RUGBY AMATEUR - 16 combinaisons qu'on voit chaque week-end sur le terrain !
RUGBY AMATEUR - 16 combinaisons qu'on voit chaque week-end sur le terrain ! Crédit photo : Sandrine Rétaud
Chaque week-end, c'est pareil : on prévoit une dizaine de combinaisons, mais on finit par faire une vieille croisée. Pas faute de travailler, pourtant...

Vous avez beaucoup aimé notre dernier article sur les noms de combinaisons que tous les clubs ont... Et vous en redemandiez ! Plutôt qu'un épisode 2, on s'est dit qu'on allait parler cette fois des combi' que tous les clubs font. Parfaitement à l'entraînement. Un peu moins bien en match, comme par hasard !

RUGBY AMATEUR - 17 noms de combinaisons que tous les clubs ont !RUGBY AMATEUR - 17 noms de combinaisons que tous les clubs ont !On ne va pas se mentir, on a tous les mêmes...


  • La croisée

Généralement, entre le 10 et le 12, même si la sortie avec l'ailier est possible. Sert à fixer et/ou prendre à revers la défense. Sauf quand ton centre vient s'empaler au milieu des gros...

  • La feinte de croisée

Très beau sur PlayStation et au ralenti sur Canal+. Sauf que toi, tu joues en Fédérale, et que ta course est cramée par tout le monde, même par le petit vieux derrière la balustrade.

  • La redoublée

Principe très simple : le passeur vient au soutien du porteur de ballon, qui lui redonne le ballon (en chistéra, s'il est assez bon), ce qui permet de continuer à jouer vers l'extérieur.

  • La sautée

Pour ceux qui ont une belle passe vrillée, et la flemme de courir en premier soutien.

  • La sautée / redoublée

Elle n'a jamais marché, mais on continue de la travailler pendant vingt minutes, chaque vendredi.

  • La passe à hauteur

Officiellement, pour fixer la défense. Officieusement, parce que la combinaison annoncée a foiré, ou que la défense a parfaitement lu le jeu.

  • La 89

Sur mêlée, départ du n°8 petit côté, avec le 9 au soutien. D'où le nom.

  • La 8... et plus si affinités

En général, le n°8 est du genre croqueur. Généralement, le coach lui offre donc la possibilité de partir de la mêlée, à peu n'importe où sur le terrain. Oui, généralement, le n°8 est le chouchou du coach.

  • Le leurre

Simple : on envoie le ballon dans le dos d'un joueur lancé, qui doit fixer un adversaire, et ainsi ouvrir une brèche dans la défense pour son coéquipier.

  • Le coup de pied

Chandelle, ras du sol, pour son ailier démarqué sur le bord de touche, par-dessus la défense... Pas toujours efficace, mais permet à l'ouvreur de montrer qu'il a quelques skills.

  • Le par-dessus le ruck

C'est la même chose, sauf que cette fois, c'est le n°9 qui se fait kiffer.

  • La +1

Demandée par le demi de mêlée pour lancer un gros à hauteur du ruck. Encore faut-il que le gros en question soit bien placée, et pas en train de trainer la langue à l'autre bout du terrain.

  • Des gros chez les 3/4

Quand ils ne se mettent pas entre le 9 et le 10, ils sont parfois utiles. Notamment pour fixer la défense au milieu du terrain sur une touche à 5, ou apporter un surnombre. Oui, surtout pour fixer la défense.

  • L'inversée

Elle intervient généralement en 2e temps de jeu, pour... inverser le sens du jeu, comme son nom l'indique.

  • Feinte des centres pour l'ailier

Les centres croisent leur course, et l'ouvreur envoie le ballon pour l'ailier (ou l'arrière) à l'endroit où leur course se croise, où un trou doit s'être formée. Si elle fonctionne, il peut y avoir essai au bout...

  • La "30 secondes de jeu"

Celle-là est plus complexe, mais très simple : un remplaçant qui entre en jeu se voit sanctionner d'un carton jaune dès sa première action. Un classique.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Merci pour l'humour, mais il y a de ça !

Derniers articles

News
News
News
News
Amateur
Amateur
Amateur
Amateur
News
Amateur
Amateur