RUGBY AMATEUR : neuf clubs des Flandres s'opposent à Marcq-en-Baroeul, promu en Fédérale 2
L'OMR a beaucoup recruté cet été.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
L'Olympique Marcquois Rugby retrouve la Fédérale, mais le club se serait bien de cette mauvaise publicité.

Cette saison devait être placée sous le signe d'une montée en puissance continue pour Marcq-en-Baroeul. Promu en Fédérale 2 - division quittée en 2010 - et amené à prendre la succession du Lille Métropole Rugby, le club (qui possède au sein de son effectif plusieurs joueurs et entraîneurs passés par le LMR) voit s'opposer face à lui neuf clubs des Flandres. La raison ? Son mode de recrutement, comme le révèle Actu Flandres Rugby.

Les neuf présidents des clubs (soit Armentières, Arras, Bailleul, RUDL, Lille (Iris), Roubaix, Tourcoing, Valenciennes et Villeneuve d’Ascq) ont ainsi envoyé un courrier au président de l'Olympique Marcquois Rugby pour faire part de "l'insatisfaction concernant les relations entre votre club et les nôtres." S'ils souhaitent la réussite de l'équipe "tant la perspective de retrouver un club de haut niveau dans les Flandres est réjouissant pour l’ensemble des amateurs de rugby", ils précisent aussi que "cette ambition ne saurait passer par l’affaiblissement général du rugby des Flandres". 

Les présidents s'expliquent :

Nous ne nions pas bien entendu l’attractivité que votre club présente aux yeux des pratiquants de notre sport dans les Flandres. Cependant, dans le cadre de bonnes relations entre les clubs, mais aussi dans une volonté que nous espérons [que] vous partagez [pour] voir progresser le rugby dans toute la région, il nous semble naturel que votre politique de recrutement passe au minimum par un échange avec les clubs concernés plutôt que par des demandes de mutation lancées sans aucune concertation et parfois même en nombre important.

Enfin, la lettre précise que les licences des joueurs censés rejoindre Marcq-en-Baroeul seront bloquées : pour rappel, un club peut bloquer une mutation chez les seniors s’il s’agit de la quatrième vers un même club. Chez les juniors, le règlement autorise à bloquer dès la troisième. Actu Flandres Rugby de préciser : "En chiffres, cela concerne sept licences pour le Rugby Club Arras, cinq jeunes pour Bailleul, cinq seniors et six jeunes pour LMRC Villeneuve d’Ascq et dans les mêmes proportions pour Armentières, Dunkerque, Roubaix et Valenciennes." Le président de l'OMR réagira-t-il ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

C'est quoi l'intérêt de bloquer une mutation ? Si un joueur veut se barrer parce qu'il ne s'entend pas avec l'entraineur, parce qu'il veut rejoindre des potes ailleurs ou jouer à plus haut niveau, on va l'en empêcher ? Et on pense qu'il va être performant avec le club qui le bloque ?

@Grand Sachem aux sages commentaires

L'idée c'est d'empêcher un pillage massif et de déséquilibrer complètement l'équilibre des clubs. Par exemple un club qui décide d'aller piocher 15 joueurs d'un coup chez le voisin au risque de couler ce club s'il n'arrive pas à reconstituer une équipe.

Ensuite pour le dossier en question nous n'avons là que la version des clubs s'opposant à Marcq et n'étant pas de là-bas, je n'ai aucune idée de ce qu'il s'y passe exactement.

  • ced
    100040 points
  • il y a 2 ans

et voilà, on a voulu étendre le rugby au-dessus de Castres et c'est le bordel

@ced

On n'a jamais voulu étendre le rugby au-dessus de Castres, c'est juste que ne sachant pas où ça se situe on ne sait jamais si les clubs se créant sont au-dessus ou pas.

Je comprends que certains clubs soient énervés par cette situation. Pour autant avant de pointer du doigt l'OMR, la plupart des joueurs concernés et notamment ceux d'Arras, de l'Iris sont issues de l'ex LMR!!! Alors avant de crier au loup, en quoi ces clubs peuvent ils se positionner comme les propriétaires des joueurs. En quoi ces clubs ont ils contribué à leur formation. Quels projets proposent ils et pour quel avenir. L'OMR n'a à ma connaissance dans la plupart des cas, pas cherché à faire venir ces joueurs. Ils sont venus par eux même et il leur a été dit de s'arranger avec leurs clubs respectifs. Pour les quelques jeunes concernés, il s'agit de l'érosion naturelle constatée quand un club émergent dans un comité.
Que Arras, l'Iris et consort se rassurent, à Marcq en Baroeul on joue au rugby à 15 et donc des joueurs vont se rendre disponible parce que non retenus pour un championnat supérieur.

Derniers articles

News
News
News
News
News
Transferts
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News