Ecrit par vous !
Quel est l'état du rugby dans le Nord après la chute du LMR ?
Plusieurs joueurs du LMR ont retrouvé un nouveau club.
Non renseigné
  • 0 Matchs joués
  • 0 Victoires
  • 0 Défaites
  • 0 Points marqués
  • 0 Points encaissés
Depuis la disparition du LMR, le paysage rugbystique dans le Nord a quelque peu évolué. Retour sur la chute, et ses conséquences, de ce club plein d’espoir.

La fin du LMR

Saison 2014-2015, le Lille Métropole Rugby parvient à décrocher sa montée en Pro D2 et peut devenir ainsi le seul club du nord de la France à être dans une ligue professionnelle. Mais la DNACG, qui est chargée de vérifier l’état financier des clubs, refuse alors son accession, en accord avec la FFR. Commence alors la longue chute du LMR. Accusant un déficit de 1,6 million d’euros pour l’équipe pro et 650 000 euros pour l’école de rugby, le club est rétrogradé. À la suite d’un long bras de fer, la formation lilloise dépose finalement le bilan en mars 2016 et les joueurs doivent alors trouver un nouveau club.

Une région privée d’équipe phare

Suite à cet événement, le seul club de Lille même est désormais l’IRIS, qui évolue en Honneur (6e division). On trouve d’autres équipes aux alentours de Lille tel que l’Olympique Marcquois Rugby qui évolue en fédérale 3 (5e division), mais désormais, c’est le club d’Arras qui évolue au plus au niveau dans la région (4e division). Ce club ne possède néanmoins pas les mêmes moyens financiers que le LMR à l’époque, facteur essentiel pour pouvoir exister au plus haut niveau. Avec la fin du club de la métropole, le Nord a perdu son équipe motrice, capable de rassembler et d’attirer de nouveaux joueurs vers le rugby. Néanmoins, l’arrivée d'éléments de l’ancien club lillois dans les autres équipes a permis d’augmenter le niveau général des formations de la région, et ce, à tous les âges. Le LMR a laissé des traces dans les bases du jeu que l’on retrouve dans les différents clubs aussi bien au niveau des seniors, que des jeunes et des équipes universitaires.
Rugby Club Arras : on n'a pas le même climat, mais on a la même passion

L’après LMR

Le rugby autour de Lille est à présent en pleine reconstruction. Les plus jeunes du LMR s’entraînent à l’IRIS ou à Marcq-en-Barœul. Certains joueurs du LMR (4 exactement) sont partis à l’Olympique Marcquois Rugby, qui espère monter en fédérale 2 très rapidement. Selon certaines sources, le projet de la métropole lilloise serait de recréer un club vitrine à partir de l’OMR si ce dernier parvenait à monter dans la catégorie supérieure. Dès lors, le club bénéficierait des subventions de la métropole, mais ce projet n’a pour l’instant rien d’officiel. Le rugby dans le Nord a de l’avenir, le comité des Flandres possède 52 clubs et 12 000 licenciés, dans une région dominée par le football. Preuve de cet engouement, des joueurs et des dirigeants du LMR ont réussi à retrouver une place dans le rugby régional, à l’instar de Yann Defives qui a accepté de répondre à nos questions.

L'interview de Yann Defives en page 2

Clément Cressiot
Clément Cressiot
Cet article est rédigé par Clément Cressiot, référent du club Lille Metropole Rugby, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Bon soyez sympa : si vous investissez l'OMR du rôle de vitrine du rugby dans le Ch'nord, ne le faites pas grandir trop vite artificiellement et n'en confiez pas la gestion à des amateurs (et la comparaison est méchante pour les amateurs). Sinon la seule chose qui en découlera sera un club de plus sacrifié sur l'autel de la course au monde pro avec la bénédiction de nos instances.

@Team Viscères

Amen

  • Oulala
    6236 points
  • il y a 3 ans

Je suis toujours triste de la disparition du LMR. On passait de bons moments au stadium qui permettaient de voir un bon niveau . Merci aux joueurs qui nous ont offerts de si bons moments . Ca me manque tout ça

En clair, un gros gros gâchis...

@Marc Lièvre Entremont

On voit là la très grande préoccupation de nos amis de la LNR et FFR de "développer le rugby en France" et "d'aider le monde amateur".

  • kleag
    512 points
  • il y a 3 ans

Vous pourriez préciser que le rugby féminin nordiste se porte lui très bien, avec les championnes en titre du LMRCV qui sont encore en tête du top 8 cette année.

Derniers articles

Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Transferts
Sponsorisé News
News
News