RUGBY AMATEUR : quels sont les bienfaits d'une préparation physique ?
Quels bienfaits pour une préparation physique dans le rugby amateur ?

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
A petite ou grande échelle, notre sport en perpétuelle évolution pousse des joueurs amateurs à développer leur physique pour suivre le rythme. D'où l'importance donnée à la préparation physique.
On est lundi matin, je ressens encore les stygmates du match de la veille, j’ai la mâchoire en compote, les épaules en miettes et les jambes lourdes. Ça a tapé hier encore non ? Me voilà parti avec mon corps endolori chez le préparateur physique du club pour une séance de « récupération ».
C’est alors qu’entre deux tours de pédales et un soulevé d’haltère (on n’avait pas dit récup’ à la base ?), je m’interroge sur l’impact d’une préparation physique dans le rugby amateur. J’en profite pour recueillir des réponses auprès d’Emmanuel Lacassagne dit « Manu », le préparateur physique en question.
Qui sont donc ces personnes que l’on haït tant en période estivale ? Quel sentiment les pousse à nous faire souffrir ? Quel est leur réseau ? Voici quelques éléments de réponse.

Le Rugbynistère : Tout d’abord avant de commencer, est-ce que tu peux te présenter rapidement, ainsi que ton parcours universitaire ?

Emmanuel Lacassagne : Je m’appelle Emmanuel Lacassagne, j’ai 26 ans, j’ai une Licence STAPS « entraînement sportif » ainsi qu’un Master STAPS « expert en préparation physique et mentale ».

RGN : Et à l’heure actuelle tu en es où ?

EM : Je suis coach sportif et préparateur physique, à la fois à domicile mais aussi chez « ExperForme ». Ma propre salle de sport qui souhaite allier à la fois performance et remise en forme.

RGN : Tu pratiques toujours une activité physique à côté ?

EM : Oui, je continue le rugby en parallèle dans le club de Tournay Sports.

Les présentations sont faites avec le bel éphèbe bigourdan. Mais intéressons-nous au sujet de cet article, je le rappelle pour ceux qui décrochent déjà : la préparation physique dans le rugby amateur.

RGN : Pourquoi avoir choisi cette voie ?

EM : La passion du sport et la performance sportive m’ont toujours poussé à vouloir m’améliorer. Alors quoi de mieux que d’étudier en STAPS pour apprendre le fonctionnement du corps humain et les moyens afin d’améliorer les performances !

RGN : Ce job te pousse-t-il à t’occuper essentiellement de rugbymen ?

EM : C’est vrai qu’il y a beaucoup de rugbymen dans ma clientèle grâce à mon réseau, et au fait que je joue en même temps au rugby. Mais attention, il y a également des personnes pratiquant d’autres activités et d’autres qui n’en pratiquent pas du tout, comme des personnes âgées. C’est vraiment « tout public ».

RGN : Selon toi, et pour les internautes qui voudraient se (re)prendre en main, quels sont les éléments essentiels pour une bonne préparation ?

EM : Il faut tout d’abord de la volonté et de la motivation ! Il faut aussi de la régularité et de la progression dans les séances. Mais surtout une bonne hygiène de vie… Ce qui peut paraître très compliqué pour beaucoup de personnes (rires). Par hygiène de vie j’entends : nutrition, hydratation, sommeil et étirements réguliers.

RGN : « Hygiène de vie » je veux bien, mais nous ne sommes qu’en amateur… Alors la préparation est-elle aussi importante en amateur qu’en pro ? Je veux dire par là : en quoi est-elle utile, notamment au niveau des blessures ?

EM : Oui, la préparation est importante selon l’objectif et la motivation que l’on a je dirais. Si on a envie de se donner les moyens de gagner, on fera tout pour y arriver et c’est là que la préparation physique entre en jeu dans la performance sportive. Aujourd’hui beaucoup de clubs font des grosses périodes de préparation de pré-saison (NDLR : juillet-août pour les non avertis). Le rugby est en train d’évoluer à tous les niveaux ! Les joueurs sont de plus en plus grands, de plus en plus solides, de plus en plus rapides et même endurants. Du coup, les chocs deviennent de plus en plus violents… Alors pour minimiser au maximum les blessures, il est primordial d’opter pour une bonne préparation physique et une bonne hygiène de vie ! L’un ne va pas sans l’autre… même à notre niveau !

RGN : De nos jours, on voit beaucoup de joueurs se péter les croisés, une blessure qui devient le cauchemar de chaque rugbyman. Quel est ton avis sur ce sujet ?

EM : Je ne suis pas assez documenté pour en parler, néanmoins pour prévenir ces blessures, il faut revenir sur la bonne préparation comme je disais précédemment.

RGN : On a parlé de préparation, mais l’après-match est aussi important, bien après la 3ème mi-temps je veux dire… Alors, quels sont les facteurs essentiels pour une bonne récupération (hormis la bière) ?

EM : Tout simplement l’hydratation, la nutrition, le sommeil, les étirements et les massages ou auto-massages. Ce sont vraiment les éléments à retenir.

Bon jusque-là mes interrogations ont bien trouvé une réponse mais j’avoue que j’ai décroché à certains moments. Ça se voit à son vocabulaire que Manu est un 3/4. Les prochaines questions seront donc plus… simples.

RGN : Concrètement, est-ce que la MUSCUUUUUU c’est primordial pour le rugby ?

EM : La musculation possède deux avantages : premièrement sur la performance ; deuxièmement et majoritairement sur la prévention des blessures. C’est vrai que tout le monde n’aime pas la MUSCU, et je peux le comprendre. Mais un minimum de gainage, de renforcement des épaules et des jambes permettrait de fortement de réduire des blessures telles que des luxations des épaules ou des entorses (ou pires) aux genoux et aux chevilles.

RGN : Que ressens-tu quand tu t’occupes de joueurs au physique (parfois) ingrat ?

EM : Cela ne change rien, chacun fait à son niveau et à son rythme !

RGN : Ne penses-tu pas que de parler d’hygiène de vie à des mecs constitués à 80% de bières et de cassoulet, est une cause perdue ?

EM : Bon il m’arrive parfois de le penser mais j’essaie de garder espoir en me disant que peut-être, un jour, ils comprendront l’intérêt de la préparation physique… (rires). Après on en revient au même point : la volonté de gagner et de ne pas se blesser ! On ne gagne pas un titre en se reprenant en main quand arrivent les phases finales… C’est un comportement à avoir tout au long de la saison.

RGN : Un corps d’apollon est-il nécessaire pour être préparateur physique ?

EM : Disons qu’on est plus légitime quand on est affûté et en forme aux yeux de joueurs (rires). Si on leur demande faire un exercice alors qu’on est incapable d’en faire la moitié ça la fout mal…

RGN : Merci pour ton œil expert sur le sujet. Pour terminer, et à l’époque du 2.0, comment peut-on te follow sur les réseaux sociaux ?

EM : Je suis présent sur Facebook sous le compte «* ExperForme Manu Lacassagne* » et aussi sur Instagram « experformemanu ».

Pour ma part, je repars de cette séance avec encore plus de courbatures qu’en arrivant, il a réussi à me manger le cerveau pour me pousser à en faire plus. C’est-à-dire passer du canapé à l’activité physique, ce qui constitue déjà un exploit. Ces préparateurs physiques sont vraiment des mecs à part… Alors simple adaptation ou cercle vicieux ? Je vous laisse seuls juges.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • straits
    19323 points
  • il y a 3 ans

Euh... pourquoi suspendre des poids à une barre par des cordes alors qu'il y a des trous pour ????

Oups jeune homme!ne pas confondre muscu et renforcement musculaire😜our ma part le rugby est avant-tout un sport d'évitement,de vitesse(s),d'explosivité...le travail de base doit se concevoir sur les attitudes spécifiques à ce Jeu;le seul muscle qu'il faut chouchouter,entretenir,c'est le coeur!!!

  • straits
    19323 points
  • il y a 3 ans
@yandelug

La "muscu" est un moyen, le renforcement musculaire est un but. Ne pas les opposer.
D'ailleurs c'est quoi le renforcement musculaire ??

@yandelug

Pas le choix pour moi, c'est évitement du bonhomme ou bonhomme cassé ^ ^

@yandelug

Mouais tu fais bien de préciser pour ta part. Car actuellement, que tu le veuilles ou non, on est bien plus dans l'optique physique et puissance que vitesse et évitement.

@maxou67

Il te faut regarder du côté de la Nouvelle_Zélande,ce travail de vitesse et d'évitement leur permet de produire un jeu efficace et assez sympa à regarder....ils arrivent même à gagner quelques matches!!!

  • straits
    19323 points
  • il y a 3 ans
@yandelug

C'est une légende de croire qu'ils ne font pas de muscu.
Recherchez sur le net "All Blacks at gym" et vous verrez qu'ils y passent beaucoup de temps également.
La différence est qu'ils peuvent se concentrer sur le renforcement musculaire plus tard, ayant les bases du jeu depuis tout petit.
Mais de C.Smith (qui a du prendre 10kgs dans sa carrière) aux frères Franks (fans de muscu), tout le mode y passe en NZ !

  • Ahma
    94777 points
  • il y a 3 ans
@straits

Je ne sais pas si certains pensent qu'ils n'en font pas, on dit plutôt qu'elle est orientée différemment de ce qui se pratique en France. Même les marathoniens font de la musculation, il serait étrange que des rugbymanes n'en fassent pas.

@Ahma

hormis du renfo, abdos,dorsaux,les marathoniens ne doivent pas passer des heures dans des salles de muscu!

  • Ahma
    94777 points
  • il y a 3 ans
@yandelug

Du coup j'ai fait une petite recherche : les programmes d'entraînement pour les coureurs de fond recommandent deux ou trois séances de musculation par semaine une partie de l'année ( musculation des jambes essentiellement ). Il va de soi qu'il ne s'agit pas de prendre vingt kilos de muscles, ça se fait idéalement sans prise de poids.

  • straits
    19323 points
  • il y a 3 ans
@Ahma

Le rugbymane est un hybride entre le man et le woman ?

Plus sérieusement, j'ai pu analyser les exercices faits par les NZ. Ce sont des exercices basiques de force athlétique avec comme objectif la force (travail lourd sur des appareils standards et des mouvements classiques tels le DP, le squat, le développé nuque, les curls..). Ils doivent certes les renforcer par des exercices plus explosifs mais à l'évidence ils combinent au moins les deux.
Je ne vois pas comment les français pourraient travailler autrement...

  • Ahma
    94777 points
  • il y a 3 ans
@straits

Ma foi, je ne suis pas du tout spécialiste de la chose, ce sont les échos des déclarations de joueurs et entraîneurs ayant connu les deux côtés et qui témoignent que les qualités développées ne sont pas les mêmes, pour les détails je ne saurais en dire plus.

Je francise en " rugbymane " car j'aime bien les notions évoquées par les deux sens du suffixe -mane : celui qui désigne une personne atteint d'une manie ( ex. mélomane ) et celui qui se rapporte à la main ( ex. quadrumane ), ça colle bien à des passionnés d'un sport qui se joue avec les mains. Si tu as lu jusqu'au bout, bravo !

  • straits
    19323 points
  • il y a 3 ans
@Ahma

Un érotomane, c'est un maniaque du tripotage avec les mains ?

  • Ahma
    94777 points
  • il y a 3 ans
@straits

On va dire que tu as à moitié compris le principe, c'est déjà pas mal pour un talonneur. En fait le type dont tu parles serait quelque chose comme un manomane.

  • oZbeck
    26149 points
  • il y a 3 ans
@straits

Nan c'est un mec qui fait des prout avec de la farine

  • straits
    19323 points
  • il y a 3 ans
@straits

J'aimerais cependant qu'on regarde les aspects récupération, nutrition, complémentation (j'ai pas dit dopage !), soins etc...
Parce que la prise de masse musculaire ou de force c'est 25% de travail sous les barres et 75% de récupération et de nutrition !!
Pas sur qu'on ait la même approche scientifique de cette phase en France.
Je me rappelle même d'un article sur ce site venant de quelqu'un revenant de NZ montrant le contraire.
Les NZ sont entourés d'une nuée de préparateurs: ostéo, kiné, physiothérapeutes, sophrologues, psychologues...

Derniers articles

Vidéos
Réseaux Sociaux
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
News