24 heures du sport féminin - Sandrine Agricole : « Les femmes sont aussi compétentes que les hommes »
Sandrine Agricole sera consultante pour France 4.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
L'ancienne demi d'ouverture de l'Equipe de France Sandrine Agricole sera consultante lors de la diffusion du choc entre le Montpellier RC et Blagnac Saint-Orens sur France 4.
Ce week-end ont lieu les "24 heures du sport féminin". À cette occasion de nombreux événements sportifs individuels ou collectifs vont être mis en avant sur les chaînes gratuites et payantes. Ainsi Canal + va diffuser ce samedi la rencontre de Top 8 entre Lille et Perpignan dès 14h45 avec Eric Bayle et Thomas Lombard aux commentaires et Isabelle Ithurburu en bord terrain ainsi que Marie-Alice Yahé en consultante. Du côté de France Télévision, on a choisi le choc entre le Montpellier RC et Blagnac Saint-Orens (France 4, 14h00) comptant pour la 5e journée de la phase retour du championnat de France de rugby féminin. Un match commenté Jean Abeilhou et Estelle Sartini, accompagnés de Sandrine Agricole dans un rôle de consultante. Une première pour l'ancienne demi d'ouverture de l'Equipe de France. « J'ai été très surprise par cette proposition. Je pensais que ce n'était pas pour moi. Mais c'est une offre qu'on ne pouvait pas refuser. » Sur le bord de terrain pour les interviews, cette dernière va apporter un regard technique ainsi que toute son expertise d'ancienne joueuse et de coach.

En août dernier, Sandrine Agricole avait annoncé sa retraite internationale. Mais elle n'est pas restée loin des terrains très longtemps. « J'ai arrêté il y a cinq mois, mais ça me manquait trop. » Tout en intégrant un cabinet de kinésithérapeutes, elle a rechaussé les crampons dans une équipe de toucher, s'intéresse de très près au rugby à 7 et transmet ses connaissances en tant que coach. « Je m'occupe du Stade Rennais Rugby (7e du Top 8) comme entraîneur adjointe en charge des lignes arrières. Passer de joueuse à coach, c'est facile si l'on sait adapter son discours par rapport aux attentes des joueuses », indique Sandrine Agricole à Sud-Ouest. « J'allie l'utile à l'agréable ».

Il lui tient surtout à cœur de montrer que les femmes peuvent également apporter une plus-value dans cette discipline où la gent masculine est omniprésente. « Elles sont aussi compétentes que les hommes dans l'analyse. C'est bien qu'on leur donne enfin la parole, mais je trouve ça dommage qu'elles doivent encore se justifier. » Les joueuses de l'équipe de France n'ont pourtant à envier à leurs homologues masculins en ce qui concerne les résultats. Pour rappel, les Féminines ont remporté le dernier tournoi des 6 nations avec le Grand Chelem à la clé avant de terminer à une très belle troisième place lors de la dernière Coupe du monde qui a eu lieu en France. Un évènement qui a largement participé à la popularisation du rugby féminin. « On a en quelque sorte était les ambassadrices de notre sport. Ça évolue dans le bon sens, mais j'espère surtout que ça ne va pas s'essouffler. » Les Françaises ont ici l'occasion de pérenniser leurs très bons résultats médiatiques et sportifs.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

En ce qui me concerne j'ai regardé les deux matchs diffusé ce weekend je suis globalement d'accord avec toi @L'ovale lie, Lille - USAP n'était sans doute pas le match idéal pour promouvoir le rugby féminin... En revanche la bonne surprise est venue de Montpellier - Blagnac dimanche sur France 4.

Je crois quand même important de rappeler que le XV féminin est un sport amateur et qu'il est tout à fait vain de vouloir comparer le Top 8 au Top 14.

En revanche là ou Lille - USAP était assez pauvre techniquement (jeu d'avant + jeu au au pied et fautes de main à gogo) Montpellier - Blagnac était vraiment agréable à regarder (malgré la réalisation indigente de France 4) avec du jeu debout et de belles envolées de 3/4, bref du mouvement et de jolis gestes techniques...

Je me rappelle d'une interview de Marie-Alice Yahé qui disait que téléviser le Top 8 ne ferait sans doute pas avancer le rugby féminin tant la différence de niveau avec le XV masculin est grande, ce qui au regard du premier match est sans doute vrai. Cela dit une couverture autre qu’occasionnelle serait quand même mieux que pas de visibilité du tout...

Des Montpellier - Blagnac, j'en veut d'autres ! 😉

Il ne me semble pas si différend que cela ce rugby dit féminin , j'y ai retrouvé les fondamentaux du jeu , une envie intact , du combat , de la passe , des intervales et du french flair .......
Pour avoir regardé , avec grand plaisir , le match de montpellier face a blagnac , c'est plus technique , plus intelligent et recherché que je ne l'avais pensé au premier abord .
Du rugby , encore du rugby , rien que du rugby , merci mes dames

  • HH
  • il y a 5 ans

@ ACR

"Raison pour laquelle les joueurs de curling ne sont pas multimillionnaires qu'ils soient des hommes ou des femmes!"
C'est incompréhensible pour les hommes. Ils devraient mieux gagner leur vie en attirant un important public féminin. Quelle femme n'a pas rêver de pouvoir dire à un homme "tu as besoin de t'entraîner, va passer un coup de balai dans la cuisine"?

  • JoB
    3089 points
  • il y a 6 ans

Pourquoi ne pas promouvoir le 7 féminin, plutôt que de nous faire croire que le xv c'est pareil chez les garçons que chez les filles.

Au XV il y a tellement de d'écart de physique, d'intensité, et de "spectacle" (sur ces matchs). Le rugby à 7 est beaucoup plus accès sur le spectacle, les grandes envolés. Le format du 7 est à mon avis plus équilibré entre garçons et filles. (Un peu comme en tennis, où on ne compare pas le physique et le spectacle, puisque chaque opposition est différente et proche à la fois, que ce soit chez les garçons que chez les filles)

De plus ça ferait une double promo pour le rugby à 7 (notamment en vue des JO 2016).

  • Kadova
    31045 points
  • il y a 6 ans

Ce n'etait pas le bon match a montrer, il y en a d'autres.

  • ACR
    1293 points
  • il y a 6 ans

" Elles sont aussi compétentes que les hommes..." dans l'analyse. Là je dis oui! (mode politiquement correct off)
Par contre quand on parle de jeu, on pourra me dire tout ce qu'on veut, l'évidence c'est qu'il y a un monde d'écart. Encourager la pratique, soutenir les équipes, ok. Mais qu'on ne commence pas à nous saouler avec les salaires inégaux etc, comme je l'ai entendu dire tout le weekend pour d'autres sports.
Quoiqu'on en dise, les salaires des sportif féminins comme masculins dépendent des retombées économiques qu'ils génèrent, lesquelles sont directement liées à l'attrait du publique et donc au spectacle. Raison pour laquelle les joueurs de curling ne sont pas multimillionnaires qu'ils soient des hommes ou des femmes!

Par curiosité j'ai regardé lille-usap cet aprem avec ma copine qui partage mon avis.

En étant honnête je ne suis pas sur que ce fut une bonne pub pour le sport féminin, peu de jolis gestes, abus de jeu d'avant alors même que lille était à 15 vs 14 et que le large était vide pendant 5 minutes.

Il y a aussi le physique, autant on peut dire que les mecs abusent de la muscuuuuu, mais certaines fillent ont des gabarits de 4 eme série.

Du coup je répete ce que j'avais déja dit cet été, vouloir faire la promo du rugby ok mais à ce compte la choisissez deux équipes joueuses, parceque ce n'est pas en voyant des matchs peu aboutis que cela donnera des vocations aux jeunes filles ou donnera envie aux diffuseurs de se lancer sur du long terme.

  • ToToNe
    4001 points
  • il y a 6 ans

Oui et la pauvre Sandrine a accusé le coup de la coupe du monde, la pauvre n'as pas eu de chance au pied et s'en ai voulu pour ça... malheureusement je pense qu'elle aurait du continuer.

  • gjbgfrhj
  • il y a 6 ans

J'ai ri. Elle a de l'humour, elle ira loin

Derniers articles

Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos