens, les Anglais ont repris le contrôle du match en choisissant de défier les adversaires et surtout de conserver le ballon. Un changement de stratégie payant. Bousculés, les visiteurs se sont rapidement mis à la faute. Auteur d'une pénalité, George Ford va ensuite trouver une touche à 5 mètres d'où découlera l'essai de Vunipola en force. Quelques instants plus tard, en ballon rapidement écarté a vu Jonathan Joseph régaler dans la défense.

Jonathan Joseph régale !

Jonathan Joseph fait partie de ses joueurs à qui il ne faut pas laisser le moindre espace sous peine de le payer cash. L’inconvénient, c’est qu’il sait aussi se créer des opportunités grâce à sa très belle vitesse de pointe et à ses appuis de feu. Nous en avions d’ailleurs la preuve contre le Pays de Galles lors de la première journée. Ce samedi face à l’Italie, le centre de Bath n’a pas touché énormément de ballons (7 courses), mais il a marqué deux essais (123 mètres parcourus). Le premier en mystifiant Haimona avec un formidable cad-deb avant d’enrhumer la défense, le second en bénéficiant du bon système initié par Ford puis mettant les cannes sur plus de 50 mètres. Il a logiquement été élu homme du match.

Quelques satisfactions côté italien

Si la rencontre a été aussi plaisante, c’est également grâce aux Italiens. Auteurs de trois essais à Twickenham, les Transalpins n’ont pas baissé les bras malgré l’ampleur du score. Plusieurs joueurs se sont mis en avant dont le centre Luca Morisi, auteur d’un doublé, ou encore la charnière, même si Haimona a laissé beaucoup de points en route au pied. La Squadra a cependant péché là où l’attendait, à savoir en mêlée avec un Castrogiovanni sur le déclin face à Marler, dans la discipline et au niveau du défi physique. Passé l’heure de jeu, l’Italie a connu son habituel coup de mou, avant de retrouver des couleurs en fin de partie.

De l’efficacité sans forcer

Malgré la réalisation de Morisi dès la reprise, l'Angleterre ne s'est pas affolée. Grâce à une charnière en place composée de Ben Youngs et de George Ford, les Anglais ont parfaitement géré la rencontre. Le premier en marquant en filou à la 54e sur une pénalité rapidement jouée, le second en distillant parfaitement les ballons pour ses coéquipiers comme sur l'essai de Joseph (60e). Ce qui est d'autant plus inquiétant pour les adversaires du XV de la Rose, c'est que la sortie de ces derniers n'a pas perturbé le jeu anglais. À peine entré, Danny Cipriani a bénéficié du bon travail de May en bord de touche pour entrer à dam à la 63e. Cinq minutes plus tard, les gros ont une nouvelle fois été récompensés lorsque Nick Easter s'est écroulé dans l'en-but à son tour avec Richard Wigglesworth à la manœuvre pour conduire le ballon porté.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

J'aime beaucoup leur ouvreur, George Ford. Déjà avec Bath je l'avais trouvé bon, mais là avec l'équipe d'Angleterre je le trouve très propre, bien au dessus de Farell.

Je trouve que c'est dommage pour l'Italie d'en prendre tant car ils ont malgré tout réussi un bon match et sont parvenu a mettre 3 essais a une des meilleures nations européenne.

Côté Anglais je trouve Joseph vraiment très impressionnant, dommage pour Brown, j’espère que c'est pas trop grave car c'est un joueur que je trouve intéressant

  • mimi12
    81499 points
  • il y a 5 ans

Les cinq points à retenir pour moi:
-l'Italie a marqué trois essais
-Joseph est impressionnant
-Même avec une équipe dite C,les Roast-Beefs jouent bien
-On va se prendre une tannée
-Le XV de la Rose va faire le doublé

Un match en deux temps ,une avant le KO ,puis le reste du match.
En tout cas ,des phases de jeu en veux tu en voila . Un grand frère qui maitrise le jeu et qui te fait grandir . Les italiens sont entres dans le jeu des anglais et ont paye le prix cher mais ils ont réussi a imposer le leur et en marquant trois essais et a Twickenham ,s il vous plait .
La belle attaque des anglais face a la belle défense des français , ça va donne un crunch d'enfer .
A ne manquer sous aucun prétexte

Comme d'habitude l'Italie joue par à-coups ou 50 minutes...
Contre l'irlande il n'y a que 3-9 à la 58 ème minutes, contre les anglais 28-10 !!!???
Difficile de jouer et de ne pas créer des espaces...

Le seul point négatif, c'est le premier essai de Parisse, avec une erreur défensive énorme...

Ils risquent de gagner, pour l'instant ce sont les meilleurs. Après si l'Irlande, seul équipe également invaincu augmente son niveau de jeu alors pourquoi pas eux.

Enfin bon les Français auraient vraiment pu mieux faire face à l'Irlande et si les anglais font le même match contre nous, et nous la même deuxième mis temps que contre l'Irlande, avec un lopez en plus grande réussi et les joueurs qui sont rentré en titulaire,on pourrait également les empêcher de faire le grand chelem. Bon ben oui ca fait beaucoup de conditin mais actuellement les anglais sont bien au dessus.

  • Kadova
    31045 points
  • il y a 5 ans

Je suis tout-a-fait d'accord avec le 1er message. Je regardais le match sur la BBC, et les commentateurs sont tombes des nues quand le 1er essai, de Vunipula, a ete accorde. Et je trouve le score flatteur pour les Anglais.
Par contre, il est tout a leur honneur d'avoir su changer de tactique apres s'etre pris l'essai de Parisse dans les dents.
Les Italiens peuvent se consoler avec leurs 3 essais.

Le XV de la Rose est actuellement l'exemple à suivre pour sélectionneurs en détresse:
-Un schéma tactique en place.
-Des joueurs issus du cru et qui savent jouer ensemble
-Une capacité à garder la tête froide et à gérer les temps faibles.
-De l'alternance au pied efficace.
-Du talent (ça ne s'invente pas)

Avec la bénédiction d'un ou deux arbitres, l'Angleterre risque de faire très mal lors de la Coupe du Monde.

Malgré l'ampleur du score, j'ai pas été convaincu par l'Angleterre : jusqu'à la 55', l'Italie n'a absolument rien à envier aux locaux :

La blessure de Mike Brown (assez impressionnante où il s'éteint complètement), a sans doute inhibé les Anglais : le choc a nécessité un long arrêt du match, tellement long que les jours faisaient un peu de muscu sur le terrain pour rester chaud !
( A noter qu'à ce moment sur Twitter, tous le monde réclamait l'entrée en jeu de Danny Cipriani qui a de l'expérience à l'arrière (même s'il n'y a pas joué cette année) pour ne pas perturber le reste de la ligne d'attaque : y'a aussi des Jean-Michel-Sélectionneur chez les roosbeefs 🙂 )

Le reste de la première période était équilibré : en conquête, c'était assez équilibré, un bon alignement italien, peu d'intervalles trouvés par les anglais et pas beaucoup de décalages .... Une opposition équilibrée et assez encourageante pour les italiens finalement.

Leur premier essai anglais n'y est pas selon moi : sur la BBC, les commentateurs n'étaient pas fiers quand il a été accordé (ils ont répété plusieurs fois que c'était "questionable"...).

Ensuite, cela reste équilibré pendant 15-20 minutes. Très belle inspiration de Masi sur le 2ème essai italien. L'essai est rendu possible par le mauvais positionnement de l'arrière anglais mais peut on vraiment lui en vouloir car il a dû remplacer Brown au pied levé ...?

Ensuite, pour moi, l'Italie s'est sabordée toute seule en faisant des erreurs assez simples : par exemple, le 3ème essai qui ne doit jamais arriver : sur une touche à 5m de leur en-but, les italiens prennent le ballon en touche et se lancent dans une série de pick and go pour converser le ballon ... sauf qu'à la 2ème percussion, en-avant, mêlée stable mais les italiens sont sanctionnés et Ben Youngs, en petit filou profitent que les gros regardent le toit du stade pour planter un essai ... Brunel a dû être fou!

Après ça, le rouleau compresseur se met en marche et c'est la différence entre une équipe hyper riche, prometteur poussée par tout un stade et une équipe qui n'a jamais abattu les anglais dans le T6N. Mais clairement, une Italie un peu inspirée a laissé l'Angleterre sans réponse pendant quasiment 1 heure avant de craquer physiquement : cela peut clairement donner des idées aux autres équipes.

Dernier détail : l'Italie a un grand grand besoin d'un buteur car là, Haimouna a tout raté aujourd'hui et y'avait pas que des tentatives à 40 mètres en coin !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News