Que faire dans la préfecture d'Osaka, lieu chargé d'histoire pour le rugby japonais ?
Que faire dans la préfecture d'Osaka, lieu chargé d'histoire pour le rugby japonais ?

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Direction la préfecture d'Osaka et son stade Hanazono, qui accueillera plusieurs rencontres de la Coupe du monde.

Le 31 janvier 1932 est une date qui compte dans l'histoire du rugby au Japon. Si le ballon ovale a débarqué dès la fin du 19ème siècle au pays du soleil levant, il faut en effet attendre l'année 1932 pour que l'équipe nationale dispute son tout premier match sur la scène internationale. L'adversaire ? Le Canada ! Ce jour-là, les Brave Blossoms s'imposent sur le score de 9 à 8 devant plus de 25 000 personnes au mythique Hanazono Stadium d'Osaka, le plus vieux stade dédié au rugby du Japon.

Une enceinte construite en 1929 et situé à Higashiosaka, qui accueillera plusieurs rencontres de la Coupe du monde, dont deux de la Poule C, qui concerne le XV de France. Higashiosaka signifie littéralement "Osaka de l'est", et se trouve donc dans la préfecture d'Osaka sur l'île d'Honshu, la principale île de l'archipel nippon.

Les matchs :

  • Italie - Namibie (Poule B) - 22 septembre 2019
  • Argentine - Tonga (Poule C) - 28 septembre 2019
  • Géorgie - Fidji (Poule D) - 3 octobre 2019
  • USA - Tonga (Poule C) - 13 octobre 2019

Que faire à Higashiosaka ?

Le château d'Osaka

Osaka n'est pas loin. Si vous y allez pour la Coupe du monde, passez par le château - l'un des plus célèbres du pays ! - symbole d'une Osaka prospère, et dont la construction a débuté en... 1583. Il est aussi et surtout un symbole de l'unification du Japon au 16ème siècle.

Umeda Sky Building

Toujours à Osaka, direction l'Umeda Sky Building, gratte-ciel de 173 mètres. En son centre, un atrium auquel le public a accès pour pouvoir observer la ville à 360°. Pour l'anecdote, The Times en a fait l'égal de la Sagrada Familia et du Taj-Mahal. Rien que ça.

Tenjin Matsuri

Un festival à ne pas manquer si vous vous rendez dans cette région du Japon. Des feux d'artifiaces, des chars qui défilent, il est dédié au Dieu des études et des arts. Il a lieu l'été, à côté de la rivière Okawa.

Hiraoka-jinja

Cette fois-ci, retour à Higashiosaka, avec un sanctuaire à visiter. Le kami - divinité de la religion shintoïste - Amenokoyane-no-Mikoto y est vénéré. Notez qu'un festival y a lieu les 14 et 15 octobre, en pleine Coupe du monde ! Vous savez ce qu'il vous reste à faire. Vous pouvez aussi vous rendre au temple Ishikiri.

Et on mange quoi ?

Si vous aimez les yakitoris boeuf-fromage servis dans les restaurants japonais en France, oubliez tout de suite : elles n'ont rien de locales ! En revanche, vous pourrez vous régaler si vous vous rendez dans la préfecture d'Osaka, connue pour être la "capitale" culinaire du Japon. Vous pourrez tester le kombu - des algues brunes - goût umami, l'une des cinq saveurs primaires avec le salé, le sucré, l'amer et l'acide. Vous êtes intrigués ? On peut notamment manger du kombu dans le dashi, un bouillon local.

Vous pourrez aussi déguster le pain au curry. Très populaire, c'est une sorte de chausson frit fourré au curry.

Enfin, pour info, c'est à Osaka qu'ont été inventés les Kaitenzushis, restaurant de sushis où ces derniers sont présentés sur un tapis roulant.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Si avec tout ça la rédaction n'est pas invitée au Japon pour la Coupe du Monde par le ministère... du tourisme japonais, c'est à désespérer. 😉))
Merci pour les infos, ça donne vraiment envie d'y aller.

Derniers articles

News
Transferts
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
Chroniques
Vidéos