Rugby Amateur : parler au coach à la 3ème mi-temps, bonne ou mauvaise idée ?
Les 3èmes mi-temps pour faire la fête... et parler aux coachs ?
Un joueur de rugby amateur peut-il vraiment aller parler à son coach en 3ème mi-temps ? Et si oui, comment ?

"Allez put***, va lui parler..." Dimanche, il est 20h. Ton match est terminé depuis plusieurs heures. Idem pour la dernière affiche de la journée de Top 14. Sur la télé gracieusement payée par Bernard Laporte à ton club, Pierre Menès a remplacé Isabelle Ithurburu. Mais tu ne peux sortir l'excuse de t'y intéresser : tu ne sais pas qui est Pantxi Sirieix, et ne saurais même pas faire la différence entre Rolando et Ronaldo. "Allez, il va fumer une clope, c'est le moment..."

Le moment pour quoi, au juste ? Aller parler à ton coach. En Top 14 comme en 4ème Série, un entraîneur se doit d'être aussi manager. La tâche n'est pas facile. Plus le niveau baisse, plus il sera occupé à gérer l'équipe, le physique voire l'administratif. Et puis, s'il avait voulu te parler, il serait venu... Bref, sur un groupe de 60 joueurs, pourquoi faudrait-il qu'il s'attarde sur ton cas, ou que tu lui réclames de l'attention ?

Si tu hésites, c'est parce qu'il est parfois mal vu dans un groupe de tenter de se rapprocher (un peu trop) de son entraîneur. Parler au coach pendant la 3ème mi-temps, bonne ou mauvaise idée ? On fait le point.


Comment lui parler ?

C'est toi qui va lui parler en solo

La méthode la plus risquée, mais aussi la plus courageuse. Le coach est rarement seul au club-house, mais il lui arrive de sortir prendre l'air après avoir enchaîné les diabolos grenadine. C'est ta chance. "Vas-y, fonce," comme dirait Jean-Claude Duss. Après, il y a deux techniques pour évoquer ce qui te tracasse : la méthode de l'anguille, dite méthode Kolbe : tout en finesse, tu amènes le sujet de ton choix. Il y a aussi la méthode Tekori : de but en blanc, tu lui dis qu'il faut que vous parliez, et tout de suite. 

  • Le + : Quitte à lui parler en solo, tu peux lui parler de tout sans que traînent des oreilles indiscrètes.
  • Le - : tu peux être sûr qu'une bonne vingtaine de photos seront prises, et publiées sur le groupe Facebook privé de l'équipe. Avec le hashtag #Chouchou, ou le fait que tu grattes ta place en 1ère pour le week-end suivant...

C'est toi qui lui parle, mais en duo

Un pote rugbyman, ça sert à plein de choses : remettre une tournée, prêter sa serviette et son gel douche, prendre une photo de toi endormi à l'arrière du bus... Mais aussi à t'aider pour enfin vider ton sac. C'est donc à deux que vous allez voir ton coach, une fois esseulé. Pas l'idée que je me faisais du threesome, mais toujours ça de pris.

  • Le + : le sujet "polémique" est évoqué par ton pote, comme si de rien n'était. Peut-être un peu cramé, mais au pire, c'est lui qui prend.
  • Le - : il faut le faire avec une personne de confiance, qui soit déjà au courant de ton problème avec le coach.

C'est toi qui lui parle, mais en groupe

Rentrer dans le cercle n'est pas bien compliqué. En 3ème mi-temps, tout le monde parle à tout le monde : joueurs, supporters, entraîneurs, présidents, femmes de joueurs, bénévoles, groupies... Si tu n'oses pas prendre ton coach entre quatre yeux, cette solution est faite pour toi.

  • Le + : tu ne risques pas de passer pour un lèche-botte, à moins de lui demander devant tout le monde s'il trouve que tu as fait un beau match.
  • Le - : tu auras beau lui tendre une perche, pas sûr qu'elle soit saisie. Surtout si un de tes coéquipiers part dans un monologue pour décrire son énoooorme plaquage du jour (en vrai, rien de fou, mais ne le décourage pas...).

C'est lui qui vient te parler

Jackpot ! Attention : s'il vient te parler, c'est qu'il a peut-être quelque chose à TE reprocher. Il arrive aussi qu'un coach décide de te tenir la jambe pendant près d'une heure, son verre de bière à la main... Alors que tu ne souhaites qu'une chose, c'est chanter Le Chasseur avec les copains.

  • Le + :  comme sur une interception, tu n'as rien à faire, à part profiter de l'offrande. Double + si des cacahuètes sont à proximité durant votre discussion.
  • Le - : là aussi, tu risques d'avoir droit à ta photo sur le groupe Facebook. Dur, surtout si tu n'as rien demandé...

Le soum-soum

Pendant la cérémonie du cagolin, tu t'approches de lui, alors que l'attention du club-house est ailleurs. Et tu lui demandes si tu peux l'appeler dans la semaine.

  • Le + : personne ne saura que vous vous êtes expliqués.
  • Le - : ça fait un peu échappé, et puis, tu risques d'avoir la flemme, préférant le texto de 3 pages qui va plus le saouler qu'autre chose...


Les sujets

Bon, c'est le coeur du problème. Avant de savoir si oui ou non tu dois lui parler... et comment, voyons les sujets à aborder, et ceux à éviter.

À aborder

  • ses choix d'équipe : il y a parfois beaucoup de non-dits, et briser la glace t'aidera sûrement à comprendre pourquoi tu joues désormais à 13h30.
  • les entraînements : faire du 2vs1, ok. Mais pendant une heure, et depuis le mois de septembre ? 
  • l'ambiance dans le groupe : elle a vachement changé depuis un an, et selon toi, le staff y est pour beaucoup.
  • Sofiane Guitoune : s'il trouve que Sofiane ne mérite pas de faire la Coupe du monde, change de club !
  • "tu veux une bière ?" : parce que ça fait toujours plaisir, et qu'il t'en paiera peut-être une en retour...

À éviter

  • le prix des licences : il n'y est pour rien !
  • les odeurs dans le vestiaire : va plutôt parler à ton coéquipier, et propose-lui de laver ses affaires s'il n'a vraiment pas de machine...
  • ta soirée de la veille : jamais bon de faire savoir que tu t'es couché avec 3g la veille d'un match.
  • il a pris du ventre : à éviter encore plus si c'est un ancien joueur, qui a récemment raccroché les crampons.
  • tes problèmes de couple : les confessions intimes vont un peu trop loin là, non ?

Alors, on t'a aidé à y voir un peu plus clair ? La saison est bientôt terminée, profite des prochaines 3èmes mi-temps...

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Flane
    2270 points
  • il y a 2 mois

Les meilleurs relations que j'ai eu avec mon coach c'est quand je suis parti jouer ailleurs. Et vive le loisir. Pas de compèt pas de pressions (enfin si plein de pressions) , parfois on zap les 2 premières mi temps pour passer directement a la 3eme et pas de gentils camarades qui pensent que c'est en te petant les genoux a l'entraînement qu'ils accéderont au grall de la première.

Après quelques demis d'ouverture, ça désinhibe !

  • AKA
    44034 points
  • il y a 2 mois

Si à 3 gr tu viens lui parler à qques centimètres de son visage en lui postillonnant dessus et en tirant le col de son polo Ralph Lauren pour lui reprocher de t' avoir rétrogradé en réserve; eh bien tu risques d' y rester longtemps!!! 😉 😉 😉

J'ai un mec, un jour il est venu me trouver (un peu torché il est vrai) en commençant par : " Je ne vous ai jamais rien demandé en particulier !" Sans lui laisser le temps de continuer je lui réponds : "Moi non-plus je ne t'ai jamais rien demandé en particulier continuons donc ainsi !"...

@MARCFANXV

J'ai aimé 😅

  • AKA
    44034 points
  • il y a 2 mois
@MARCFANXV

LOL! 😉 😉

Parler à l'entraîneur pourquoi pas, mais faut le faire avant la fin de la deuxième mi-temps de la troisième mi-temps, tant qu'on est encore en état de parler et respirer en même temps.

Derniers articles

Transferts
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Transferts