Pourquoi il est préférable de voir une demi-finale de 2e série plutôt que la demie de Challenge Cup
La 2ème série, c'est mieux que la Challenge Cup ?

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Pourquoi la demi-finale rochelaise est moins intéressante qu'une demi-finale régionale ? Marc, un supporter nous écrit.
Habitant d'Aunis et Saintonge, j'étais comme beaucoup enthousiaste pour voir cette demi-finale. Malheureusement, il fallait amener les gamins chez leurs copains, j'enrage, je vais rater le début, mais bon, c'est qu'un match après tout, et puis c'est pas comme si je jouais, là je peux être en retard, c'est moins grave !

Bref, je pose les gosses, je range la bagnole et je me précipite devant la télé. Et là un type plonge au-dessus de la zone de plaquage pour taper dans le ballon que le demi de mêlée va éjecter. Habitué au rugby amateur, je sais ce qui va se passer : il y a pénalité pour ton équipe sauf si ton deuxième ligne a été trop rapide et a déjà sanctionné ce plongeon d'un uppercut anti piscine ! Et ben non mon gars, là c'est du rugby pro, ça veut dire : mêlée, en avant du 9 !


Bon c'est le début, faut que je me chauffe, j'ai quand même pris ma retraite il y trois ans, je connais plus les règles de ce sport, mais ça va revenir, je vais bien finir par comprendre quelque chose... Mêlée à suivre, donc.
Depuis l'avènement des piliers pros, les mêlées c'est pénible. On est habitués, ça va faire dix ans que ça dure cette histoire ! On ne comprend plus rien, un coup le pro pousse pas droit, il efface son épaule, il pousse vers l'intérieur, il écroule, la liaison est trop courte, il l'a lâchée... Tu regardes dix mêlées, l'arbitre siffle huit fautes ! Un coup contre ceux qui reculent, un coup contre ceux qui avancent, un coup contre ceux qui tombent, un coup contre ceux qui restent debout, car ils ont fait exprès de les faire tomber ! On n'y comprend rien...

Historiquement, on constate tout de même que depuis qu'on a interdit les bourre-pifs et autres grands taquets, les mecs hésitent moins à tricher ! Parce que franchement à part les deux piliers du côté où ça tombe, qui peut savoir ? Même le deuxième ligne ne sait pas (sauf si c'est un vrai deuxième ligne, et là c'est tout le temps la faute des autres.) Bref, on veut que l'arbitre décide, parce que dans le temps, les joueurs faisaient les réajustements directement entre eux, sans sous-traiter avec le rossignol. Mais, c'est pas bon pour l'image du sport, pas de violence gratuite sur un stade. Alors d'accord, c'est un progrès dans le côté fair-play, mais qu'est-ce qu'on s'ennuie à regarder les mêlées qui tombent et re-tombent !

C'est la même euphorie que quand t'entends le minuteur dans le public des chiffres et des lettres. Bon c'est acté, en mêlée, l'arbitre siffle ce qu'il peut, le plus vite possible, s'il veut que les trois derniers fanatiques qui regardent encore le rugby pro restent vivants... Et oui, on peut mourir d'ennui. Si les audiences du Top 14 chutent, c'est pas que les gens arrêtent de regarder, c'est qu'ils meurent tellement c'est chiant.

Ok suite à la mêlée, on va en touche après un dégagement bien pourri... Alors la touche c'est cool, c'est encore un moment où on comprend bien ce qu'il se passe. Enfin tant qu'ils sont en l'air, car dès qu'ils sont retombés, ça se gâte : un coup un joueur peut gentiment se laisser glisser sur le côté de la mêlée fermée et tirer sur tout ce qui bouge, mais attention, arrive un moment où on lui dit « t'as plus le droit » et là faut arrêter. Parfois il peut un peu lever la jambe d'un adversaire mais pas trop longtemps. Quand t'as de la chance, tu peux même voir un joueur faire du ski nautique derrière ses adversaires, mais là c'est pareil dès qu'on dit « stop » faut lâcher, sinon c'est une faute.

Et d'autre fois, t'as les arbitres pas drôles, au moindre bras qui dépasse chez les autres, « Briii », à 10 mètres. Ces mecs, s'ils étaient coiffeurs, ils feraient que des coupes en brosse. Le moindre joueur qui tourne un peu autour, pan à 10 ! Et à côté t'as les arbitres « rastas » : ça s'emmêle, ça part dans tous les sens, ça pousse de travers et quand bien même ça avance de 20 mètres, si ça tombe à 4 mètres de l'en-but, « jouez les copains, il n'a pas fait exprès, il a marché sur ses cheveux ! » D'un week-end à l'autre, on comprend que dalle, il y a une règle ou quoi ? Alors pour cette demi-finale, on est tombés sur un arbitre rasta ! C'est comme ça, faut s'adapter, t'as plusieurs rugbys différents, c'est en fonction de qui t'arbitre.


Ah enfin, un peu de jeu, c'est plus sympa que les mêlées et les petits tas qu'avancent pas ! Et en plus tant qu'ils courent, on comprend ce qu'il se passe, mais là malheur, un plaquage bloquant ! Alors quel arbitre on a aujourd'hui ? Angoisse, on va perdre la balle ou pas ? Alors c'est bon pour nous sur ce coup-là, on a un arbitre lent. Et ouais, t'as le lent et le précoce, le lent il regarde les mecs s'échiner pendant 12 secondes et quand ça finit par tomber il dit « roll away », tandis que le précoce à peine deux secondes que les mecs se frottent et là il balance direct : « MAUL », et c'est fini, mêlée à suivre... Pas de mauvais esprit, pour une fois la règle est simple : si t'as trois gars coincés debout avec le ballon alors tu fais ce que tu veux tant que l'arbitre n'a pas dit « jacadit MAUL », quand les joueurs entendent « jacadit MAUL », ils s'écrasent au sol et on fait une mêlée, car les mêlées, c'est super, voir un peu plus haut si t'as sauté des lignes.

Si tu es un lecteur attentif, tu me diras « certes, c'est limpidement clair, mais au bout de combien de temps l'arbitre enjoint-il jacadit MAUL ? » Alors la réponse est simple, c'est comme il veut, avec, tout de même, deux précisions importantes : si un gars que tu aimes porte la balle, ce temps est réduit d'une seconde par joueur qui parle français dans l'équipe et si tu joues contre les Irlandais, ce temps est réduit de trois secondes supplémentaires. C'est normal, c'est parce que les Irlandais défendent très bien sur ballon haut donc l'arbitre siffle vite, c'est comme ça, c'est génétique ! Contre les Irlandais, t'as exactement 1 seconde 52 centièmes pour tomber sinon on leur donne la balle, c'est la règle officielle. C'est à cause de leur identité rugbystique : les Anglais ont des tronches à te faire casser ta télé, les Gallois ont trois noms de famille pour toute l'équipe, et les Irlandais défendent bien sur plaquages bloquants. (Si tu cherches notre qualité rugbystique à nous Français, ce sont les citations contre nous, peu importe qu'on gagne ou qu'on perde, on défonce nos adversaires sur les citations et recours d'après matchs. Que ce soit au niveau européen ou international, on est les champions, notre hégémonie est mondiale...)

Quand un plaquage tombe au sol et qu'un troisième comparse arrive, ça devient un regroupement, on dit un ruck parce que depuis la jurisprudence Galthié, si tu dis pas les mots techniques en anglais c'est que t'y connais rien au rugby moderne. Donc pour les rucks, c'est simple, l'arbitre en secret en début de match choisi un nombre - par exemple 7 - et cela veut dire que tous les sept rucks, il va siffler un truc, c'est comme ça, c'est la règle 32-a !

Après c'est un peu compliqué pour le spectateur, car le nombre est secret, il n'y a que l'arbitre qui le connait. Il faut savoir que pour choisir les commentateurs de rugby, on fait visionner aux candidats des situations de rucks où l'arbitre a sifflé, et ils doivent improviser une petite histoire pour faire croire qu'ils ont compris. Evidemment, les candidats sont classés en fonction de la crédibilité rugbystique de leurs improvisations, à part sur France 2, car ils n'ont pas les moyens d'être exigeants, donc ils prennent juste ceux qui veulent bien commenter. Sur les grandes chaines de rugby, ceux qui ratent les auditions finissent généralement au Jamel Comedy Club ou dans des ligues d'improvisation théâtrale.

Alors pour ceux, qui comme moi, ont une femme qui essaye encore de comprendre les règles du rugby, et qui du coup pose une question à chaque ruck : tout est dans le temps de réaction, ayez un ton assuré et sans hésitation, hurlez « et encore par le côté » ou « ils plongent, comme d'hab », car sinon votre femme risque de réaliser que vous non plus vous ne comprenez plus rien aux règles de ce sport !

Et enfin, la règle de l'avantage, jusqu'à aujourd'hui je pensais que j'avais compris. Tu gardes le ballon tant que tu n'as pas tiré avantage de l'action : quand même, le nom a été bien choisi ! T'as une pénalité à 22 mètres légèrement à droite des poteaux, donc tu marques, c'est sûr ! Et ben non, car tu t'es fait intercepté et tu prends 7 points dans ta face ! Tu me diras mais du coup il n'y a pas avantage, alors là j'avoue que j'étais un peu sceptique, jusqu'au tweet de Nigel Owens : « La Rochelle a réellement profité de l'action, car si j'avais arbitré ce match, en plus, sur l'action, je leur aurais mis un carton rouge, donc en encaissant seulement un essai, ils ont tiré avantage de cette situation. ». Merci Nigel, tout s'éclaire.

En résumé, si comme moi tu ne comprends plus rien aux règles du rugby, rejoins le mouvement de tous ceux qui ont éteint leur télé pour aller regarder le rugby amateur, il y a moins de vitesse, plus d'arrêts de jeu, mais on dira ce qu'on veut, l'arbitrage est de niveau européen ! Avec peut-être un peu plus de cohérence, car l'arbitre respecte toujours les deux sacro-saintes règles du monde amateur : tu surveilles le joueur de 42 ans, qui a pris tellement de sanctions qu'au comité ils amènent son dossier en transpalette, et tu maintiens un déséquilibre dans l'arbitrage à la maison pour pouvoir survivre aux petits vieux qui te menacent depuis le début du match avec leur pébroque. Un arbitrage bien plus lisible, qui rend le spectacle compréhensible. Et en plus à la fin, tu tires à pile ou face avec ta femme pour savoir qui peut boire des bières avec les joueurs ! Bref une demi-finale européenne, ça ne vaut pas une demi-finale régionale !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • nath
    40802 points
  • il y a 3 ans

Du "c'était mieux avant" pur et dur... très peu pour moi désolé

  • Chams
    7093 points
  • il y a 3 ans

Super article

Bonjour monsieur,

Suite a votre courrier nous sommes au regret de vous annoncer votre citation pour manque de respects aux arbitres. Pour plus d'informations veuillez vous renseigner auprès de PICA MUSCU qui connaît bien la procédure...

Good game

Comité international anglais d'Europe de l'île d'Albion 🙂

Pour reparler de l'avantage Rochelais qui a donné 7 points aux irlandais...
Sur cette action aussi, l'arbitre nous l'a bien mis bien profond... L'avantage qui fait -7 pts... je ne le connaissais pas celui là 😊. Meme si je reconnais qu'Owens aurait mis un rouge à tous les rochelais qui auraient tenté de rattraper le petit anglais qui courait !

  • Jak3192
    56623 points
  • il y a 3 ans

Bel article
Plume sympathique.

  • Ahma
    93217 points
  • il y a 3 ans

C'est vrai que ça fait un bien fou de pouvoir rire pour une fois de l'arbitrage , on a si souvent envie de pleurer ou de foutre des coups de pompes dans son pouf repose-pieds .

  • kourk
    17850 points
  • il y a 3 ans

Excellent.
Merci pour ce bon moment de rigolade !

Vous remercierez Marc pour sa lettre, parce que je me suis fendu la gueule du début à la fin.
Je suis comme lui, j'ai parfois du mal à suivre au niveau de l'arbitrage. Et je souscris entièrement à sa description du bordel qu'est la mêlée de nos jours. Ya quelques années, c'était vachement plus violent, mais au moins, c'était plus clair : flexion, touchez, détronchez. Il n'y avait pas de doute à avoir.

Je vais pas détailler tous les points, mais je suis 100% d'accord avec lui, déjà que c'est pas simple le rugby, mais en plus, comme les règles varient d'un arbitre à l'autre, on est pas sortis du sable ...

  • Chams
    7093 points
  • il y a 3 ans
@WarriusZero

La mélée, faut utiliser un arbitre supplémentaire pour l'autre côté. Passé deux mélées, on fait une touche à la place.

@WarriusZero

Chez nous c'était « Flexion - stop... ENTREZ !! »

@Yann Béli

Tu vas pas me faire croire, vu la façon dont on jouait au rugby il y a quelques années que le Entrez n'était pas interprêté comme un Détronchez ... J'ai revu quelques archives des années 80/90, j'aurais pas voulu les prendre dans le buffet ces mêlées là. A peine annoncée, ils se mettaient en position et se rentraient dans le lard comme deux béliers entrain de combattre ... Je plains leurs cervicales aux mecs.

Derniers articles

News
News
News
News
News
Transferts
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News