Rugby Amateur : intouchable cette saison, le Rugby Sancerrois prend-il la route de la Fédérale 3 ?
Rugby Amateur : intouchable cette saison, le Rugby Sancerrois prend-il la route de la Fédérale 3 ? Crédit photo : Nguyen Photographies
Retour sur la première partie de saison parfaite du Rugby Sancerrois, qui caracole en tête de sa poule.

Onze matchs. Onze victoires. Onze bonus offensifs. What else ? Le début de saison du Rugby Sancerrois ressemble à un conte de fée. Et pour ses cinquante ans, le club fondé sur les terres du Berry pourrait bien s'offrir une montée en Fédérale... Redescendu au niveau régional depuis cinq saisons, il évolue cette saison en Honneur de la nouvelle ligue Centre - Val de Loire. L'objectif est affiché, assumé : battu l'an passé en finale d'accession contre Issoudun, Sancerre a su relever la tête.

Comment expliquer un tel début de saison ? Celeste Chadel, joueur de l'équipe première, explique : "l’investissement, l’envie, la bonne ambiance dans le club !" Il poursuit : 

Nous avons commencé la préparation début août : on en a bavé, et on continue encore ! Nous travaillons beaucoup sur le physique, et chaque dimanche nous voyons la différence face à nos adversaires. De plus, le projet de jeu et les tactiques de nos entraîneurs (qui effectuent leur deuxième saison, ndlr) ont bien été mis en place. Ils veulent peaufiner notre jeu au contact, dans la défense. Nous avons pris le temps de bien tout assimiler. 

Personne n'a su faire dévier l'équipe de sa route, et forcément, les moyens du Rugby Sancerrois interrogent. La concurrence peut-elle vraiment rivaliser ? Le recrutement a été ciblé à l'intersaison. "Pour la plupart, ce sont des joueurs du cru (Pougues, Châtillon, Cosne, Nevers). Le projet sportif leur plaisaient. Les autres sont de jeunes espoirs qui cherchent du temps de jeu à un niveau intéressant.

Crédit photo : Nguyen Photographies

Le fameux "projet sportif" ? Même en Honneur, certains clubs l'invoquent quand les pratiques font plutôt penser à celles d'une formation professionnelle. Seulement, à Sancerre, ce n'est pas le cas. "Ici, personne n'est rémunéré. Nous n'avons qu'un seul poste en CDI et à mi-temps au sein du club, qui gère l'école de Rugby et les cadets / juniors." Et les primes ? "Oui, nous distribuons des primes de match et elles sont toutes versées en liquide : soit en bière à la fin de chaque match, soit en vins de Sancerre si la prestation des joueurs a été très bonne !"

Et elles sont très bonnes : sur les trois dernières rencontres avant la trêve, les Noir et Blanc l'ont emporté 59-0, 60-13 et 45-0.

Crédit photo : Nguyen Photographies

Vaincre le signe indien

Il y a quatre ans, le club loupait la montée... aux tirs au but contre Joué-lès-Tours. La saison passé, c'est donc Issoudun qui s'est mis en travers de son chemin. "Cette fois, c'est notre tour", lance Celeste. "Le fait de se dire qu’on peut être champion, ça fait quelque chose. La montée en Fédérale 3, ça veut dire d’autres équipes, d’autres techniques de jeu, un autre niveau. C’est excitant."

En attendant de soulever un éventuel bouclier, les joueurs pourront continuer d'élire la Géraldine, soit le membre de l'équipe réalisant la belle bourde du match. Une preuve que le groupe vit bien ©. Une anecdote pour conclure ? "On stresse tous à sa manière avant un match. Mais un de nos avants, qui a joué en Fédérale 1 avec l'USON, nous lâche des bruits plutôt uniques à notre retour aux vestiaires, après l'échauffement. Nos 3/4 ne loupent pas une occasion de se moquer de lui !"

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • breiz93
    35703 points
  • il y a 6 mois

Pour fêter leur 50 ans, ils (le club) offrent des caisses de Sancerre rouge et des caisses de Sancerre blanc avant chaque match à leurs adversaires ...
Y a t'il une relation de cause à effet ?

Derniers articles

Transferts
News
News
News
News
Transferts
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News