14 joueurs des Cronulla Sharks soupçonnés de dopage
La franchise de Sydney ne peut pas se passer de 14 joueurs.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Quatorze joueurs de l'équipe australienne de rugby à XIII des Cronulla Sharks de Sydney sont soupçonnés de dopage et risquent jusqu'à deux ans de suspension.
Le rugby à XIII et la National Rugby League sont ce jeudi dans la tourmente alors que qu’une partie de l’effectif de la franchise des Cronulla Sharks, située au sud de Sydney, est soupçonnée de dopage. Selon les médias locaux, l’ASADA (agence australienne anti-dopage) aurait aujourd’hui dans le collimateur près de 14 joueurs des Cronulla Sharks. Ceux-ci risquent d’ailleurs deux ans de suspensions si les faits qui leur sont reprochés sont avérés. Selon le Sydney Morning Herald, la franchise australienne aurait fait appel à un ancien enquêteur de l’ASADA, Richard Redman, pour gérer au mieux cette situation. Ce-dernier aurait conseillé aux joueurs d’avouer pour n’être suspendu que 6 mois.

A croire le Herald Sun, cette option n’aurait pas été retenue car les joueurs considèrent qu'il s’agit de chantage. Précisant que ces-derniers n’auraient pas été vraiment accusés ou encore entendus par l’agence australienne anti-dopage. Le journal précise qu’elle aurait également demandé à ce que 6 joueurs soient mis à pied. Alors que la saison est appelée à commencer dans quelques heures, le retrait d’une équipe ne peut néanmoins être envisagé par la ligue. La rencontre prévue entre les Cronulla Sharks et les Gold Cost Titans aura bel et bien lieu dimanche a indiqué directeur général de la NRL, Dave Smith. En attendant les résultats de l’enquête, la ligue ne préfère pas « spéculer » alors que tous les paris autour de cette rencontre ont été suspendus, précise le Sydney Morning Herald.

Plusieurs autres équipes de NRL ont également été surveillées par l’instance. Le mois dernier, cette dernière avait d’ailleurs publié un rapport explosif qui mettait en évidence l’usage de produits dopants et les liens potentiels avec le crime organisé dans le sport australien et plus particulièrement en XIII et en Footy (football australien), indique Skynews.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • ced
    100040 points
  • il y a 7 ans

que je sois en Australie ou en France, si je prends des pillules c'est que je suis malade, tout ceci n'est qu'une mascarade encore une fois, comme les JIFF.

@Jean Kullasec : Merci beaucoup pour ton commentaire. On y voit plus clair désormais, mais quelle grande gifle pour la NRL cette histoire...

  • Jean Kullassek
  • il y a 7 ans

Pour avoir la chance d etre sur place et d avoir acces a plus d infos, juste quelques precisions.

en tout 30 joueurs issus de 6 clubs sont comcernes dont 14 aux Cronulla Sharks
on parle de dopage sur l annee 2012.
En 2011, 6 clubs (dont Cronulla Sharks) employaient le Dr Dank et ils recommandaient un supplement appelle Peptide et qui n etait pas sur la liste des produits dopants. Les joueurs prenaient ce supplement en toute confiance puisqu il etait administre par le mediecin de l equipe.
En 2012 les medecins de ces clubs ont continue a fournir du Peptide aux joueurs mais entre temps - en 2012- ce produits est passe sur la liste des produits interdits de l'ASDA (agence anti dopage ici en Australie).

Les joueurs ont pris se supplement pas de facon isole mais de facon collective, ce produit etant fourni et paye par le club. J ai entendu a la radio que certains joueurs s il setaient suspendus attaqueraient le club en justice.
Il se peut qu dimanche Cronulla joue avec 14 joueurs en moins et fasse appel aux moins de 20 ans.

Hier dans le Footy Show - le jour de rugby du XII ici - un des joueurs invites sur le plateau disait: a la mi temps, chaque joueurs a un gobelet avec deux-trois pillules et on les prend, on fait confiance au docteur.
Les observateurs et autres anciens joueurs pensent que ce sont les clubs et medecins qui doivent etre punis car ce sont eux qui emploient les joueurs et fournissesnt les supplements.

Depuis le debut de l histoire, ce club a perdu Toyota, un des pricipaux partenaire du club qui donnait son nom au stade.

Pour ceux qui s y connaissent en science , le peptide est un acide amine naturel,qui permet une regeneration des tissus musculaires et ligamentaires. il favorise la recuperation lors des lourdes charges d entrainements et lors des phases de blessures.

dernieres infos, juste maintenant
les 14 joueurs de sharks se sont vu offert une annee de contrat en plus s ils reconnaissaient s etre dope et serait suspendus uniquement 6 mois (la saison entiere ici) tout en etant paye !!!!!!!. Ce deal montre bien que quelquechose ne tourne pas rond dans cette histoire, enfin voila

  • kadova
  • il y a 7 ans

L'Australie a l'air de vouloir faire le menage, eh bien....on n'a pas fini d'en entendre parler.

  • ced
    100040 points
  • il y a 7 ans

oui pardon, quand je parle d'une année c'est en fait quelques semaines.

@Ced Y'a rien de louche dans le fait de prendre 5 kilos en un an, t'as mal choisi ton exemple. C'est plutot la prise de 10kg en un été par les jeunes en stage qui est louche 😉

  • ced
    100040 points
  • il y a 7 ans

je croyais qu'il n'y avait du dopage que dans le vélo, merde alors ?
je vois d'où viennent les soupçons, prendre 5 kgs dans l'année c'est super facile, tous le monde peut le faire, faut juste un bon toubib.
et pas besoin d'aller en Australie pour en trouver ni à XIII d'ailleurs.

ah bon il y a du dopage dans le rugby? ohlala je suis étonné, du dopage dans le rugby, mais non. Surtout pas en Australie où les controles sont inexistants

  • Mcalisteak
  • il y a 7 ans

Ca va ternire l'image du rugby tout ca ! Maintenant on va pas se demander qui est dopé mais qui est pas dopé... En esperant que ce soit faux mais bon y a pas de fumée sans feu !

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News
News